Blog Perspective Médicale

7 façons dont la COVID-19 accélère la transformation numérique du système de santé

7 façons dont la COVID-19 accélère la transformation numérique du système de santé

Temps de lecture estimée : 8-11 minutes

Partager sur les réseaux sociaux

Auteur

Kees Wesdorp

Kees Wesdorp

Kees Wesdorp

Diagnostic de précision du chef d'entreprise

 

Kees Wesdorp dirige le cluster d’activités Philips Precision Diagnosis, qui rassemble des systèmes de diagnostic connectés et des informations de diagnostic intégrées - y compris l’imagerie, la surveillance, le laboratoire, la génomique et les données longitudinales - pour permettre un parcours de soins clair avec des résultats prévisibles pour chaque patient.

Read More

Follow me on
Dans cinq ans, lorsque nous ferons le bilan de comment des millions de professionnels de la santé ont combattu la covid-19 avec un engagement indéfectible et une utilisation pionnière des dernières technologies, verrons-nous la crise d'aujourd'hui comme un tournant de la transformation numérique des soins de santé?

J’ai l’intime conviction que sera le cas. La transformation numérique est au cœur des préoccupations des professionnels de santé depuis des années.

Pourtant, malgré d'énormes progrès dans l'industrie, repenser complètement les soins de santé à l'ère numérique est souvent resté un objectif à long terme insaisissable. Jusqu'à la pandémie.

La COVID-19 est devenu un catalyseur de changement - un moment décisif pour nous tous de réinventer les soins de santé.

Cela commence au tout début du parcours du patient, avec un diagnostic précis - la boussole pour un traitement efficace.
Avant la pandémie, les services de diagnostic étaient déjà accablés par une forte demande, une pénurie de personnel et des flux de travail parfois inefficaces, entraînant des taux alarmants d'épuisement professionnel. Face à la COVID-19, le besoin d'une plus grande efficacité et réactivité est devenu encore plus urgent. Et ce besoin ne fera que se renforcer.
Après une diminution estimée de 50 à 70% du volume6 d'imagerie pendant le pic de la pandémie, les services de radiologie vont tester leurs limites alors que les établissements de santé reprennent les examens et procédures électifs, tout en continuant les services de soins intensifs pour les patients COVID-19.
Un nouveau modèle de prestation de soins numériques permettrait de jongler efficacement avec ces responsabilité :un modèle fondé sur  le diagnostic de précision,des réseaux de télémédecine robustes, basés sur le parcours des patients, coordonnés de manière centralisée sur la base d'analyses en temps réel et avec des flux de travail qui s'adaptent dynamiquement à des circonstances changeant rapidement.
Qu'est-ce que cela signifie pour les patients, les professionnels de santé du diagnostic et les responsables informatiques ?
Voici sept exemples de la façon dont la transformation numérique dans les soins de santé passe à la vitesse supérieure en réponse à la COVID-19 - et comment je prévois que ces développements se poursuivront à l'avenir.

