Multi Nuclei MR

Intégration fluide de l’imagerie multi-noyau

Trouver des produits similaires

Étendez vos capacités d’acquisition grâce à une solution d’imagerie et de spectroscopie multi-noyau intégrée pour explorer de nouveaux parcours cliniques sans compromettre vos processus d’imagerie clinique ou le confort de vos patients en tunnel large. Une telle solution implique une version logicielle différente, une interface utilisateur complexe et une antenne dédiée. La durée d’acquisition est souvent longue, ce qui peut perturber les activités d’imagerie au quotidien. Pour développer ce domaine, Philips a fait de l’imagerie et de la spectroscopie multi-noyau une partie intégrante de votre processus de travail clinique quotidien. L’ajout de l’imagerie multi-noyau à votre système IRM 3.0T ouvre une fenêtre de recherche sur d’autres noyaux, à la recherche d’informations métaboliques et fonctionnelles. Vous pouvez réaliser des études en matière d’imagerie clinique, de spectroscopie et de recherche pour six noyaux (1H, 31P, 13C, 23Na, 19F* et 129Xe*). En bref, cette solution convient à toutes les anatomies.

Caractéristiques
Le noyau n’est qu’un paramètre d’examen
Le noyau n’est qu’un paramètre d’examen

Le noyau n’est qu’un paramètre d’examen

Au lieu d’un processus complexe, les études multi-noyaux sont devenues un protocole simple qui peut être “glissé-déposé” dans votre ExamCard. Difficile de faire plus simple ! Le noyau n’est qu’un paramètre d’examen comme n’importe quel autre paramètre de séquence. Une seule ExamCard peut être utilisée pour exécuter l’imagerie du proton et l’imagerie de noyaux autres que le proton. Les images peuvent être vérifiées sur la console avant même que le patient ne quitte la salle.

Le noyau n’est qu’un paramètre d’examen

Le noyau n’est qu’un paramètre d’examen
Au lieu d’un processus complexe, les études multi-noyaux sont devenues un protocole simple qui peut être “glissé-déposé” dans votre ExamCard. Difficile de faire plus simple ! Le noyau n’est qu’un paramètre d’examen comme n’importe quel autre paramètre de séquence. Une seule ExamCard peut être utilisée pour exécuter l’imagerie du proton et l’imagerie de noyaux autres que le proton. Les images peuvent être vérifiées sur la console avant même que le patient ne quitte la salle.

Le noyau n’est qu’un paramètre d’examen

Au lieu d’un processus complexe, les études multi-noyaux sont devenues un protocole simple qui peut être “glissé-déposé” dans votre ExamCard. Difficile de faire plus simple ! Le noyau n’est qu’un paramètre d’examen comme n’importe quel autre paramètre de séquence. Une seule ExamCard peut être utilisée pour exécuter l’imagerie du proton et l’imagerie de noyaux autres que le proton. Les images peuvent être vérifiées sur la console avant même que le patient ne quitte la salle.
Pour en savoir plus
Le noyau n’est qu’un paramètre d’examen
Le noyau n’est qu’un paramètre d’examen

Le noyau n’est qu’un paramètre d’examen

Au lieu d’un processus complexe, les études multi-noyaux sont devenues un protocole simple qui peut être “glissé-déposé” dans votre ExamCard. Difficile de faire plus simple ! Le noyau n’est qu’un paramètre d’examen comme n’importe quel autre paramètre de séquence. Une seule ExamCard peut être utilisée pour exécuter l’imagerie du proton et l’imagerie de noyaux autres que le proton. Les images peuvent être vérifiées sur la console avant même que le patient ne quitte la salle.
Processus de travail – Imagerie du proton
Le processus de travail ne diffère pas de l’imagerie du proton.

Le processus de travail ne diffère pas de l’imagerie du proton.

Nous avons simplifié les choses pour vous, notamment grâce à un processus de travail intégré fluide pour l’acquisition, la spectroscopie, la reconstruction et la visualisation d’images multi-noyaux. La reconstruction et la visualisation de spectres ou d’images de noyaux autres que le proton, ainsi que le processus d’envoi des données vers le système PACS sont entièrement intégrés, de sorte que le processus de travail ne diffère pas de l’imagerie du proton. L’exportation facile des données multi-noyaux est prise en charge pour les formats Enhanced DICOM, SPAR/SDAT et XML-REC.

