Blog Perspective Médicale

avr. 08, 2020

COVID-19 : Comment améliorer en toute sécurité la thérapie de ventilation non invasive

Estimated reading time: 6-8 minutes

La maladie à coronavirus (COVID-19) continuant de se propager, nous en faisons une priorité absolue pour nous tous chez Philips. Nos équipes internationales ont été mobilisées pour continuer à répondre aux besoins urgents et croissants des prestataires de santé et des patients dont ils s'occupent, tout en assurant la santé et la sécurité de nos employés et en garantissant la continuité des activités.  Les employés du monde entier soutiennent les prestataires de soins de santé et leurs patients grâce à notre vaste gamme de produits, services et solutions qui peuvent aider à répondre aux besoins de prévention, de traitement et de traitement des affections respiratoires infectieuses telles que le COVID-19.  En plus des dispositifs et services d'imagerie de diagnostic et des solutions de télésanté, l'impact de nos solutions de soins respiratoires dans le soutien des systèmes de santé et des prestataires de soins est essentiel dans la situation actuelle. Pour avoir une vision plus large de ce que Philips fait de manière globale pour aider pendant cette pandémie, notre PDG Frans Van Houten a récemment partagé son point de vue sur nos principaux domaines de compétence.

 

La pandémie COVID-19 est une situation difficile dans laquelle le personnel de santé doit non seulement déterminer le meilleur traitement, mais aussi s'assurer que le virus ne se propage pas. Il existe toute une série de solutions cliniques pour la prise en charge des patients souffrant d'insuffisance respiratoire, et l'une des façons dont nous soutenons les prestataires de soins pendant cette crise est d'essayer d'optimiser la ventilation non invasive (VNI). Nous avons présenté quelques recommandations ci-dessous, dans l'espoir qu'elles puissent être utiles à toute personne traitant des patients atteints de COVID-19. Ces recommandations ne sont pas censées remplacer les directives nationales de l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS) ou les protocoles hospitaliers existants. Bien entendu, les décisions concernant tout traitement spécifique doivent être prises par le prestataire de soins et le patient en fonction des conditions cliniques spécifiques et des ressources disponibles.

Principales considérations sur l'utilisation de la ventilation non invasive pour les patients atteints de COVID-19


La thérapie par ventilation non invasive (VNI) fournit à la fois une oxygénation et un soutien à la ventilation et peut permettre aux prestataires de soins d'adapter les pressions et les débits de ventilation aux schémas respiratoires du patient. Pour les prestataires de soins qui envisagent une thérapie VNI pour leurs patients COVID-19, il est important de suivre les principes généraux de gestion de l'insuffisance respiratoire hypoxémique aiguë lors de l'utilisation de cette thérapie. Bien que la VNI ne soit pas une option pour tous les patients atteints de COVID-19 en fonction de la gravité de leurs symptômes, elle peut aider de nombreux patients en détresse respiratoire, tout en garantissant que des options de ventilation invasive sont disponibles pour les personnes gravement malades.

 

De plus, COVID-19 est extrêmement contagieux et se transmet rapidement. Il est d'une importance vitale de respecter les mesures de contrôle de l'infection telles que définies par les politiques des hôpitaux ou des services de santé pour éviter la transmission de COVID-19 pendant le traitement. Les recommandations de l'OMS incluent l'utilisation de chambres d'isolement à pression négative pour les patients, et de gants, blouses et masques pour les soignants [1-2].

Adapter les soins et les précautions aux différentes thérapies

Comprendre quelle technique de ventilation est appropriée pour chaque patient peut aider à améliorer les soins aux patients et aider les équipes cliniques à obtenir de bons résultats. Il existe différentes façons de traiter les patients COVID-19 par ventilation non invasive et, en fonction de la meilleure option de traitement, chacune d'entre elles implique des considérations différentes. Vous trouverez ci-dessous les thérapies de ventilation non invasive les plus courantes, avec des recommandations sur la manière de réduire le risque de transmission :
 

  • Canule nasale à haut débit (OHD Oxygénothérapie à Haut Débit) : Si l'oxygène délivré par la canule nasale à haut débit est une option pour les patients souffrant d'une insuffisance respiratoire hypoxique légère :
     
  1. Prévoir des masques à porter sur la canule nasale pour réduire le risque de transmission de virus par voie aérienne.
  2. Assurer une intubation endotrachéale et une ventilation mécanique à pression positive en temps utile si l'état clinique du patient se détérior[3-4].
     
