Les soins du point de vue des patients et équipes soignantes

Meera-Gopalakrishnan

Meera Gopalakrishnan

Program Management & Operations, partenariat Philips Ultrasound/Imaging the World

 

Vous voulez savoir quel type de progrès concrets Philips et ses partenaires ont réalisés en Afrique pour aider les mères et leurs enfants à vivre mieux et en meilleure santé ? Meera Gopalakrishnan dirige la division Program Management & Operations dans le cadre du partenariat Philips Ultrasound/Imaging the World. Elle s’est rendue en Afrique pour rencontrer directement nos partenaires sur le terrain.

 

Suivez-la dans son périple qui l’a amenée à étudier les défis, les solutions envisageables et les réussites qui feront les soins de demain.

Philips en Nawanyago

Sur la route de Nawanyago

Notre premier arrêt est Nawanyago, notre site pilote, où le programme ITW est né. Le programme a été lancé en 2009 et connaît un formidable succès. À Nawanyago, nous avons rencontré Sœur Angela, le cœur et l’âme de la clinique. Sœur Angela est une boule d’énergie, qui fait preuve d’une grande compassion et reste toujours positive. Elle passe d’un patient à l’autre, les examine, les conseille et les aide à se soigner. Je suis impressionnée par tout ce qu’elle a réussi à accomplir avec si peu de moyens, tout en gardant le sourire.
Patients en Kasambya

Kasambya

Kasambya est une petite ville dans le district de Mubende. Il s’agit d’une ville clé pour le programme ITW, qui a obtenu le soutien direct du Ministère de la Santé afin d’autoriser, pour la première fois, un modèle de rémunération à l’acte permettant de financer l’installation d’échographes dans des cliniques publiques. Le prix symbolique a été fixé à environ 2 dollars, ce qui est essentiel à la pérennité du programme. Lors de notre visite au centre HC III de Kasambya, nous avons rencontré Hakim, coordinateur du programme sur site et échographiste principal de la clinique. 
Docteurs en Kampal

Ce n’est qu’un au revoir…

Dernière journée en Ouganda. Nous dînions avec toute l’équipe dans un restaurant avec vue sur le lac Victoria, nous chantions en chœur et les paroles d’une chanson m’ont frappée... Ce pays et toutes les personnes que j’ai rencontrées vont me manquer. C’est étrange : il y a une semaine encore, j’appréhendais ce voyage et aujourd’hui, je me sens attachée à ce pays. Est-ce dû à l’enthousiasme de ses habitants ? À leur authenticité ? À leur optimisme malgré les difficultés ? Ou peut-être est-ce tout simplement de faire un petit bout de chemin avec des personnes dans le besoin… Je n’ai pas la réponse. Je suis très reconnaissante envers le Dr DeStigter et ITW de m’avoir invitée à ce voyage et je remercie l’équipe africaine d’ITW pour son accueil.  

Articles associés