Démarche globale visant à lutter contre l’hyperbilirubinémie et à encourager l’allaitement

 

 

 

 

 

 

Prise en charge de l’ictèree

Selon les statistiques, plus de la moitié des nouveau-nés sont atteints d’hyperbilirubinémie. Mais l’évolution des technologies médicales numériques et des programmes de promotion de la santé de la mère et de l’enfant réduisent l’impact de cette pathologie.

Parmi ces programmes, une étude appelée Jaundice Early Treatment Study in Term Newborns (JETSET) a été lancée par le docteur Jideofor Menakaya, un pédiatre néonatal exerçant au Hillingdon Hospital de Londres, au Royaume-Uni. Ce programme de soins hospitalier a été mis au point dans une démarche collective d’accompagnement des nouveau-nés présentant un risque d’hyperbilirubinémie et de leurs parents dans leur lutte contre cette pathologie.

 

Médecine préventive
Compte tenu des autres facteurs de risque, les bébés nés à terme et nourris exclusivement au sein présentent un risque élevé d’hyperbilirubinémie, ce qui augmente le nombre de problèmes potentiels chez des nourrissons par ailleurs en bonne santé. L’un des principaux objectifs de l’AAP et du programme JETSET est d’encourager l’allaitement chez les jeunes mamans. Le programme du Dr Menakaya répond à ces deux objectifs. En effet, il augmente le nombre d’allaitements tout en réduisant les cas d’hyperbilirubinémie. Ce programme accorde également une attention toute particulière aux inquiétudes des parents et des professionnels de santé quant à cette pathologie et ce mode d’alimentation. Pour le Hillingdon Hospital, ces deux éléments fondamentaux se sont avérés être une combinaison idéale : “Si nous apprenons qu’un bébé est atteint d’hyperbilirubinémie, nous redoublons d’efforts pour encourager l’allaitement”, explique le Dr Menakaya. Il précise qu’une bonne hydratation des nouveau-nés grâce à l’allaitement contribue à éliminer la bilirubine de leur urine et de leurs selles.

 

Pouvoir participer à de tels programmes de prévention offre de nouvelles opportunités aux jeunes parents qui peuvent ainsi agir et prévenir les problèmes de santé chez leur nouveau-né. De plus, ces programmes sont des atouts significatifs pour les hôpitaux car ils permettent de résoudre les principaux problèmes à l’origine des réadmissions : l’hyperbilirubinémie et l’alimentation.

Lorsqu’ils sont utilisés de façon appropriée, les appareils de mesure de la bilirubine par voie transcutanée apportent un appui professionnel véritablement susceptible d’encourager l’allaitement. À vrai dire, nous encourageons les jeunes mamans à continuer d’allaiter, même si leur bébé doit suivre un traitement contre l’hyperbilirubinémie.”

 

— Dr Jideofor Menakaya, pédiatre néonatal, Hillingdon Hospital, Londres, Royaume-Uni 

Trois dimensions de soins
BiliChek, le dispositif Philips de mesure non invasive de la bilirubine par voie transcutanée, est un élément essentiel du programme JETSET. “Le dispositif BiliChek permet à tous les professionnels de santé travaillant au contact des nouveau-nés de surveiller objectivement leur taux de bilirubine. Ces mesures peuvent inciter les mères qui allaitent leur enfant à poursuivre ce mode d’alimentation. En connaissant ce taux, elles sont sûres qu’il n’y a aucun risque à continuer d’allaiter”, explique le Dr Menakaya..

 

Les sages-femmes pouvant mesurer le taux de bilirubine transcutanée à domicile sont plus à même d’identifier les nouveau-nés nécessitant des tests supplémentaires ou un traitement, et de les faire hospitaliser afin qu’ils reçoivent des soins rapidement. Cependant, le plus souvent elles réussissent à convaincre les mères d’allaiter, ce qui permet de réduire les réadmissions de nourrissons atteints d’hyperbilirubinémie.

 

Le programme JETSET est un très bon exemple de soins en trois dimensions soigneusement planifiés, de l’hôpital au domicile, et mobilisant médecin, patient et sage-femme.

 

Retour sur investissement
Au Hillingdon Hospital, le programme JETSET répond à de nombreux objectifs fondamentaux : promotion de l’allaitement, mise en place de nouvelles mesures telles qu’une vignette “premier biberon”, un outil d’évaluation de l’allaitement, recrutement de personnel en faveur de l’allaitement et adoption d’un parcours de soins intégré et clair pour le traitement des bébés atteints d’hyperbilirubinémie.