Le processus de travail ne diffère pas de l’imagerie du proton.

Le processus de travail ne diffère pas de l’imagerie du proton.
Nous avons simplifié les choses pour vous, notamment grâce à un processus de travail intégré fluide pour l’acquisition, la spectroscopie, la reconstruction et la visualisation d’images multi-noyaux. La reconstruction et la visualisation de spectres ou d’images de noyaux autres que le proton, ainsi que le processus d’envoi des données vers le système PACS sont entièrement intégrés, de sorte que le processus de travail ne diffère pas de l’imagerie du proton. L’exportation facile des données multi-noyaux est prise en charge pour les formats Enhanced DICOM, SPAR/SDAT et XML-REC.

Le processus de travail ne diffère pas de l’imagerie du proton.

Nous avons simplifié les choses pour vous, notamment grâce à un processus de travail intégré fluide pour l’acquisition, la spectroscopie, la reconstruction et la visualisation d’images multi-noyaux. La reconstruction et la visualisation de spectres ou d’images de noyaux autres que le proton, ainsi que le processus d’envoi des données vers le système PACS sont entièrement intégrés, de sorte que le processus de travail ne diffère pas de l’imagerie du proton. L’exportation facile des données multi-noyaux est prise en charge pour les formats Enhanced DICOM, SPAR/SDAT et XML-REC.
Pour en savoir plus
Processus de travail – Imagerie du proton
Le processus de travail ne diffère pas de l’imagerie du proton.

Le processus de travail ne diffère pas de l’imagerie du proton.

Nous avons simplifié les choses pour vous, notamment grâce à un processus de travail intégré fluide pour l’acquisition, la spectroscopie, la reconstruction et la visualisation d’images multi-noyaux. La reconstruction et la visualisation de spectres ou d’images de noyaux autres que le proton, ainsi que le processus d’envoi des données vers le système PACS sont entièrement intégrés, de sorte que le processus de travail ne diffère pas de l’imagerie du proton. L’exportation facile des données multi-noyaux est prise en charge pour les formats Enhanced DICOM, SPAR/SDAT et XML-REC.
Examens cérébraux, sans changer d’antenne
Examens cérébraux, sans changer d’antenne

Examens cérébraux, sans changer d’antenne

En plus d’une interface utilisateur transparente, les antennes de tête à double réglage de APID Biomedical permettent d’effectuer des examens cérébraux, y compris l’acquisition de proton et d’autres noyaux, sans changer d’antenne. Vous pouvez ainsi programmer vos études multi-noyaux dans vos intervalles d’examens cliniques. Une étude cérébrale complète, comprenant à la fois l’imagerie du proton (1H) et l’imagerie du sodium (23Na), peut être réalisée en 30 minutes¹, le tout dans une seule ExamCard à l’aide de la même antenne de tête à double réglage. L’imagerie du sodium (23Na) pour un examen cérébral peut être réalisée en moins de 15 minutes².

Examens cérébraux, sans changer d’antenne

Examens cérébraux, sans changer d’antenne
En plus d’une interface utilisateur transparente, les antennes de tête à double réglage de APID Biomedical permettent d’effectuer des examens cérébraux, y compris l’acquisition de proton et d’autres noyaux, sans changer d’antenne. Vous pouvez ainsi programmer vos études multi-noyaux dans vos intervalles d’examens cliniques. Une étude cérébrale complète, comprenant à la fois l’imagerie du proton (1H) et l’imagerie du sodium (23Na), peut être réalisée en 30 minutes¹, le tout dans une seule ExamCard à l’aide de la même antenne de tête à double réglage. L’imagerie du sodium (23Na) pour un examen cérébral peut être réalisée en moins de 15 minutes².

