Mieux suivre les patients.
Intervenir plus tôt.

Réduction du nombre d'admission aux urgences*

En 2013, le Saratoga Hospital de New York (États-Unis) a procédé à une réorganisation de son unité de soins intensifs. Ce changement a poussé l’équipe du service concerné à s’intéresser davantage au problème global posé par la détérioration de l’état des patients au sein de l’hôpital, et ce afin de tenter de réduire le nombre de transferts vers l’Unité de soins intensifs. Alors que dans une unité de soins intensifs, les patients sont surveillés de près et souvent en continu, les procédures et protocoles en vigueur dans les unités de médecine générale peuvent donner lieu à une surveillance plus périodique et moins automatisée. Au Saratoga Hospital comme dans la plupart des hôpitaux, la sécurité des patients est une priorité dans tous les environnements de soins.

 

*Selon l'expérience de l'hôpital Saratoga

Logo du Saratoga Hospital

Échangez avec nous sur les limites à repousser 

La santé ne connaît pas de limites. Il devrait en être de même pour les soins.

Échangez avec nous sur les limites à repousser 

Prise en charge des événements indésirables au Saratoga Hospital

Depuis les années 1980, le Saratoga Hospital a évolué pour devenir une institution prospère qui constitue un réseau toujours plus vaste de services de santé, incluant des services de soins primaires, de soins d’urgence, d’imagerie, de médecine du travail, de chirurgie ambulatoire, de rééducation et d’oncologie, ainsi qu’un nouveau centre de santé communautaire. Les effectifs ont augmenté et le personnel médical propose aujourd’hui des services de santé plus diversifiés à la communauté grâce aux ressources technologiques disponibles.

 

L’initiative la plus récente destinée à répondre aux besoins de la communauté en matière de soins de santé a été un projet de plusieurs millions de dollars qui a donné lieu à la création d’une nouvelle unité de soins intensifs de 19 lits, ainsi qu’à la rénovation complète du service de chirurgie avec l’ajout de 10 salles d’opération supplémentaires.

 

Dans le cadre de la réorganisation de l’USI, Diane Bartos, directrice administrative de l’unité de soins intensifs des services cardiovasculaires du Saratoga Hospital, s'est interessée aux événements survenant chez les patients au sein des unités de soins. Elle a constaté que le personnel soignant nécessite un soutien supplémentaire lorsqu’il est confronté à des événements survenant chez les patients, y compris lorsque ces derniers se trouvent en dehors de l’unité de soins intensifs.

 

Dans les hôpitaux américains, on dénombre chaque année 440 000 événements que l’on pourraient éviter qui contribuent à la mort de patients.1

L’état du patient avait commencé à se détériorer, mais il arrivait que certains signes précurseurs de détérioration ne soient pas repérés par les infirmiers.”

Diane Bartos

Directrice administrative, unité de soins intensifs, services cardiovasculaires, Saratoga Hospital

Installation d’un système de score EWS automatisé

 

En règle générale, un événement indésirable déclenche un “code d’urgence”, par exemple lorsqu’un patient cesse de respirer ou que son cœur s’arrête de battre. L’objectif de chaque hôpital est de réduire le nombre de codes d’urgence en intervenant dès que l’état du patient se dégrade. Des études ont montré que 66 %2 des patients victimes d’un arrêt cardiaque présentaient des signes et symptômes jusqu’à 6 heures avant que l’événement ne survienne, mais les médecins ne sont prévenus que dans 25 % des cas.

 

L’objectif du Saratoga Hospital était de permettre aux infirmiers d’intervenir au moment crucial grâce aux ressources technologiques, tout en leur donnant l’assurance qu’ils recevront des informations et pourront réagir en fonction de celles-ci plus rapidement. Auparavant, il était difficile de mesurer les paramètres vitaux d’un patient et de savoir que son état se détériorait.

 

“Nous étions en mesure d’identifier qu’il y avait un problème avant même d’informer l’équipe d’intervention d’urgence car l’état du patient se détériorait, mais il arrivait que certains signes précurseurs de détérioration ne soient pas repérés par les infirmiers”, indique le Dr Bartos.

Réduction du nombre d’événements patient

 

En réponse à ce problème, la solution Philips IntelliVue Guardian a été installée. Il s’agit d'un système de score EWS automatisé qui aide les cliniciens à identifier les signes subtils de détérioration de l’état du patient, plusieurs heures avant qu’un événement indésirable éventuel ne survienne.