Le programme JETSET est fondé sur l’idée que tous les nouveau-nés peuvent potentiellement développer de l’hyperbilirubinémie. Cependant, le Dr Menakaya explique qu’utiliser le dispositif BiliChek dans le cadre d’un programme de gestion complet “permet aux professionnels de prendre, avec les parents, des décisions rationnelles pour le bébé”. Suite à la mise en place de ce programme, l’équipe JETSET constate généralement des changements significatifs sur trois points clés, à savoir : une réduction des réadmissions dues à l’hyperbilirubinémie, une diminution des traitements contre cette pathologie et une augmentation du nombre de mères allaitant leur enfant. “Nous mettons en place une démarche bien spécifique avec les futurs mamans jusqu’à leur accouchement : dépistage rapide de l’hyperbilirubinémie, prise en charge efficace et encouragement de l’allaitement. Cette approche globale est rendue possible grâce au dispositif BiliChek.” nous explique le Dr Menakaya. “Bien que les nouveau-nés allaités présentent un risque plus élevé de développer de l’hyperbilirubinémie, ce programme a vraiment permis d’augmenter le pourcentage d’allaitements” précise le Dr Menakaya.

 

Les résultats de ce programme indiquent des améliorations statistiques dans de nombreuses zones de soins. Sur une période d’un an, le Dr Menakaya a relevé une baisse du pourcentage de réadmissions (19 visites contre 28 l’année précédente), une diminution de la durée de séjour des bébés (45,5 heures contre 87,2) ainsi qu’un taux d’allaitement élevé (81 %). Ce programme a également permis d’accélérer la prise en charge des bébés atteints d’hyperbilirubinémie sévère ayant été réadmis, avec une durée moyenne de 77 minutes entre leur arrivée à l’hôpital et leur traitement.

Pouvoir participer à de tels programmes de prévention offre de nouvelles opportunités aux jeunes parents qui peuvent ainsi agir et prévenir les problèmes de santé chez leur nouveau-né.

L’allaitement n’est plus un obstacle
L’allaitement est souvent la principale source d’inquiétude et le principal défi auxquels sont confrontées les jeunes mamans. En effet, celles-ci ne peuvent pas mesurer avec précision la consommation en lait de leur bébé. Les ressources extérieures représentent donc une aide précieuse, notamment lorsque leur bébé est atteint d’hyperbilirubinémie lors de sa première semaine de vie.


Grâce aux tire-lait, les mères allaitant leur enfant peuvent mesurer la quantité de lait qu’elles produisent, tout en bénéficiant d’une réserve constante. Les recherches Philips Avent ont permis de mettre au point un produit confortable pour les mamans, certaines études suggérant l’existence d’un lien entre le niveau de relaxation et la production de lait maternel.

 

Un allaitement fréquent favorise une bonne hydratation, augmente le transit intestinal et contribue à terme à l’élimination de la bilirubine. Par ailleurs, le Dr Menakaya nous explique que “lorsqu’ils sont utilisés de façon appropriée, les appareils de mesure de la bilirubine par voie transcutanée apportent un appui professionnel véritablement susceptible d’encourager l’allaitement. À vrai dire, nous encourageons les jeunes mamans à continuer d’allaiter, même si leur bébé doit suivre un traitement contre l’hyperbilirubinémie.”

Les problèmes d’allaitement sont courants et peuvent entraîner de l’hyperbilirubinémie chez les nouveau-nés. Non détectée, cette pathologie peut avoir des effets dévastateurs et se transformer en ictère nucléaire ou encore donner lieu à une maladie neurologique pouvant provoquer des lésions cérébrales. Alors que certaines mamans renoncent à l’allaitement afin d’éviter que leur enfant ne développe des pathologies telles que l’ictère nucléaire, le Dr Menakaya et son équipe pensent que le programme JETSET peut parvenir à dissiper toute inquiétude relative à l’hyperbilirubinémie et encourager l’allaitement.

 

Le système de photothérapie BiliTx représente une autre méthode permettant d’accélérer efficacement le traitement de l’hyperbilirubinémie. Le Dr Menakaya espère pouvoir ajouter cette technique au programme JETSET, pour un usage à domicile, dans les 12 prochains mois. Il est dans l’intérêt de tous de bénéficier, lorsque cela est possible, d’informations en temps réel afin de prodiguer les soins nécessaires lors du traitement d’un nourrisson à domicile.

Articles associés

  • Article sur la bilirubine non conjuguée

    Article sur la bilirubine non conjuguée

    La bilirubine non conjuguée, un indicateur de l’ictère nucléaire

Le bilirubinomètre BiliChek est un dispositif médical de classe IIa, fabriqué par Philips Healthcare et dont l’évaluation de la conformité a été réalisée par l’organisme notifié British Standards Institution. Il est destiné à l’évaluation non invasive de la bilirubine par voie transcutanée. Les actes diagnostiques sont pris en charge par les organismes d’assurance maladie dans certaines situations. Lisez attentivement la documentation d’utilisation. Ce dispositif médical est un produit de santé réglementé qui porte, au titre de cette réglementation, le marquage CE.