Examens cérébraux, sans changer d’antenne

En plus d’une interface utilisateur transparente, les antennes de tête à double réglage de APID Biomedical permettent d’effectuer des examens cérébraux, y compris l’acquisition de proton et d’autres noyaux, sans changer d’antenne. Vous pouvez ainsi programmer vos études multi-noyaux dans vos intervalles d’examens cliniques. Une étude cérébrale complète, comprenant à la fois l’imagerie du proton (1H) et l’imagerie du sodium (23Na), peut être réalisée en 30 minutes¹, le tout dans une seule ExamCard à l’aide de la même antenne de tête à double réglage. L’imagerie du sodium (23Na) pour un examen cérébral peut être réalisée en moins de 15 minutes².
Pour en savoir plus
Examens cérébraux, sans changer d’antenne
Examens cérébraux, sans changer d’antenne

Examens cérébraux, sans changer d’antenne

En plus d’une interface utilisateur transparente, les antennes de tête à double réglage de APID Biomedical permettent d’effectuer des examens cérébraux, y compris l’acquisition de proton et d’autres noyaux, sans changer d’antenne. Vous pouvez ainsi programmer vos études multi-noyaux dans vos intervalles d’examens cliniques. Une étude cérébrale complète, comprenant à la fois l’imagerie du proton (1H) et l’imagerie du sodium (23Na), peut être réalisée en 30 minutes¹, le tout dans une seule ExamCard à l’aide de la même antenne de tête à double réglage. L’imagerie du sodium (23Na) pour un examen cérébral peut être réalisée en moins de 15 minutes².
Rapport signal-bruit amélioré – Antennes flexibles
Rapport signal-bruit amélioré grâce aux antennes flexibles émettrices/réceptrices

Rapport signal-bruit amélioré grâce aux antennes flexibles émettrices/réceptrices

Des antennes flexibles émettrices/réceptrices sont disponibles pour les acquisitions du carbone (13C), du phosphore (31P) et du sodium (23Na). L’interface ExamCard reconnaît immédiatement ces antennes multi-noyaux. L’imagerie du sodium (23Na) pour l’examen d’un genou peut ne prendre que 15 minutes³. Un rapport signal-bruit amélioré et un spectre⁴ simplifié peuvent être obtenus pour la spectroscopie du phosphore (31P) et du carbone (13C) en combinant le découplage de l’antenne corps avec les antennes de surface émettrices/réceptrices.

Rapport signal-bruit amélioré grâce aux antennes flexibles émettrices/réceptrices

Rapport signal-bruit amélioré grâce aux antennes flexibles émettrices/réceptrices
Des antennes flexibles émettrices/réceptrices sont disponibles pour les acquisitions du carbone (13C), du phosphore (31P) et du sodium (23Na). L’interface ExamCard reconnaît immédiatement ces antennes multi-noyaux. L’imagerie du sodium (23Na) pour l’examen d’un genou peut ne prendre que 15 minutes³. Un rapport signal-bruit amélioré et un spectre⁴ simplifié peuvent être obtenus pour la spectroscopie du phosphore (31P) et du carbone (13C) en combinant le découplage de l’antenne corps avec les antennes de surface émettrices/réceptrices.

Rapport signal-bruit amélioré grâce aux antennes flexibles émettrices/réceptrices

Des antennes flexibles émettrices/réceptrices sont disponibles pour les acquisitions du carbone (13C), du phosphore (31P) et du sodium (23Na). L’interface ExamCard reconnaît immédiatement ces antennes multi-noyaux. L’imagerie du sodium (23Na) pour l’examen d’un genou peut ne prendre que 15 minutes³. Un rapport signal-bruit amélioré et un spectre⁴ simplifié peuvent être obtenus pour la spectroscopie du phosphore (31P) et du carbone (13C) en combinant le découplage de l’antenne corps avec les antennes de surface émettrices/réceptrices.
Pour en savoir plus
Rapport signal-bruit amélioré – Antennes flexibles
Rapport signal-bruit amélioré grâce aux antennes flexibles émettrices/réceptrices

Rapport signal-bruit amélioré grâce aux antennes flexibles émettrices/réceptrices

Des antennes flexibles émettrices/réceptrices sont disponibles pour les acquisitions du carbone (13C), du phosphore (31P) et du sodium (23Na). L’interface ExamCard reconnaît immédiatement ces antennes multi-noyaux. L’imagerie du sodium (23Na) pour l’examen d’un genou peut ne prendre que 15 minutes³. Un rapport signal-bruit amélioré et un spectre⁴ simplifié peuvent être obtenus pour la spectroscopie du phosphore (31P) et du carbone (13C) en combinant le découplage de l’antenne corps avec les antennes de surface émettrices/réceptrices.
  • Le noyau n’est qu’un paramètre d’examen
  • Processus de travail – Imagerie du proton
  • Examens cérébraux, sans changer d’antenne
  • Rapport signal-bruit amélioré – Antennes flexibles
Voir toutes les caractéristiques
Le noyau n’est qu’un paramètre d’examen
Le noyau n’est qu’un paramètre d’examen

