Sélectionnez votre pays et votre langue
Région
Pays
Langue

Ventilation non invasive

en soins post-opératoires

Informations de contact

* Champ requis

Contact

*
*
*

Etablissement

*
*
*
*
*
*
*

Détail de la demande

En spécifiant la raison pour laquelle vous souhaitez être contacté, nous pourrons vous fournir un meilleur service.
*
*
*
*

La VNI peut être utilisée afin de prévenir ou de traiter une insuffisance respiratoire aiguë et d’éviter une réintubation des patients en soins postopératoires.

 

Elle est mise en œuvre chez ces patients afin de remplir deux objectifs. Le premier est de prévenir une insuffisance respiratoire aiguë, tandis que le second est de la traiter et d’éviter une réintubation.¹

 

Un article évaluant la VNI postopératoire précise que l’hypoxémie et/ou l’insuffisance respiratoire aiguë postopératoires se développent principalement après une chirurgie abdominale et/ou thoracique. L’anesthésie, la douleur postopératoire et la chirurgie entraînent une modification de la respiration à l’origine de ce problème. Le résultat clinique est le produit du trouble ventilatoire peropératoire et de la gravité de la pathologie pulmonaire peropératoire. C’est pourquoi les principaux objectifs des anesthésistes sont, d’une part, de prévenir toute complication opératoire et, d’autre part, d’assurer l’administration d’oxygène ainsi que l’élimination du dioxyde de carbone tout en évitant l’intubation en cas d’insuffisance respiratoire aiguë.¹

 

Un article de la revue Respiratory Care Journal (RCJ) publié en 2012 évoque la VNI comme moyen de limiter la nécessité d’une ventilation mécanique invasive et d’améliorer les résultats cliniques chez les patients souffrant d’insuffisance respiratoire aiguë à la suite d’une résection pulmonaire, car elle évite les complications associées à l’intubation. Il y est indiqué que le syndrome de détresse respiratoire aiguë (SDRA) reste une complication mortelle après d’importantes résections pulmonaires, avec des taux de mortalité signalés atteignant 50 à 100 %, avec une incidence et une mortalité accrues chez les patients ayant subi une pneumonectomie. Le cas présenté dans cet article implique un patient souffrant du SDRA précoce à la suite d’une pneumonectomie gauche traitée avec succès par VNI.²

 

Chiumiello et al. ont étudié l’utilisation de la VNI en environnement peropératoire, où elle est mise en œuvre principalement en cas d’œdème pulmonaire cardiogénique, de décompensation de BPCO et d’insuffisance respiratoire hypoxémique. Ils ont conclu que cette technologie pouvait être considérée comme un outil prophylactique et thérapeutique permettant d’améliorer les échanges gazeux chez les patients en soins postopératoires.³

S’inscrire

 

Recevoir les dernières nouvelles sur les avantages de la VNI pour améliorer les résultats de traitement.

 

S’inscrire

Partager cet article : 

Vidéo

 

Le Pr Nava décrit l’utilisation de la VNI chez les patients en soins postopératoires

niv-in-post-operative-patients

Articles associés

copd

La VNI dans le traitement des exacerbations de BPCO

 

Des preuves solides indiquent que la VNI permet de faire baisser le taux d’intubation et la mortalité chez les patients présentant un œdème pulmonaire lié à une insuffisance cardiaque. Les patients atteints d’insuffisance respiratoire aiguë due à une insuffisance cardiaque congestive constituent la deuxième catégorie de patients pour lesquels des données probantes encouragent l’utilisation de la VNI. Plusieurs études comparatives randomisées montrent que la VNI réduit...

 

En savoir plus

extubation

La VNI en post-extubation


La VNI peut succéder à une ventilation mécanique invasive au cours de la période post-extubation. Après une extubation, la ventilation non invasive est principalement utilisée afin de réduire la durée de la ventilation invasive et d’éviter les échecs d’extubation. Toutefois, elle peut également...

 

En savoir plus

pulmonary-edema

La VNI pour le traitement des œdèmes pulmonaires

 

Des preuves solides indiquent que la VNI permet de faire baisser le taux d’intubation et la mortalité chez les patients présentant un œdème pulmonaire lié à une insuffisance cardiaque. Les patients atteints d’insuffisance respiratoire aiguë due à une insuffisance cardiaque congestive constituent la deuxième catégorie de patients pour lesquels des données probantes encouragent l’utilisation de la VNI. Plusieurs études comparatives randomisées montrent que la VNI réduit...

 

En savoir plus