 

L’installation de la solution Philips IntelliVue Guardian s’est déroulée en deux phases, entre 2013 et 2015, dans deux services du Saratoga Hospital. Des moniteurs Philips IntelliVue MP5SC ont été installés sur toutes les unités de chevet afin de mesurer les paramètres vitaux. Ces derniers sont surveillés par le logiciel Guardian via le poste central. Le système détecte les signes précoces de détérioration de l’état du patient, automatise les calculs du score EWS et avertit le personnel soignant lorsque cela est nécessaire.

 

“Le système surveille les principaux paramètres vitaux. Il associe un score à chaque paramètre vital qui est anormal et indique également un score total. Si les infirmiers ont besoin d’aide, l’équipe de l’unité de soins intensifs peut les aider à réagir au score et/ou l’infirmier(e) responsable effectue un suivi avec les médecins”, explique le Dr Bartos. “La solution est intuitive, elle indique aux infirmiers ce qui se passe et les aide à prendre une décision fiable.”

 

L’installation de la technologie de score EWS a entraîné une réduction cliniquement significative du nombre de codes d’alertes et le service d’orthopédie n’a enregistré aucun code d’alerte au cours des quatre dernières années ayant suivi la mise en place.

 

 “Nous cherchons à offrir une meilleure prise en charge et nous voudrions que l’état des patients ne se dégrade jamais”, déclare le Dr Bartos. “Lorsque nous administrons des soins ou que nous procédons à des interventions, nous essayons de prendre en charge le patient au mieux dans l’environnement le plus sûr possible. Nous avons constaté une nette diminution du nombre de codes d’alerte au fil du temps et particulièrement dans les premiers temps qui ont suivi l’installation de la technologie de score EWS.”

Caractéristiques
Saratoga Hospital
Établissement régional de soins de santé pour une population croissante de 240 000 personnes dans l’État de New York, avec 171 lits, plus de 400 médecins, 21 sites et 52 spécialités
Croissance constante de la population du comté au cours des quarante dernières années, avec le pourcentage de croissance le plus élevé (31,5 %) dans la ville de Saratoga Springs. Il s’agit encore aujourd’hui de la ville qui possède la croissance la plus rapide dans cet État3
En tant que membre d’un réseau de soins intégrés (IDN), l’hôpital se prépare à un accroissement du nombre de patients engendré par une augmentation de la prévalence des maladies chroniques et par le vieillissement de la population.

Nous cherchons à offrir une meilleure prise en charge et nous voudrions que l’état des patients ne se dégrade jamais.”

 

Diane Bartos

Directrice administrative, unité de soins intensifs, services cardiovasculaires, Saratoga Hospital

Patient au Saratoga Hospital
Système de score EWS automatisé grâce à la solution Philips IntelliVue Guardian

Découvrez d’autres exemples

La santé ne connaît pas de limites. Il devrait en être de même pour les soins.

Plus de synergies.
Sans limite.

 

Rendre la vie meilleure est toujours possible.

Informations de contact

* Champ requis

Contact

*
*
*

Etablissement

*
*
*
*
*
*
*

Détail de la demande

En spécifiant la raison pour laquelle vous souhaitez être contacté, nous pourrons vous fournir un meilleur service.
*
*
*

CLAUSE DE NON-RESPONSABILITÉ :
Les résultats des études de cas ne présument pas de ce qu’il est possible d’obtenir dans d’autres cas. Les résultats des autres cas peuvent varier.

 

NOTES DE BAS DE PAGE :

[1] James, JT. A New, Evidence-based Estimate of Patient Harms Associated with Hospital Care. Journal of Patient Safety: September 2013 - Volume 9 - Issue 3 - p 122–128.

[2] Franklin C, Mathew J. Developing strategies to prevent in hospital cardiac arrest: analyzing responses of physicians and nurses in the hours before the event. Crit Care Med. 1994;22(2):244-247

[3] Albany Business Review, 2017 – ‘New Census estimates show upstate falling further behind in population’ 

 

MENTIONS LEGALES:

La solution Philips Guardian est un dispositif médical de classe IIb, fabriquée par Philips Healthcare - CE 0123. Elle est destinée à la surveillance continue des paramètres physiologiques. Cette surveillance est prise en charge par les organismes d’assurance maladie dans certaines situations. Lisez attentivement la notice d’utilisation.

*Selon l'expérience de l'Hôpital de Saratoga

 

*Sans limite