Les Google Glass en phase d’expérimentation au sein du bloc opératoire

Si vous pouviez porter votre ordinateur sur le nez, quelles répercussions cela aurait sur votre pratique ?
 

C’est la question que les développeurs et concepteurs d’Accenture Technology Labs et de Philips ont posé dans le cadre d’un projet collaboratif visant à explorer le potentiel des lunettes Google Glass en milieu hospitalier. Les chercheurs ont simulé une connexion entre l’ordinateur embarqué des Google Glass et le système de surveillance IntelliVue. Grâce à la lecture immédiate des paramètres vitaux du patient, les résultats se sont révélés très prometteurs.

 

Les Google Glass ressemblent à une paire de lunettes. Leurs afficheurs à LED permettent à la personne qui les porte de consulter les écrans dans son champ de vision périphérique. Elle peut également faire des recherches sur Internet, accéder à des applications personnalisées ou encore interagir avec d’autres ordinateurs en glissant le doigt sur la monture ou en utilisant les commandes vocales. Une vidéo peut aussi être réalisée depuis le champ de vision de l’utilisateur.
 

Associer les Google Glass à la technologie IntelliVue permet à l’utilisateur de confirmer l’état préopératoire du patient, d’enregistrer une intervention ou de vérifier les paramètres vitaux post-opératoires sans avoir à se déplacer jusqu’au moniteur. En utilisant le simulateur du bloc, l’anesthésiste a pu directement visualiser les informations sur le patient sans s’éloigner de la zone d’intervention.

 

Les résultats indiquent que les ordinateurs wearable pourraient avoir de nombreuses autres applications dans le domaine de la santé :

 

  • Accès en temps réel aux paramètres vitaux
  • Affichage des listes de vérification préopératoires
  • Vérification des paramètres vitaux du patient en salle de réveil
  • Enregistrement des interventions chirurgicales depuis le champ de vision de l’utilisateur, à des fins de formation.
Un médecin active les Google Glass lors d’un entretien avec deux développeurs
Le Dr David Feinstein et les développeurs Philips et Accenture testent les Google Glass au sein du Digital Accelerator Lab.

“Je pense qu’au début cela sera amusant et, progressivement, cela deviendra aussi très pratique. C’est un grand pas en avant qui permettra de fluidifier les soins et de faciliter notre travail.”

 

Dr David Feinstein,

Anesthésiste résident,

Beth Isreal Deaconess Medical Center, Boston, États-Unis

Découvrez comment les anesthésistes pourraient utiliser les Google Glass

Découvrez comment les anesthésistes pourraient utiliser les Google Glass

Le Dr David Feinstein, anesthésiste résident au Beth Israel Deaconess Medical Center, nous explique comment les Google Glass pourraient être utilisées par les anesthésistes pour vérifier l’état des patients et leur prodiguer des soins au sein d’un environnement mains libres.

Vivez l’expérience Google Glass – un médecin marche dans un couloir et les paramètres vitaux d’un patient sont affichés dans le coin supérieur droit.
Un anesthésiste consulte les paramètres vitaux d’un patient avant la chirurgie.
Un médecin au bloc opératoire avec les paramètres vitaux affichés dans le coin supérieur droit de son champ de vision.
Les paramètres vitaux du patient sont surveillés avant son entrée en salle d’opération.
Vivez l’expérience Google Glass – un patient est en salle de réveil et ses paramètres vitaux sont affichés dans le coin supérieur droit.
Un médecin consulte les paramètres vitaux d’un patient après l’intervention.

Comme cela fonctionnerait-il ?

Un anesthésiste active les Google Glass par simple contact.

Activation des Google Glass

Au sein de ce laboratoire de simulation du bloc opératoire, l’anesthésiste a pu activer les Google Glass tout en restant concentré sur le patient, par contact ou, pour une utilisation mains libres, par le biais des commandes vocales. L’utilisateur a, entre autres, pu consulter les informations administratives, images radiologiques et résultats d’analyse du patient.
Salle de simulation du bloc opératoire avec les paramètres vitaux affichés dans le coin supérieur des Google Glass.

Utilisation mains libres

En reliant les Google Glass à un moniteur IntelliVue, l’anesthésiste a pu visualiser en temps réel les données essentielles de monitorage patient tout en restant concentré sur le patient. Il a pu accéder aux informations sans que celles-ci n’interfèrent avec son champ visuel et sans avoir à se déplacer jusqu’à l’appareil.