Sélectionnez votre pays et votre langue
Région
Pays
Langue

La VNI dans le traitement

des œdèmes pulmonaires

Des preuves solides indiquent que la VNI permet de faire baisser le taux d’intubation et la mortalité chez les patients présentant un œdème pulmonaire lié à une insuffisance cardiaque.

 

Les patients atteints d’insuffisance respiratoire aiguë due à une insuffisance cardiaque congestive constituent la deuxième catégorie de patients pour lesquels des données probantes encouragent l’utilisation de la VNI. Plusieurs études comparatives randomisées montrent que la VNI réduit le taux d’intubation et la mortalité chez ces patients, par rapport au traitement conventionnel. Plusieurs recommandations de traitement de l’œdème pulmonaire cardiogénique basées sur des données fiables préconisent l’utilisation de la VNI ou de la PPC chez les patients souffrant de cette pathologie.

 

Les recommandations de la Société européenne de cardiologie publiées en 2005 indiquent que “la ventilation non invasive en pression positive (VNIPP) permet de fournir aux patients une ventilation mécanique sans intubation endotrachéale. Il existe un fort consensus quant à l’utilisation de l’une de ces deux techniques (PPC et VNIPP) avant l’intubation endotrachéale et la ventilation mécanique. La mise en œuvre de méthodes non invasives réduit considérablement la nécessité d’une intubation endotrachéale et d’une ventilation mécanique.”¹

 

 

En matière de pratique clinique, les recommandations canadiennes préconisent également d’utiliser la VNI dans un premier temps, pour les patients souffrant d’œdème pulmonaire cardiogénique, d’insuffisance respiratoire et nécessitant une assistance ventilatoire. Outre le résultat clinique, une étude du Dr Denise Wilfong aborde un autre aspect de cette technologie et souligne l’importance d’une prise en charge précoce des œdèmes pulmonaires par le personnel soignant préhospitalier. En effet, l’utilisation préhospitalière de la PPC entraînerait une réduction des coûts de plus de 4 000 dollars.²

 

Partager cet article :

S’inscrire

 

Recevoir les dernières nouvelles sur les avantages de la VNI pour améliorer les résultats de traitement.

 

S’inscrire

Remarque

Faut-il utiliser la PPC ou la BIPAP (VNI) chez les patients atteints d’un œdème pulmonaire cardiogénique aigu ? En 2005, plusieurs articles ont soulevé cette question, sans toutefois parvenir à une réponse claire : “La BIPAP n’offre aucun avantage clinique significatif par rapport à la PPC chez les patients souffrant d’œdème pulmonaire cardiogénique. Tant qu’aucun essai comparatif randomisé de grande envergure n’aura démontré un bénéfice clinique plus important ou une meilleure rentabilité de la BIPAP par rapport à la PPC chez [ces patients], le choix de la modalité dépendra principalement de l’équipement disponible.”³

Articles associés

copd

La VNI dans le traitement des exacerbations de BPCO

 

Des preuves solides indiquent que la VNI permet de faire baisser le taux d’intubation et la mortalité chez les patients présentant un œdème pulmonaire lié à une insuffisance cardiaque. Les patients atteints d’insuffisance respiratoire aiguë due à une insuffisance cardiaque congestive constituent la deuxième catégorie de patients pour lesquels des données probantes encouragent l’utilisation de la VNI. Plusieurs études comparatives randomisées montrent que la VNI réduit...

 

En savoir plus

extubation

La VNI en post-extubation


La VNI peut succéder à une ventilation mécanique invasive au cours de la période post-extubation. Après une extubation, la ventilation non invasive est principalement utilisée afin de réduire la durée de la ventilation invasive et d’éviter les échecs d’extubation. Toutefois, elle peut également...

 

En savoir plus

acute-respiratory-failure

La VNI en cas d’insuffisance respiratoire aiguë

 

En dépit de ses avantages réels en matière de réduction de la mortalité, de la gêne des patients et des coûts, la VNI (ventilation non invasive) reste sous-utilisée dans de nombreux hôpitaux pour traiter les cas d’insuffisance respiratoire aiguë. Il est rare qu’une technologie médicale permette d’améliorer simultanément ces trois aspects. La ventilation non invasive en pression positive (VNIPP) ou ventilation non invasive (VNI) permet pourtant de réaliser cet exploit en matière de soins médicaux...

 

En savoir plus