Ventilation en milieu hospitalier

Ventilation en milieu hospitalier : notre engagement pour votre réussite

    Il peut être difficile de suivre les dernières innovations en matière de techniques de ventilation hospitalière, et leurs nombreux impacts sur la gestion des patients souffrant d’insuffisance respiratoire. Se tenir informé des applications émergentes, y compris la ventilation non invasive (VNI) et l’oxygénothérapie à haut débit, est essentiel étant donné le nombre de patients ventilés durant un séjour à l’hôpital et l’importance du sevrage dans la réduction des complications associées à une assistance respiratoire continue.
    Stat 50 pour cent
    Plus de 50 % des patients admis en soins intensifs sont intubés dans les 24 heures suivant leur admission1
    Stat 310
    310 adultes américains sur 100 000 sont ventilés de façon invasive pour des raisons non chirurgicales2
    Stat 40 pour cent
    40 % de la durée totale de la ventilation mécanique est dédiée au processus de sevrage3

    VNI et canule nasale à haut débit : applications émergentes

     

    Il n’est pas exagéré de dire que la VNI a révolutionné le traitement de l’insuffisance respiratoire aiguë.4 De plus, l’oxygénothérapie par canule nasale à haut débit (OHD) a récemment gagné en popularité dans de nombreuses situations cliniques, y compris le sevrage, dans le cadre d’une stratégie de thérapie de soutien.

     

    Découvrez ce que les spécialistes pensent de ces modalités.

    Partagez avec vos collègues :
    Résumé clinique
    Lire un résumé clinique de la littérature basé sur des données probantes
    Partagez avec vos collègues :

    NIV vs HFT Quiz

    Which therapy would you use for a chronic obstructive pulmonary disease patient with exacerbation? Or when treating a hypoxemic or cardiogenic pulmonary edema patient? Test your knowledge about which treatment is recommended for these conditions and others.
    intro quiz

    NIV vs HFT Quiz

    Play video and select an answer

    Which therapy would you use for a COPD patient with exacerbration?

    COPD patient with exacerbration question video
    NIV
    HFT
    Both

    NIV vs HFT Quiz

    Answer

    COPD patient with exacerbration answer video
    Go to next question

    NIV vs HFT Quiz

    Play video and select an answer

    Which therapy would you use for a COPD patient with community-acquired pneumonia?

    Pneumonia question video
    NIV
    HFT
    Both

    NIV vs HFT Quiz

    Answer

    Pneumonia answer video
    Go to next question

    NIV vs HFT Quiz

    Play video and select an answer

    Which therapy would you use for a Immunocompromised patient?

    Immunocompromised question video
    NIV
    HFT
    Both

    NIV vs HFT Quiz

    Answer

    Immunocompromised answer video
    Go to next question

    NIV vs HFT Quiz

    Play video and select an answer

    Which therapy would you use when treating a hypoxemic?

    Hypoxemia question video
    NIV
    HFT
    Both

    NIV vs HFT Quiz

    Answer

    Hypoxemia answer video
    Go to next question

    NIV vs HFT Quiz

    Play video and select an answer

    Which therapy would you use when managing a cardiogenic pulmonary edema patient?

    Cardiogenic Pulmonary Edema question video
    NIV
    HFT
    Both

    NIV vs HFT Quiz

    Answer

    Cardiogenic Pulmonary Edema answer video
    Go to next question

    NIV vs HFT Quiz

    Play video and select an answer

    Which therapy would you use when treating a post-extubation patient?

    Post-extubation question video
    NIV
    HFT
    Both

    NIV vs HFT Quiz

    Answer

    Post-extubation answer video
    Go to next question

    NIV vs HFT Quiz

    Play video and select an answer

    Which therapy would you use when managing a postoperative abdominal patient?

    Postoperative question video
    NIV
    HFT
    Both

    NIV vs HFT Quiz

    Answer

    Postoperative answer video
    Complete

    NIV vs HFT Quiz

    restart quiz
    Restart quiz
    **No matching rule found. Please select another answer

    Pourquoi privilégier la VNI à la ventilation invasive ?