1. L'engagement numérique aide à assurer la sécurité des patients et personnalise les soins

Avec de graves perturbations dans la prestation des soins et une anxiété accrue chez les patients, une communication efficace entre les fournisseurs de soins et les patients n'a jamais été aussi importante - et difficile.
Les professionnels de santé tels que le Boston Medical Center (BMC) ont utilisé avec succès l'engagement à distance des patients pour communiquer rapidement à grande échelle avec les patients dont la prise en charge a été touchée, tout en assurant la sécurité de leur personnel et de leurs patients.
Dans la tourmente initiale de la COVID-19, BMC a utilisé des textos, des e-mails et des appels vocaux personnalisés et automatisés en quatre langues pour délivrer des messages éducatifs et pédagogiques ciblés et précisément synchronisés à plus de 400000 patients BMC via la plateforme Philips Medumo*. Ces messages allaient des conseils pour éviter la propagation de la COVID-19 aux instructions sur la façon de recevoir des renouvellements d'ordonnance par la poste. BMC a également adapté son programme d'éducation pré-visite existant pour faire passer les rendez-vous des patients en téléconsultations, en envoyant des rappels pour aider les patients à se présenter à l'heure et à se préparer pour leurs rendez-vous virtuels.
Alors que les services d'imagerie commencent à reprogrammer les procédures électives, une éducation et des instructions en temps opportun resteront essentielles - avec des études montrant que les rappels automatisés peuvent entraîner une réduction de 42% des absences1 des patients et une réduction de 67% de la2 mauvaise préparation des patients.
Pour les patients, recevoir des messages en temps opportun sur leur smartphone apporte également la commodité à laquelle ils s'attendent dans le monde numérique d'aujourd'hui. Sous l'impulsion de la COVID-19 et du besoin de distanciation physique, une salle d'attente «sans attente» pour les examens de radiologie deviendra probablement la nouvelle norme - fournissant des mises à jour de la programmation textuelle ou vocale pour minimiser les temps d'attente dans le hall, limiter la transmission du virus et permettre aux patients de poursuivre leur vie bien remplie jusqu'au moment de leur examen.

2. L'échographie portable apporte des diagnostics directement sur les lieux de prise en charge

Proche des premières lignes de soins, la lutte contre la COVID-19 a vu des rôles importants pour les modalités d'imagerie, de l’échographie à la tomodensitométrie - en particulier dans les endroits où les tests de laboratoire étaient rares ou les délais d'exécution trop longs. Mais ce qui est peut-être le plus frappant, la crise a mis en évidence la valeur de l'échographie portable pour amener, selon les recommandations des instances des pays, le diagnostic et/ou le  triage au point de service: au service des urgences, à l'unité de soins intensifs (USI) ou aux tentes de triage de fortune.
Lorsque la COVID-19 a frappé pour la première fois dans la ville chinoise de Wuhan, les médecins se sont tournés vers des échographes portables pour évaluer les patients atteints de pneumonie aiguë sévère, la maladie mortelle associée aux cas les plus graves de la COVID-19. En Italie, les médecins ont emboîté le pas car ils cherchaient désespérément des moyens d'évaluer rapidement les patients en danger d'insuffisance respiratoire.
En réalisant une échographie des patients COVID-19 sur le lieu de prise en charge, les médecins peuvent évaluer le besoin de prise en charge et surveiller la progression des affections associées sans avoir à les déplacer vers l'hôpital, réduisant le risque de transmission du virus. Les images peuvent être automatiquement transférées dans le dossier médical électronique, accompagnant les patients tout au long de leur parcours de soin.
L'échographie portable apporte des diagnostics directement sur les lieux de prise en charge
Je m'attends à une utilisation accrue des ultrasons portables pendant et au-delà de la COVID-19, alors que les capacités de diagnostic de base se déplacent vers de nouveaux sites de soins plus proches du patient. Dans le même temps, nous continuons également de constater une demande accrue d’imagerie en coupe par le scanner, les professionnels de santé utilisant toute la gamme de l'imagerie pour diagnostiquer les patients suspectés de la COVID-19 et pour surveiller la progression de la maladie tout au long du parcours du patient.

