Sélectionnez votre pays et votre langue
Région
Pays
Langue

Mise en place d’un

programme de VNI efficace

La VNI nécessite des connaissances et un programme adapté afin d’être efficace.

 

Pour de nombreuses raisons, il est recommandé de l’utiliser dans les hôpitaux, puisqu’il s’agit d’une des rares technologies médicales permettant aussi bien d’améliorer les résultats du traitement que d’en réduire les coûts. Pourtant, la VNI reste sous-utilisée.¹

 

En dépit de ses avantages réels, des obstacles entravent la mise en œuvre de la VNI, dont le potentiel est alors sous-exploité. Un véritable programme est nécessaire pour assurer l’efficacité de cette méthode.

 

Pour la réussite de la VNI, il convient de prendre en compte les éléments suivants et de les intégrer au programme dédié :²

 

Champion clinique – Il s’agit d’un pionnier, un utilisateur régulier et enthousiaste de la VNI. Ce champion doit devenir un ambassadeur de cette technologie. Dans l’idéal, il doit être très respecté par ses pairs et bien connaître l’organisation de l’hôpital.

 

Formation – C’est la clé d’une VNI efficace. La sous-utilisation de cette technologie est souvent liée au manque de connaissances des cliniciens dans ce domaine.² Il est également important d’avoir l’expérience des produits et des applications, tant du point de vue théorique que pratique. Pour plus d’informations, reportez-vous à la section Formation.

 

Personnel approprié – La mise en place d’un programme de VNI efficace exige des ressources supplémentaires.

 

Ressources en équipement – L’inadéquation de l’équipement est signalée comme étant l’un des obstacles à la réussite de la VNI.³ Découvrez les critères essentiels de choix de l’équipement.

 

Recommandations et protocoles – Contribuez à créer un lien entre preuve scientifique et pratique clinique. Certaines normes spécifiques sont fondées sur les meilleures pratiques et améliorent la cohérence de la prise en charge. Elles permettent également de réduire les erreurs en guidant le personnel soignant.

 

Attentes réalistes – Il est important de noter que la VNI ne permet pas d’éviter l’intubation dans tous les cas. D’après les preuves cliniques actuelles, il convient d’envisager un taux d’échec de la VNI de 20 à 40 %.

 

Expérience – Seule la pratique de la VNI apportera l’expérience nécessaire pour en assurer une utilisation efficace.

 

Partager cet article :

S’inscrire

 

Recevoir les dernières nouvelles sur les avantages de la VNI pour améliorer les résultats de traitement.

 

S’inscrire

Articles associés

copd

La VNI dans le traitement des exacerbations de BPCO

 

Des preuves solides indiquent que la VNI permet de faire baisser le taux d’intubation et la mortalité chez les patients présentant un œdème pulmonaire lié à une insuffisance cardiaque. Les patients atteints d’insuffisance respiratoire aiguë due à une insuffisance cardiaque congestive constituent la deuxième catégorie de patients pour lesquels des données probantes encouragent l’utilisation de la VNI. Plusieurs études comparatives randomisées montrent que la VNI réduit...

 

En savoir plus

extubation

La VNI en post-extubation


La VNI peut succéder à une ventilation mécanique invasive au cours de la période post-extubation. Après une extubation, la ventilation non invasive est principalement utilisée afin de réduire la durée de la ventilation invasive et d’éviter les échecs d’extubation. Toutefois, elle peut également...

 

En savoir plus

pulmonary-edema

La VNI pour le traitement des œdèmes pulmonaires

 

Des preuves solides indiquent que la VNI permet de faire baisser le taux d’intubation et la mortalité chez les patients présentant un œdème pulmonaire lié à une insuffisance cardiaque. Les patients atteints d’insuffisance respiratoire aiguë due à une insuffisance cardiaque congestive constituent la deuxième catégorie de patients pour lesquels des données probantes encouragent l’utilisation de la VNI. Plusieurs études comparatives randomisées montrent que la VNI réduit...

 

En savoir plus