     

    Les cliniciens savent que si la ventilation invasive peut sauver des vies, le risque de complications associées – telles que les infections et les lésions aux poumons et autres organes – est élevé. C’est pourquoi la VNI est désormais une option largement utilisée et la thérapie de choix dans certaines situations.

     

    La VNI permet également de réduire la durée du séjour à l’hôpital, le taux de mortalité, la gêne du patient et la durée de séjour pour des exacerbations de BPCO, par rapport à la thérapie standard.5

    Avantages de la VNI par rapport à la ventilation invasive

    Application

    • Évite l’intubation
    • Gêne du patient
    • Traumatisme des voies aériennes supérieures

     

    Réduit le risque de pneumonie acquise sous ventilation6

    • Intubation associée à une hémorragie du tractus gastro-intestinal
    • Moins de risques de barotraumatisme

     

    Réduit l’effort respiratoire

    • Améliore la ventilation alvéolaire
    • Améliore les échanges gazeux
    • Compense la PEP intrinsèque

    Fonctions orales

    • Préserve l’efficacité de la toux et l’évacuation des sécrétions
    • N’entrave pas la parole, le patient peut communiquer
    • Préserve la capacité de déglutition
    • Réduit la nécessité de sonde nasogastrique
    Vous passez à la VNI ?

    Voici quelques conseils :

     

    Fixez-vous des attentes réalistes – Il est important de noter que la VNI ne permet pas d’éviter l’intubation dans tous les cas. D’après les preuves cliniques actuelles, il convient d’envisager un taux d’échec de la VNI de 20 à 40 %.7

     

    L’expérience est importante – Seule la pratique de la VNI apportera l’expérience nécessaire pour en assurer une utilisation efficace.

    La ventilation non invasive est l’une de ces rares technologies médicales permettant d’améliorer l’état de santé des patients tout en réduisant les coûts de traitement.”

    – Dr Adam Seiver, MBA, Chief Medical Officer, Philips Monitoring and Analytics & Therapeutic Care

    Partager avec vos collègues :

    Éviter les complications liées à la VNI


    Les complications de VNI peuvent être liées à la pression
    Complication
    Solution8
    Congestion nasale
    Essayer l’humidification ou s’adresser au médecin pour savoir comment remédier à ce problème
    Sécheresse nasale ou buccale
    Augmenter l’humidification, utiliser un sérum physiologique nasal, assurer une bonne hygiène buccale/nasale ou réduire les fuites
    Douleur au niveau des sinus ou otalgie
    Réduire la pression inspiratoire
    Inflation gastrique
    Éviter les pressions inspiratoires excessives (supérieures à 20 cmH2O)
    Irritation oculaire
    Essayer un masque nasal ou PerforMax ou un masque facial ; opter pour une sédation adaptée
    Ventilation inefficace
    Utiliser des pressions suffisantes, optimiser la synchronie patient-ventilateur
    Les complications peuvent également être liées au masque
    Complication
    Solution8
    Gêne
    Vérifier l’ajustement du masque, ajuster les sangles ou remplacer le masque
    Sécheresse nasale ou buccale
    Augmenter l’humidification, utiliser un sérum physiologique nasal, assurer une bonne hygiène buccale/nasale ou réduire les fuites
    Rougeurs ou ulcérations au niveau de l’arête nasale
    Utiliser de la peau artificielle, réduire la tension de la sangle, utiliser LiquiCell, alterner les masques ou utiliser un masque facial ou PerforMax
    Irritation ou éruption cutanée
    Utiliser une lotion pour barrière cutanée et/ou des corticostéroïdes topiques, opter pour un masque constitué d’un matériau différent, nettoyer correctement le masque
    Réactions claustrophobiques
    Essayer un masque nasal ou PerforMax ou un masque facial ; opter pour une sédation adaptée
    Le saviez-vous ?
    Stat 37.5 pour cent
    La VNI est inefficace chez 37,5 % des patients en raison d’une intolérance au masque et d’une gêne, qui sont les causes les plus fréquentes d’un échec de la VNI. En effet, soitle masque n’a pas été correctement ajusté, soit le type de masque utilisé n’est pas adapté au patient.9