3. Le bon diagnostic dès la première acquisition, même pour des cas cliniques complexes

La mise à disposition du bon équipement au bon moment représente une partie de la solution. Avoir des équipements simples et rapides, même pour les utilisateurs moins expérimentés, est également essentiel car cela  permet de les aider à obtenir des résultats cohérents dans des circonstances très stressantes.
Par exemple, dans le but d'aider le personnel de radiologie à accélérer les acquisitions en scanner, nous avons développé de nouveaux protocoles scanner thoraciques pour la prise en charge des patients suspects COVID-19 ce qui permet de réduire le risque d’exposition du personnel soignant et contribue à l’obtention d’une qualité d’image cohérente pour un diagnostic précis et un suivi fiable dans le temps.
De même, notre échographe portable Lumify est livré avec des préréglages spécifiques aux tissus qui prennent en charge l'examen d'organes spécifiques tels que les poumons ou le cœur - permettant aux cliniciens d'obtenir rapidement des images pertinentes sur les lieux de prise en charge.
Dans le même esprit, nous travaillons avec des partenaires cliniques du monde entier pour adapter et accélérer les protocoles IRM, ce qui prend encore davantage de sens maintenant que les centres d'imagerie sont confrontés à un arriéré important d'examens électifs. Par exemple, grâce à notre technique d'accélération Compressed Sense qui raccourcit les examens IRM jusqu'à 50%3, les services de radiologie peuvent scanner plus de patients et absorber une partie du temps liée aux nouvelles normes de soins et de désinfection COVID.
Le bon diagnostic dès la première acquisition, même pour des cas cliniques complexes

4. La lecture d'images à distance augmente - et permet une collaboration virtuelle en temps réel

Un changement majeur apporté par la COVID-19 est que de nombreux radiologistes, cardiologues et oncologues ont été soudainement contraints de travailler à domicile - créant un besoin sans précédent de postes de travail PACS à domicile et de solutions informatiques cliniques sécurisées qui leur permettent de lire des images à distance.
Pour le département de radiologie de l'Université de l'Alabama dans la ville américaine de Birmingham, cela signifiait une refonte complète de leurs flux de travail. Ils ont rapidement déployé plus de deux douzaines de postes de travail PACS distants.
Une enquête récente auprès de radiologues a indiqué que plus de la moitié d'entre eux voyaient suffisamment d'avantages dans leurs flux de travail actuels pour envisager de les poursuivre après la COVID-19, avec 65%4 signalant une diminution des niveaux de stress. C'est un signe clair que la lecture à distance pourrait être un changement durable.
En tant que l'un des premiers pionniers de la transformation numérique en pathologie, nous constatons une augmentation similaire de l'examen à distance des cas pathologiques, avec le soutien des organismes de réglementation qui ont adapté la réglementation à la suite de la pandémie. Avant la COVID-19, les laboratoires de pathologie qui avaient numérisé leurs flux de travail sur différents sites avaient déjà signalé une amélioration de la collaboration et des gains de productivité pouvant atteindre 21%5.
La lecture d'images à distance augmente - et permet une collaboration virtuelle en temps réel
La possibilité de partager des images instantanément crée également de nouvelles formes de collaboration. Par exemple, à l'aide d'une plate-forme de télé-échographie, les cliniciens  peuvent partager des images échographiques et consulter un professionnel de la santé à distance de manière sûre et sécurisée - le tout en temps réel.
Avec un nouveau virage vers les diagnostics distribués, il n'y a plus de retour en arrière possible. La collaboration virtuelle est en place pour le long terme.

5. La coordination centrale est essentielle pour s'adapter à la demande et aux changements de capacité

Au fur et à mesure que les modes de travail distribués s'installent, la coordination centrale sera le pivot pour s’adapter aux changements de la demande, de la capacité et des conditions cliniques à travers les sites, à la fois en hospitalisation et en ambulatoire. Ces dernières années, les centres  centralisés ont déjà commencé à gagner du terrain dans les systèmes de soin. Ces centres intègrent des données provenant de divers sites pour diriger la prise de décision clinique et opérationnelle en temps réel - tout comme d'autres industries gèrent des opérations dynamiques et complexes en un seul endroit.
Pensez aux tours de contrôle de la circulation aérienne qui surveillent et guident des milliers de trajectoires de vol simultanément, ou aux villes intelligentes qui analysent les données de trafic en temps réel pour optimiser les flux de trafic et éviter la congestion dans les zones très fréquentées.
Dans les soins de santé, le besoin de coordination centrale est devenu encore plus prononcé en raison de la COVID-19. Pendant la crise, nous avons vu émerger des équipes de direction clinique et opérationnelle qui travaillent en étroite collaboration pour répondre aux incertitudes de manière très agile. Ces équipes ad hoc deviendront des centres de commandement (virtuels) établis pour coordonner les services de diagnostic. Le personnel restera réparti sur tous les sites. Mais toutes les données pertinentes seront réunies en un seul endroit, pour permettre l'analyse et la prise de décision en temps réel.
La coordination centrale est essentielle pour s'adapter à la demande et aux changements de capacité

