Qu’est-ce que la pathologie du numérique ?

Définir la pathologie du numérique


La pathologie du numérique se définit de nombreuses manières, mais la définition de l’article “Computational Pathology: An Emerging Definition”1 de Louis DN et al aborde le sujet de façon holistique. L’auteur définit la pathologie augmentée du numérique comme une approche de diagnostic comportant de nombreuses sources de données (ex : pathologie, radiologie, opérations cliniques, moléculaires et de laboratoire) ; utilisant des modèles mathématiques pour générer des déductions diagnostiques ; et présentant des connaissances cliniques exploitables pour les clients. Elle va au-delà d’une vision axée sur l’informatique et bénéficie de la compétence de base de la pathologie et de la possibilité de communiquer efficacement les connaissances cliniquement exploitables.

Informations de contact

* Champ requis

Contact

*
*
*

Etablissement

*
*
*
*
*
*
*

Détail de la demande

En spécifiant la raison pour laquelle vous souhaitez être contacté, nous pourrons vous fournir un meilleur service.
*
*
*

Que signifie la pathologie du numérique pour les pathologistes ?

“À l’avenir, j’envisage l’utilisation d’outils de pathologie du numérique nous permettant d’aborder l’environnement médical complexe en plein développement pour la prise en charge des cancers”


–– Ian Ellis, professeur en pathologie cancéreuse, Université de Nottingham

“À l’avenir, les solutions de pathologie du numérique aideront à rationaliser les processus de travail en dépistant des situations qui ne nécessitent pas d’examen par un pathologiste” 


–– Jeroen van der Laak, professeur associé au centre médical de l’Université Radboud - ‎Radboudumc

Le besoin en pathologie du numérique


Nous avançons rapidement vers une ère où la pathologie nouvelle génération devient une réalité avec l’arrivée de l’anatomopathologie numérique. Des changements radicaux sont observés dans la prise en charge du cancer avec la médecine de précision et les traitements personnalisés qui se développent jour après jour. Les pathologistes tiennent un rôle central dans ce désir de médecine personnalisée. C’est au bureau du pathologiste que les premières décisions cliniques concernant le patient sont prises, et cela demeurera ainsi.²

Une charge de travail de plus en plus importante

  • Des prévisions de cancer en hausse
  • Un nombre de tests appliqués en augmentation
  • 44 % des pathologistes font des heures supplémentaires chaque semaine.²
  • 24 % d’entre eux doivent externaliser des services chaque semaine.²

Pénurie de pathologistes

  • Diminution de 10,4 % des médecins pathologistes actifs entre 2008 et 20133
  • 60,7 % des médecins actifs en pathologie sont âgés de 55 ans ou plus3

Quelle est la pertinence aujourd’hui et comment cela affecte-t-il l’administration des soins ?


Aujourd’hui, l’un des principaux sujets de conversation dans le traitement du cancer est l’impact de la médecine de précision. La vitesse à laquelle cette dernière deviendra abordable et aussi précise que possible ne sera réalité que lorsque les institutions et les services commenceront à soutenir le développement de la pathologie augmentée du numérique.

 

La pathologie augmentée du numérique a été créée pour aider à améliorer l’écosystème de la pathologie et à aller au-delà pour soutenir différentes activités et différents objectifs en laboratoire, notamment :

L’amélioration de la précision diagnostique
L’optimisation de la prise en charge des patients
La réduction des coûts via l’amélioration des rendements en laboratoire 

La technologie est-elle prête pour ce changement ?


L’évolution de l’apprentissage en profondeur et l’amélioration de la précision pour la reconnaissance des tracés d’images ont été impressionnantes ces dernières années. Les performances d’ImageNet se sont lentement améliorées et sont pour la première fois capables de défier l’humain de manière significative avec des taux d’erreur inférieurs à 5 %.4

Exemple pratique : nous observons dans les concours automobiles moins de voitures potentiellement alimentées par des technologies d’apprentissage en profondeur. De nombreuses raisons portent à croire que la numérisation des images et l’utilisation de l’apprentissage machine pourraient aider les pathologistes à être plus rapides, plus exacts et à réaliser des diagnostics plus précis pour les patients. Il s’agit d’une mission importante dans le domaine de la pathologie depuis plus de 30 ans. Pourtant, c’est seulement récemment que l’amélioration de l’acquisition, du stockage, du traitement et des algorithmes a permis de poursuivre cette mission efficacement.5

Comment la pathologie du numérique peut-elle être utilisée pour améliorer la pratique de la pathologie ?

Un rôle central pour les pathologistes

Les pathologistes qui endossent un rôle de leader au sein de leurs institutions sont la clé du succès de la pathologie augmentée du numérique puisqu’elle nécessite d’importants changements en laboratoire.

La collaboration avec les autres services

Pour avoir la totalité des données patient, le pathologiste doit travailler avec différents services extérieurs au domaine de la pathologie pour obtenir les données nécessaires à la prise de décisions cliniques.

Le partage des meilleures pratiques
Améliorer les normes et les procédures au sein des services de pathologie pour faire progresser la prise en charge des patients. Cela a été l’objectif de nombreux services à travers le pays, aussi bien pour la recherche que pour les travaux cliniques. Pour cela, l’une des meilleures méthodes est la collaboration, qui aide à accélérer la recherche et la découverte.

1 – Louis DN et al, Computational pathology: an emerging definition, Arch Pathol Lab Med, Volume 138, Issue 9, 2014

2 - Sara Bainbridge et al.. (2016). TESTING TIMES TO COME?. Available: http://www.cancerresearchuk.org/sites/default/files/testing_times_to_come_nov_16_cruk.pdf

3 - Cancer Facts & Figures - Association of American Medical Colleges. (2014). Physician Specialty Data Book. Disponible sur : https://members.aamc.org/eweb/upload/Physician%20Specialty%20Databook%202014.pdf

4 – Kaiming He et al. (2015). Delving Deep into Rectifiers: Surpassing Human-Level Performance on ImageNet Classification

5 - Louis DN et al, Computational Pathology. A Path Ahead, Arch Pathol Lab Med, Vol 140,  2016

La solution Philips Intellisite est un dispositif médical de diagnostic in vitro CE 0344. Elle est destinée à être utilisée par les pathologistes pour faciliter le diagnostic in vitro. Ce diagnostic est pris en charge par les organismes d’assurance maladie dans certaines situations. Lisez attentivement la notice d’utilisation. Octobre 2016