Le noyau n’est qu’un paramètre d’examen

Au lieu d’un processus complexe, les études multi-noyaux sont devenues un protocole simple qui peut être “glissé-déposé” dans votre ExamCard. Difficile de faire plus simple ! Le noyau n’est qu’un paramètre d’examen comme n’importe quel autre paramètre de séquence. Une seule ExamCard peut être utilisée pour exécuter l’imagerie du proton et l’imagerie de noyaux autres que le proton. Les images peuvent être vérifiées sur la console avant même que le patient ne quitte la salle.

Le noyau n’est qu’un paramètre d’examen

Le noyau n’est qu’un paramètre d’examen
Au lieu d’un processus complexe, les études multi-noyaux sont devenues un protocole simple qui peut être “glissé-déposé” dans votre ExamCard. Difficile de faire plus simple ! Le noyau n’est qu’un paramètre d’examen comme n’importe quel autre paramètre de séquence. Une seule ExamCard peut être utilisée pour exécuter l’imagerie du proton et l’imagerie de noyaux autres que le proton. Les images peuvent être vérifiées sur la console avant même que le patient ne quitte la salle.

Le noyau n’est qu’un paramètre d’examen

Au lieu d’un processus complexe, les études multi-noyaux sont devenues un protocole simple qui peut être “glissé-déposé” dans votre ExamCard. Difficile de faire plus simple ! Le noyau n’est qu’un paramètre d’examen comme n’importe quel autre paramètre de séquence. Une seule ExamCard peut être utilisée pour exécuter l’imagerie du proton et l’imagerie de noyaux autres que le proton. Les images peuvent être vérifiées sur la console avant même que le patient ne quitte la salle.
Pour en savoir plus
Le noyau n’est qu’un paramètre d’examen
Le noyau n’est qu’un paramètre d’examen

Le noyau n’est qu’un paramètre d’examen

Au lieu d’un processus complexe, les études multi-noyaux sont devenues un protocole simple qui peut être “glissé-déposé” dans votre ExamCard. Difficile de faire plus simple ! Le noyau n’est qu’un paramètre d’examen comme n’importe quel autre paramètre de séquence. Une seule ExamCard peut être utilisée pour exécuter l’imagerie du proton et l’imagerie de noyaux autres que le proton. Les images peuvent être vérifiées sur la console avant même que le patient ne quitte la salle.
Processus de travail – Imagerie du proton
Le processus de travail ne diffère pas de l’imagerie du proton.

Le processus de travail ne diffère pas de l’imagerie du proton.

Nous avons simplifié les choses pour vous, notamment grâce à un processus de travail intégré fluide pour l’acquisition, la spectroscopie, la reconstruction et la visualisation d’images multi-noyaux. La reconstruction et la visualisation de spectres ou d’images de noyaux autres que le proton, ainsi que le processus d’envoi des données vers le système PACS sont entièrement intégrés, de sorte que le processus de travail ne diffère pas de l’imagerie du proton. L’exportation facile des données multi-noyaux est prise en charge pour les formats Enhanced DICOM, SPAR/SDAT et XML-REC.

Le processus de travail ne diffère pas de l’imagerie du proton.

Le processus de travail ne diffère pas de l’imagerie du proton.
Nous avons simplifié les choses pour vous, notamment grâce à un processus de travail intégré fluide pour l’acquisition, la spectroscopie, la reconstruction et la visualisation d’images multi-noyaux. La reconstruction et la visualisation de spectres ou d’images de noyaux autres que le proton, ainsi que le processus d’envoi des données vers le système PACS sont entièrement intégrés, de sorte que le processus de travail ne diffère pas de l’imagerie du proton. L’exportation facile des données multi-noyaux est prise en charge pour les formats Enhanced DICOM, SPAR/SDAT et XML-REC.

Le processus de travail ne diffère pas de l’imagerie du proton.