6. L'interopérabilité et l'échange de données sur les patients sont plus importants que jamais

En ce qui concerne le partage de données, la COVID-19 a également mis au défi les professionnels de santé.
Dépassée par la propagation rapide du virus, la capacité limitée des soins intensifs a incité les hôpitaux de nombreux pays à transférer des patients vers des hôpitaux au-delà de leurs réseaux. Cela a créé un besoin immédiat de partage transparent et sécurisé des informations médicales, tout en préservant la confidentialité des patients. En mars, Philips a collaboré avec le gouvernement néerlandais et deux grands hôpitaux pour créer un portail en ligne qui connectait 95% de tous les hôpitaux néerlandais pour l'échange numérique de données patient COVID-19. Nous continuons également à soutenir les leaders informatiques de santé dans d'autres pays pour construire les ponts numériques nécessaires, facilitant ainsi le transfert des patients vers des réseaux moins impactés par des réseaux surchargés.
Il est essentiel que nous tirions des leçons de cette crise afin de faire avancer un programme d’interopérabilité accrue et de partage accru des données des patients, tout en protégeant la vie privée des patients. Comme l’a observé un jeune professionnel de santé dans l’étud Philips Future Health Index de cette année, «pouvoir accéder aux dossiers de manière organisée dans le confort de mon terminal informatique semble être une évidence.» Sauf que non. Près des deux tiers des jeunes professionnels de la santé ont déclaré que les restrictions de partage entraînent souvent des données numériques incomplètes sur les patients. Ils ont cité l'amélioration de l'interopérabilité entre les plates-formes comme l'une des meilleures opportunités pour garantir que les données numériques des patients soient utilisées à leur plein potentiel. Je ne pourrais pas être plus d'accord.
L'interopérabilité et l'échange de données sur les patients sont plus importants que jamais

7. L'intelligence artificielle aide à transformer les données en informations rapides et significatives

La possession de toutes les données pertinentes sur les patients contribue grandement à un diagnostic de précision qui guide les bonnes décisions de traitement au bon moment - mais des données sans intelligence peuvent laisser les professionnels de la santé encore plus débordés.
Afin d'aider au diagnostic rapide de la COVID-19, des chercheurs du monde entier mettent à l'épreuve l'intelligence artificielle (IA). En France, les HCL de Lyon, partenaires de Philips, ont pu utiliser de façon optimale le scanner pour la sélection des patients COVID-19. Les chercheurs ont montré que la tomodensitométrie thoracique est un outil rapide et assez fiable pour orienter les patients ayant besoin d’hospitalisation vers les bonnes unités.
Cependant, la valeur de l'IA dans le diagnostic de précision dépasse l'analyse de l'image. À mon avis, l'IA consiste vraiment à responsabiliser le radiologue, le technologue et le médecin à chaque instant du parcours diagnostique. À court terme, je vois en particulier l'opportunité pour l'IA d'accélérer la planification, la numérisation et le traitement des examens. Cela sera essentiel pour éliminer l'arriéré des procédures électives, ce qui réduira les délais d'attente pour les patients désireux de reporter leurs examens d'imagerie.
L'intelligence artificielle aide à transformer les données en informations rapides et significatives

Un moment décisif pour réinventer les soins de santé

Bien entendu, la réalisation d'un diagnostic de précision n'est qu'une étape importante dans le parcours d'un patient à travers le système de santé. Mes collègues de Philips ont détaillé comment la COVID-19 accélère également l'innovation dans la thérapie guidée par l'image et les soins connectés, introduisant de nouvelles façons de soutenir les soignants et les patients de l'hôpital au domicile, à travers le continuum de la santé, le tout en s'appuyant sur des plateformes numériques interopérables.