    Ventilateurs hospitaliers – des soins adaptés, au bon moment

     

    Les ventilateurs hospitaliers Philips vous permettent de vous adapter rapidement à l’évolution de l’état de santé des patients tout au long du parcours de soins, tout en assurant une qualité constante des soins.

    Masques de ventilation hospitaliers : flexibilité et simplicité d’utilisation, pour vous et vos patients

     

    La durée du traitement, le type de dispositif d’administration, les fonctions de sécurité et les caractéristiques faciales du patient sont autant de facteurs à prendre en compte dans le choix d’un masque. Les masques et interfaces respiratoires Philips offrent un ensemble d’options permettant d’accélérer les transitions thérapeutiques.

    Ressources et formations

     

    Explorez les webinaires, formations et vidéos pour obtenir des recommandations pratiques et d’optimisation de votre programme de ventilation en milieu hospitalier.

    Preuves en faveur de la VNI et de l’OHD
    Inscrivez-vous pour regarder ce webinaire sur les preuves et pratiques actuelles – et recevez des crédits de formation continue.
    Formation sur l’intégrité de la peau
    Le Bonheur Children’s Hospital et Philips s’associent pour renforcer la formation du personnel via le programme de formation Philips relatif à l’“alternance des masques” Saving Face – dédié à la VNI.
    Pratique actuelle de l’OHD et de la VNI
    Cette présentation passe en revue les preuves en faveur de la VNI et présente les recherches sur l’OHD ainsi que son rôle dans la prise en charge de l’insuffisance respiratoire.
    Stratégies pour éviter l’asynchronie
    L’asynchronie patient-ventilateur est courante durant la VNI. Elle perturbe le bon fonctionnement de la ventilation et menace la sécurité des patients. Déterminez quelles stratégies clés permettent d’éviter l’asynchronie.

    Références bibliographiques

    1. D’après l’American Association for the Surgery of Trauma (AAST).

    2. Mehta AB, Syeda SN, Wiener RS, Walkey AJ. Epidemiological trends in invasive mechanical ventilation in the United States: a population-based study. J Crit Care. 2015;30(6): p. 1217-1221.

    3. McConville JF, Kress JP. Weaning patients from the ventilator. N Engl J Med. 2012;367(23): p. 2233-2239.

    4. Scott K. Epstein, MD, Respiratory Care, January 2009 Vol 54 No 1.

    5. Keenan SP, Gregor J, Sibbald WJ, Cook D, Gafni A. Noninvasive positive pressure ventilation in the setting of severe, acute exacerbations of chronic obstructive pulmonary disease: more effective and less expensive. Crit Care Med. 2000 Jun;28(6): 2094-102.

    6. Respiratory Care, Feb 2009 54(2): p. 198-211.

    7. Hess D. How to Initiate a Noninvasive Ventilation Program: Bringing the Evidence to the Bedside. Respiratory Care (2009), Vol 54 NO 2: p. 232-245.

    8. Nava et al. Interfaces and humidification for noninvasive ventilation. Respir Care 2009; 2009: p. 54-1.

    9. Squadrone E, et al. Noninvasive vs invasive ventilation in COPD patients with severe acute respiratory failure deemed to require ventilatory assistance. Inten Care Med. 2004;30(7).

     

    Philips n’est pas un prestataire de soins de santé et ces informations ne visent pas à diagnostiquer, examiner, traiter ou gérer des problèmes de santé, quels qu’ils soient. Le contenu de cette page ne ne substitue pas à l’avis d’un professionnel de santé.

    Pour toute demande d’assistance technique, merci de contacter le N° 0810 835 624.