Nous avons simplifié les choses pour vous, notamment grâce à un processus de travail intégré fluide pour l’acquisition, la spectroscopie, la reconstruction et la visualisation d’images multi-noyaux. La reconstruction et la visualisation de spectres ou d’images de noyaux autres que le proton, ainsi que le processus d’envoi des données vers le système PACS sont entièrement intégrés, de sorte que le processus de travail ne diffère pas de l’imagerie du proton. L’exportation facile des données multi-noyaux est prise en charge pour les formats Enhanced DICOM, SPAR/SDAT et XML-REC.
Pour en savoir plus
Processus de travail – Imagerie du proton
Le processus de travail ne diffère pas de l’imagerie du proton.

Le processus de travail ne diffère pas de l’imagerie du proton.

Nous avons simplifié les choses pour vous, notamment grâce à un processus de travail intégré fluide pour l’acquisition, la spectroscopie, la reconstruction et la visualisation d’images multi-noyaux. La reconstruction et la visualisation de spectres ou d’images de noyaux autres que le proton, ainsi que le processus d’envoi des données vers le système PACS sont entièrement intégrés, de sorte que le processus de travail ne diffère pas de l’imagerie du proton. L’exportation facile des données multi-noyaux est prise en charge pour les formats Enhanced DICOM, SPAR/SDAT et XML-REC.
Examens cérébraux, sans changer d’antenne
Examens cérébraux, sans changer d’antenne

Examens cérébraux, sans changer d’antenne

En plus d’une interface utilisateur transparente, les antennes de tête à double réglage de APID Biomedical permettent d’effectuer des examens cérébraux, y compris l’acquisition de proton et d’autres noyaux, sans changer d’antenne. Vous pouvez ainsi programmer vos études multi-noyaux dans vos intervalles d’examens cliniques. Une étude cérébrale complète, comprenant à la fois l’imagerie du proton (1H) et l’imagerie du sodium (23Na), peut être réalisée en 30 minutes¹, le tout dans une seule ExamCard à l’aide de la même antenne de tête à double réglage. L’imagerie du sodium (23Na) pour un examen cérébral peut être réalisée en moins de 15 minutes².

Examens cérébraux, sans changer d’antenne

Examens cérébraux, sans changer d’antenne
En plus d’une interface utilisateur transparente, les antennes de tête à double réglage de APID Biomedical permettent d’effectuer des examens cérébraux, y compris l’acquisition de proton et d’autres noyaux, sans changer d’antenne. Vous pouvez ainsi programmer vos études multi-noyaux dans vos intervalles d’examens cliniques. Une étude cérébrale complète, comprenant à la fois l’imagerie du proton (1H) et l’imagerie du sodium (23Na), peut être réalisée en 30 minutes¹, le tout dans une seule ExamCard à l’aide de la même antenne de tête à double réglage. L’imagerie du sodium (23Na) pour un examen cérébral peut être réalisée en moins de 15 minutes².

Examens cérébraux, sans changer d’antenne

En plus d’une interface utilisateur transparente, les antennes de tête à double réglage de APID Biomedical permettent d’effectuer des examens cérébraux, y compris l’acquisition de proton et d’autres noyaux, sans changer d’antenne. Vous pouvez ainsi programmer vos études multi-noyaux dans vos intervalles d’examens cliniques. Une étude cérébrale complète, comprenant à la fois l’imagerie du proton (1H) et l’imagerie du sodium (23Na), peut être réalisée en 30 minutes¹, le tout dans une seule ExamCard à l’aide de la même antenne de tête à double réglage. L’imagerie du sodium (23Na) pour un examen cérébral peut être réalisée en moins de 15 minutes².
Pour en savoir plus
Examens cérébraux, sans changer d’antenne
Examens cérébraux, sans changer d’antenne

Examens cérébraux, sans changer d’antenne

En plus d’une interface utilisateur transparente, les antennes de tête à double réglage de APID Biomedical permettent d’effectuer des examens cérébraux, y compris l’acquisition de proton et d’autres noyaux, sans changer d’antenne. Vous pouvez ainsi programmer vos études multi-noyaux dans vos intervalles d’examens cliniques. Une étude cérébrale complète, comprenant à la fois l’imagerie du proton (1H) et l’imagerie du sodium (23Na), peut être réalisée en 30 minutes¹, le tout dans une seule ExamCard à l’aide de la même antenne de tête à double réglage. L’imagerie du sodium (23Na) pour un examen cérébral peut être réalisée en moins de 15 minutes².
Rapport signal-bruit amélioré – Antennes flexibles
Rapport signal-bruit amélioré grâce aux antennes flexibles émettrices/réceptrices