Cela montre comment la pandémie a été un catalyseur pour la transformation numérique des soins de santé, réunissant des professionnels de la santé, des scientifiques et des experts informatiques pour transformer la nécessité en invention.
L'avenir des soins de santé numérique, c’est maintenant. Formons-le ensemble, autour des personnes qui le construisent.

Nos actualités
 

  • COVID-19 : Retrouvez nos solutions pour vous accompagner dans la prise en charge de vos patients COVID-19 Cliquez ici

  • Vous souhaitez en savoir plus sur nos solutions de partage d’images ? Cliquez ici
  • Prenez votre transformation numérique en main. Philips vous accompagne dans la maitrise et la maturité de vos systèmes d’information médicaux avec la nouvelle offre de gestion de parc ISEE. Cliquez-ici

  • Retrouvez nos équipes d'experts pour vous accompagner dans votre transformation. Nous vous donnons rendez-vous au congrès des JFR . Cliquez-ici 
Mentions légales

Le système Lumify est un dispositif médical de classe IIa fabriqué par Philips et dont l’évaluation de la conformité a été réalisée par l’organisme notifié
BSI CE2797. Il est destiné au diagnostic médical par imagerie ultrasonore. Les actes diagnostiques sont pris en charge par les organismes d’assurance maladie dans certaines situations. Lisez attentivement la notice d'utilisation.

 

Le scanner Vereos PET/CT est un dispositif médical de classe IIb, fabriqué par Philips et dont l’évaluation de la conformité a été réalisée par l’organisme
notifié TUV Rheinland CE0197. Il est destiné à un large éventail d’applications diagnostiques. Les actes effectués avec le scanner Vereos PET/CT sont pris en charge par les organismes d’assurance maladie dans certaines situations. Lisez attentivement la notice
d’utilisation.ISCV
IntelliSpace Cardiovascular est un dispositif médical de classe IIa, fabriqué par Philips et dont l’évaluation de la conformité a été réalisée par l'organisme
notifié DEKRA Certification BV CE0344. Il est destiné à la visualisation, l’analyse et diagnostic des images. Les actes diagnostiques sont pris en charge par les organismes d’assurance maladie dans certaines situations. Lisez attentivement la notice d’utilisation.

Juin 2020

1. Richter JM, Ha JB, Marx M, Campbell EJ, Pandolfi MC.
A Digital Preprocedure Instruction Program for Outpatient Colonoscopy. Telemedicine Journal and E-health : the Official Journal of the American Telemedicine Association. 2020 Apr;26(4):468-476. DOI: 10.1089/tmj.2019.0050.

2. Nayor J, Feng, A, Qazi, T., Saltzman, JR. Tu1044 IMPROVED PATIENT PREPAREDNESS FOR COLONOSCOPY USING AUTOMATED TIME-RELEASE REMINDERS. Gastrointestinal endoscopy. 2018 Jun; 87(6) supplement AB507-AB508

6. Cavallo JJ, Forman, HP. The Economic Impact of the COVID-19 Pandemic on Radiology Practices.

RSNA Special Report. 2020, April.

*

Informations de contact

* Champ requis
*
*
*
*
*
*
*
*
*
En spécifiant la raison pour laquelle vous souhaitez être contacté, nous pourrons vous fournir un meilleur service.
We work with partners and distributors who may contact you about this Philips product on our behalf.
*
*

Final CEE consent

Pour toute demande d’assistance technique, merci de contacter le N° 0810 835 624.