1
Articles automobile

Lampes halogènes

Remplacer par paire


À la fin de sa vie utile, une ampoule halogène ne produit que 70 % de sa puissance d’origine. L’éclairage étant un facteur de sécurité essentiel, et les automobilistes ignorant souvent ce vieillissement progressif, le plus prudent serait de remplacer régulièrement, à titre préventif, les ampoules d’éclairage avant des feux de croisement.

 

Éclairage optimal : ne pas conduire à demi aveugle.

 

En pratique, cependant, cette solution est peu réaliste : le vieillissement est plus ou moins rapide selon la tension du véhicule ; personne n’est prêt à tenir le registre de la distance parcourue avec les feux allumés ; et surtout, personne ne veut changer des pièces qui pourraient tout aussi bien être en parfait état de marche.

 

Quand une ampoule cesse de fonctionner, il faut y voir une forte indication pour changer la deuxième. Les ampoules de haute qualité ayant une durée de vie très uniforme, il est alors fort probable que l’autre filament soit lui aussi fortement détérioré. Le remplacement des ampoules par paire rétablit un éclairage optimal et vous ne risquez pas de vous retrouver de nouveau « à demi aveugle » quelques semaines plus tard.

 

Se salir les mains une fois seulement

 

Cet argument est sans doute moins porteur pour les professionnels et les amateurs qui passent de toute façon la plupart de leurs week-ends à bricoler leur voiture. Pour les automobilistes lambda, en revanche, le remplacement des deux ampoules d’un coup permet d’économiser son temps et son énergie et évite d’avoir à s’occuper de l’autre côté peu de temps après. Et si vous ne pouvez remplacer les ampoules vous-même, cela signifie une visite au garage plutôt que deux.

 

La loi exige que les ampoules puissent être remplacées par l’automobiliste

 

Il y a belle lurette que le remplacement d’une ampoule sur un véhicule ne peut plus être qualifié de « jeu d’enfant » : une fois le capot levé, il faut disposer d’une bonne visibilité sur les lampes d’éclairage avant ainsi que d’un espace confortable, ne serait-ce que pour manipuler le tournevis pour peu qu’on ait des mains un peu volumineuses. Avec la multiplication des technologies, le compartiment moteur s’est progressivement rempli au point de laisser peu d’espace pour remplacer les ampoules. Cette évolution a atteint son pic vers 2000 : il est alors devenu pratiquement impossible de remplacer les lampes d’éclairage avant sur des voitures telles que la Golf IV ou l'Astra G sans un détour par le garage.

 

L’UE s’en est mêlée et la législation communautaire oblige désormais les constructeurs, pour tous les nouveaux modèles à compter d’août 2006, à faire en sorte que l’automobiliste puisse remplacer les ampoules lui-même, à l’aide du manuel du conducteur et d’un kit d’outils fourni. Les lampes au xénon font cependant toujours exception, les constructeurs conseillant généralement de confier le remplacement de ces ampoules à un professionnel.

 

La situation s’est depuis quelque peu améliorée. Lorsque l’espace est trop limité, de nombreux modèles permettent de simplement desserrer la lampe pour l’extraire par l’avant. Selon la recommandation d’usage, mieux vaut y jeter un œil et vous familiariser avec le système par temps sec et en pleine lumière, avant d’avoir à le faire en conditions moins favorables.

 

Un dernier conseil : si le remplacement des ampoules rétablit un éclairage optimal de la route, un nettoyage rapide des lampes dans l’intervalle peut aussi faire toute la différence !

En savoir plus:

Améliorez votre éclairage facilement

Améliorez votre éclairage facilement

À quoi reconnaît-on une bonne ampoule halogène

À quoi reconnaît-on une bonne ampoule halogène