Rapport signal-bruit amélioré grâce aux antennes flexibles émettrices/réceptrices

Des antennes flexibles émettrices/réceptrices sont disponibles pour les acquisitions du carbone (13C), du phosphore (31P) et du sodium (23Na). L’interface ExamCard reconnaît immédiatement ces antennes multi-noyaux. L’imagerie du sodium (23Na) pour l’examen d’un genou peut ne prendre que 15 minutes³. Un rapport signal-bruit amélioré et un spectre⁴ simplifié peuvent être obtenus pour la spectroscopie du phosphore (31P) et du carbone (13C) en combinant le découplage de l’antenne corps avec les antennes de surface émettrices/réceptrices.

Rapport signal-bruit amélioré grâce aux antennes flexibles émettrices/réceptrices

Rapport signal-bruit amélioré grâce aux antennes flexibles émettrices/réceptrices
Des antennes flexibles émettrices/réceptrices sont disponibles pour les acquisitions du carbone (13C), du phosphore (31P) et du sodium (23Na). L’interface ExamCard reconnaît immédiatement ces antennes multi-noyaux. L’imagerie du sodium (23Na) pour l’examen d’un genou peut ne prendre que 15 minutes³. Un rapport signal-bruit amélioré et un spectre⁴ simplifié peuvent être obtenus pour la spectroscopie du phosphore (31P) et du carbone (13C) en combinant le découplage de l’antenne corps avec les antennes de surface émettrices/réceptrices.

Rapport signal-bruit amélioré grâce aux antennes flexibles émettrices/réceptrices

Des antennes flexibles émettrices/réceptrices sont disponibles pour les acquisitions du carbone (13C), du phosphore (31P) et du sodium (23Na). L’interface ExamCard reconnaît immédiatement ces antennes multi-noyaux. L’imagerie du sodium (23Na) pour l’examen d’un genou peut ne prendre que 15 minutes³. Un rapport signal-bruit amélioré et un spectre⁴ simplifié peuvent être obtenus pour la spectroscopie du phosphore (31P) et du carbone (13C) en combinant le découplage de l’antenne corps avec les antennes de surface émettrices/réceptrices.
Pour en savoir plus
Rapport signal-bruit amélioré – Antennes flexibles
Rapport signal-bruit amélioré grâce aux antennes flexibles émettrices/réceptrices

Rapport signal-bruit amélioré grâce aux antennes flexibles émettrices/réceptrices

Des antennes flexibles émettrices/réceptrices sont disponibles pour les acquisitions du carbone (13C), du phosphore (31P) et du sodium (23Na). L’interface ExamCard reconnaît immédiatement ces antennes multi-noyaux. L’imagerie du sodium (23Na) pour l’examen d’un genou peut ne prendre que 15 minutes³. Un rapport signal-bruit amélioré et un spectre⁴ simplifié peuvent être obtenus pour la spectroscopie du phosphore (31P) et du carbone (13C) en combinant le découplage de l’antenne corps avec les antennes de surface émettrices/réceptrices.
  • 1 Mesuré du début de la première acquisition à la fin de la dernière reconstruction. Inclut 1H (TSE pT2, FLAIR pT2, SSh DWI et pré&post FFE 3D pT1) + 23Na (avec voxels isotropes de 4 mm).
  • * Attention : dispositif d’expérimentation pour l’imagerie au fluor (19F) et au xénon (129Xe). Limité par la loi fédérale des États-Unis à l’usage expérimental. L’imagerie clinique avec ces noyaux nécessite l’utilisation d’un médicament approuvé. Aucun médicament approuvé par la FDA n’est actuellement disponible pour ces noyaux.
  • 2 Pour les voxels isotropes de 4 mm
  • 3 Pour les voxels isotropes de 3 mm, surface d’acquisition en coupe ​​​​​​​> 95 mm
  • 4 Par rapport aux résultats de spectroscopie sans découplage

You are about to visit a Philips global content page

You are about to visit the Philips USA website.

Notre site s'affiche mieux sur la dernière version d'Microsoft Edge, Google Chrome ou Firefox.