  • Pression positive continue des voies aériennes (CPAP) ou pression positive bilatérale des voies aériennes (BiPAP) : Si la CPAP ou la BiPAP est considérée comme appropriée chez les patients présentant une hypoxémie et une hypercapnie légères - tels que les patients souffrant d'une exacerbation de la bronchopneumopathie chronique obstructive (BPCO) :
     
  1. Utiliser un masque naso-buccal bien ajusté (ou un casque, si disponible). Évitez d'utiliser des masques nasaux et/ou des coussins nasaux, si possible.
  2. Utiliser un ventilateur à deux branches avec des filtres placés aux sorties du ventilateur.
  3. L'utilisation d'un filtre d'orifice expiratoire approprié et compatible pour les ventilateurs non invasifs à une seule branche réduira le risque de propagation du virus dans la chambre du patient [5].
     

Bien entendu, la vigilance est de mise pour assurer une intubation endotrachéale et une ventilation en pression positive en temps utile si l'état clinique du patient se détériore. Si un patient développe une insuffisance respiratoire aiguë avec une infection COVID-19 avérée ou suspectée et qu'il échoue aux essais de respiration non invasive, il peut avoir besoin d'une intubation endotrachéale et d'une ventilation mécanique en pression positive [3-4, 6]. Certains modèles de respirateurs peuvent être utilisés à la fois pour la ventilation non invasive et la ventilation invasive, en changeant de mode en fonction de l'évolution des besoins cliniques du patient.
 

Notre mission d'améliorer des vies est plus pertinente que jamais. Nous travaillons avec vigilance pour soutenir les prestataires de santé dans le monde entier et leur fournir des conseils cliniques relatifs à l'utilisation de nos produits et solutions de soins professionnels et toute autre information qui pourrait être utile pendant cette crise, comme les informations contenues dans cet article. Notre reconnaissance va à tous ceux qui luttent contre le COVID-19 et qui essaient de faire ce qu'ils peuvent pour aider les patients. Restez en sécurité et en bonne santé.

 

[1] World Health Organization (WHO).  Infection prevention and control during health care when novel coronavirus (nCoV) infection is suspected: Interim guidance. https://apps.who.int/iris/rest/bitstreams/1266296/retrieve

[2] Interim Clinical Guidance for Management of Patients with Confirmed Coronavirus Disease (COVID-19).  Centers for Disease Control. https://www.cdc.gov/coronavirus/2019-ncov/hcp/clinical-guidance-management-patients.html

[3] Josh Farkas.  COVID-19. Internet Book of Critical Care (IBCC), https://emcrit.org/ibcc/covid19/#noninvasive_respiratory_support, March 2, 2020.

[4] David S. Hui, Benny K. Chow, Thomas Lo, et al. Exhaled air dispersion during high-flow nasal cannula therapy versus CPAP via different masks. Eur Respir J. https://erj.ersjournals.com/content/53/4/1802339.long, 2019; 53: 1802339 [https://doi.org/10.1183/13993003.02339-2018].

[5] https://www.usa.philips.com/healthcare/product/HCNOCTN113/respironics-niv-filter-circuit/overview

[6] Basem M. Alraddadi, Ismael Qushmaq, et al.  Noninvasive ventilation in critically ill patients with the Middle East respiratory syndrome. Influenza Other Respir Viruses. https://onlinelibrary.wiley.com/doi/epdf/10.1111/irv.12635, 2019; 13:382–390.

Share on social media

Author

Alice Robineau

Decenciere Elise

Responsable Relations Publics Health Systems

Tel: 06 49 20 18 50

Pour toute demande d’assistance technique, merci de contacter le N° 0810 835 624.