Techniques et évolutions des masques de traitement de l’apnée du sommeil

Techniques et évolutions des masques de traitement de l’apnée du sommeil

PROFESSEUR MUIR, Chef du Service de Pneumologie, CHU Rouen

Lorsque l’on souffre d’apnée du sommeil, la mise en place d’un appareil de pression positive continue (PPC) se révèle être une adaptation parfois difficile dans les premiers temps. Difficile mais pas impossible ! Pour les milliers de patients aujourd’hui diagnostiqués apnéiques, le bon choix du masque conditionne l’observance. Depuis le développement du traitement, les fabricants n’ont eu de cesse en collaboration avec des chercheurs et des médecins d’améliorer le dispositif PPC dans son ensemble et le masque en particulier. Un masque de dernière génération est apparu sur le marché. Il s’appuie sur un concept totalement original, il s’appelle DreamWear. 

 

Le masque, une interface essentielle

Le dispositif  PPC est constitué de deux éléments principaux : une turbine délivrant un  débit d’air adéquat pour traiter le patient et d’autre part le masque. La turbine  a subi au fil du temps de nombreuses transformations : moins volumineuse, plus silencieuse, toujours plus connectée. Quant au masque, des évolutions majeures ont aussi eu lieu. Dans les années 80, les débuts ont été laborieux. Pour maintenir  les voies aériennes supérieures ouvertes du patient, les médecins ont d’abord utilisé des masques d’anesthésie. Malheureusement, ils étaient inadaptés à un usage continu pendant la nuit, en particulier à cause de problèmes de tolérance cutanée. Ces masques d’anesthésie avaient une fixation assez grossière à l’aide de courroies caoutchoutées élastiques. Il a fallu attendre 20 ans pour que des masques plus adaptés soient utilisés pour le traitement par  PPC. Après des années de recherche et de développement, les fabricants ont su s’adapter aux différentes morphologies. Il existe donc aujourd’hui une grande variété de masques conçus pour s’accorder à chaque patient. C’est ainsi que l’on retrouve des masques qui recouvrent le nez et la bouche dits bucco-nasaux, des masques qui recouvrent seulement le nez dits nasaux, des masques dont les embouts s’insèrent dans les narines dits narinaires.

 

Le masque DreamWear

Une nouvelle génération de masques vient de voir le jour. Les fabricants se sont focalisés sur les principales difficultés rencontrées par les patients : les marques sur le visage le matin et le volume du masque. L’objectif était de créer un masque qui n’encombre pas le patient au niveau du visage ou dans ses mouvements, ne marque pas la peau,  ou ne provoque pas de rougeurs gênantes restant visibles au cours de la journée.

Ce nouveau masque appelé DreamWear est un masque à contact minimal qui vient se poser sous la base du nez. La grande différence avec les masques existants est le positionnement du circuit sur le haut de la tête et non plus devant le visage du patient. Le harnais a une double fonction: il sert à la fois d’attache et de conduit d’air. Grâce à cette astuce le masque offre un champ de vision dégagé et une bonne liberté de mouvement. Le patient n’est plus obligé de dormir sur le dos. Selon la position adoptée par le patient, si le débit d’air est comprimé d’un côté du masque, il se compense de l’autre côté. Le masque permet également au patient  de regarder la télévision, ou de lire un livre avant de s’endormir. Et enfin, le conduit d’air très léger en silicone, et le mini coussin nasal de contact minimal, ont été conçus pour prévenir les allergies et l'apparition de marques rouges et d'irritations au réveil.

 

La mauvaise observance du traitement par Pression Positive Continue est très souvent liée au masque.  Le choix du masque est donc absolument essentiel dans le succès du traitement. Le masque doit donc être discret mais aussi efficace afin d’optimiser au maximum le traitement par PPC. Grâce aux progrès technologiques et à un savoir faire ingénieux des fabricants, les patients peuvent trouver aujourd’hui un plus grand choix de masques destinés à leur offrir une meilleure expérience et faciliter leur acceptation du traitement.

 

DreamWear est un masque à contact minimal, destiné à servir d’interface pour l’application d’un traitement par PPC ou à deux

niveaux de pression au cours d’un traitement contre l’insuffisance respiratoire ou l’apnée obstructive du sommeil. Ce dispositif

fait l’objet d’un remboursement par les organismes d’assurance maladie dans certaines conditions : consulter la LPPR. Ce dispositif

de classe IIa est un produit de santé réglementé qui porte, au titre de cette réglementation le marquage CE dont l’évaluation

de conformité a été réalisée par TÜV. Lire attentivement le manuel de l’utilisateur fourni avec le dispositif, pour une utilisation

en toute sécurité.

 

Fabricant : Philips - 1001 Murry Ridge Lane - Murrysville - PA 15668 - États-UnisMandataire Européen (EC REP) : Respironics

Deutschland - Gewerbestrasse 17 - 82211 Herrsching – Allemagne

Date de création : 15/04/2016

 

Par Karima Mourjane