1
Articles automobile

Éclairage du véhicule : veillez à les faire correctement régler !


Dans l’article Le secret d’un éclairage automobile 2,3 fois plus lumineux, nous expliquons comment un éclairage puissant peut contribuer à réduire le risque d’accident. Le fait est que presque la moitié des accidents mortels ont lieu la nuit. Les causes principales sont le manque de lumière, la fatigue et les éblouissements. Mais disposer de lampes puissantes ne suffit pas : encore faut-il qu’elles soient bien réglées.

 

Deux conducteurs sur cinq se sont déjà trouvés dans une situation dangereuse impliquant un autre véhicule avec des feux mal réglés ou défectueux. Pourtant, un déplacement du faisceau de seulement 1 % vers le haut peut multiplier le risque d’éblouissement par un facteur 20. Un déplacement de 1 % vers le bas entraîne en moyenne une perte de 30 mètres de visibilité pour le conducteur. Pour assurer la bonne visibilité et éviter les éblouissements, il est donc recommandé de vérifier régulièrement certains équipements :

 

  • Contrôlez le réglage de vos lampes au moins une fois par an.
  • Remplacez toujours les ampoules par paire pour assurer l’uniformité de l’éclairage.
  • Vérifiez l’état de vos essuie-glaces. Des essuie-glaces trop usés laisseront des marques qui peuvent gêner la visibilité.
  • Nettoyez votre pare-brise. Un pare-brise sale peut vous faire perdre jusqu’à 30 % de visibilité.
  • Vérifiez votre niveau de lave-vitre.
  • Nettoyez les vitres, les rétroviseurs, l’éclairage avant et autres feux.

 

Le deuxième motif le plus fréquent de contre-visite

 

La grande majorité des automobilistes affirment vérifier leur éclairage au moins une fois par an. Plus de la moitié (principalement parmi les retraités) confie cette tâche à un garagiste et un automobiliste sur cinq fait vérifier ses lampes lors du contrôle technique. L’éclairage est le deuxième motif le plus fréquent* de contre-visite technique. Selon l’Organisme Technique Central (UTAC-OTC), près de 9 % des contre-visites sont dues à des défaillances de l’éclairage ou des clignotants : lampe réglée trop haut ou faisceau de feu de croisement non conforme dans 3,3 % des cas ; feux stop défectueux dans 2,7 % des cas ; feux de position dans 2,5 % des cas ; réglage anormalement bas des feux de croisement dans 1,7 % des cas. Il est préférable que les garagistes « éduquent » leurs clients avant le contrôle technique. C’est à cette fin que l’Association Prévention Routière organise ses semaines de sensibilisation « Lumière et Vision ». Cette campagne nationale vise à inviter les automobilistes, en particulier, à réaliser un diagnostic des éléments de visibilité de leur véhicule.

En savoir plus:

Remplacer par paire

Remplacer par paire

À quoi reconnaît-on une bonne ampoule halogène

À quoi reconnaît-on une bonne ampoule halogène