Espace Presse | France

juin 29, 2021

Etude Future Health Index Philips 2021 : Pour l’après-crise sanitaire, les cadres dirigeants des établissements de soins français voient un avenir positif, numérique et durable pour le système de santé

  • 85 % des cadres dirigeants des établissements de soins français déclarent que la crise actuelle fait partie des principales contraintes externes qui entravent leur capacité à préparer l'avenir (moyenne des 14 pays - 68 %).1
  • 87 % des cadres dirigeants des établissements de soins français déclarent vouloir investir massivement dans le dossier patient numérique.1
  • 77 % des cadres dirigeants des établissements de soins français pensent que les partenariats et collaborations stratégiques est essentiel pour implémenter des technologies numériques de santé dans leur établissement.1
  • 86 % des cadres dirigeants des établissements de soins français déclarent que la mise en œuvre de pratiques durables dans leur hôpital ou établissement de soins de santé est une priorité absolue (moyenne des 14 pays - 58 %).1
Suresnes, France – Royal Philips (NYSE: PHG, AEX: PHIA), leader des technologies de santé, annonce aujourd’hui les résultats de la sixième édition de son étude Future Health Index. Cette enquête menée auprès de près de 3 000 cadres dirigeants des établissements de soins dans 14 pays avait pour but d’examiner comment ces derniers répondent aux exigences d'aujourd'hui et à quoi pourrait ressembler la nouvelle réalité des soins de santé après la COVID-19. Au niveau français, les 200 répondants ont permis de donner un aperçu de la façon dont il prépare l’avenir de leur établissement et du comment ils imaginent l’évolution du système de santé en France.

Comme le précise David Corcos, Président Philips France : « Le rapport du FHI 2021 confirme les capacités de résilience ainsi que les axes d’amélioration de notre système pour faire face à d’autres chocs sanitaires éventuels et souligne que les professionnels et les établissements de santé ont réussi avec le soutien des industriels à s’adapter et à repenser leur façon de travailler.» Il ajoute : « Face à la crise sanitaire sans précédent que notre pays a traversé, nous pouvons nous féliciter de l’agilité dont notre système de santé a fait preuve. Fort de ces expériences, nous abordons les prochaines années avec des convictions sur les priorités de transformation à mettre en place au niveau régional, national et européen. »

 

Des cadres dirigeants optimistes malgré une crise sanitaire ayant fortement impacté leurs établissements de soins 

La crise sanitaire de la COVID-19 a révélé en France, malgré des infrastructures de santé remarquables, un certain nombres de vulnérabilités menant le pays à avoir un des pires bilans de l’épidémie en Europe.1 Ainsi aujourd’hui, 85 % des cadres dirigeants des établissements de soins français déclarent que la crise actuelle fait partie des principales contraintes externes qui entravent leur capacité à préparer l'avenir (la moyenne des 14 pays étant de 68 %).1

Dans ce contexte particulier, ils ont été obligés de revoir leurs priorités les menant à affirmer à 89 % que se préparer à répondre aux crises fait partie de leurs principales priorités actuelles1. De plus, plus de la moitié des cadres dirigeants des établissements de soins français se sont prononcés contre le système de soins basé sur la valeur, visant à rémunérer la valeur plutôt que le volume, ou ont dépriorisé ce changement en raison de la COVID-19.

Malgré cette réalité, ces responsables se montrent confiants et optimistes dans la capacité du système de santé français dans son ensemble à offrir des soins de haute qualité. En effet, ils se distinguent par leur optimisme, puisque 94 % considèrent que les plans et stratégies de santé en vigueur dans leur pays contribuent à la mise en place d'un système de santé résilient, tandis que la moyenne globale est de 81 %1. Cela s’explique notamment par l’engagement des politiques et la mise en place de plans de santé contribuant à la mise en place d'un système de santé résilient, comme par exemple, l’initiative de Valérie Pécresse, présidente de la région Ile de France, qui a travaillé avec l'Union européenne pour mettre en place 500 lits de soins intensifs dans la région Île-de-France3.

Les outils numérique et l’innovation, levier de transformation malgré des obstacles existants

Aujourd’hui, les cadres dirigeants des établissements de soins français font face aux exigences de la pandémie et donnent la priorité aux investissements dans les technologies qui leur permettent de répondre aux besoins immédiats avec une priorité pour le dossier patient numérique. En effet, 87 % de ces cadres dirigeants déclarent vouloir investir massivement dans ce dossier et ainsi former une base solide d’infrastructures numériques sur laquelle l'innovation future pourra s'appuyer1.

 

De plus, bien que la priorité soit la télésanté, on voit que 67 % des cadres dirigeants des établissements de soins français déclarent que l'IA est l'une des technologies numériques de santé dans laquelle leur hôpital ou leur établissement de soins investit le plus actuellement1. Notamment reflet des priorités gouvernementales au travers de l’Agence du Numérique en Santé, ou encore de la stratégie nationale "IA for Humanity" à laquelle le président Emmanuel Macron prévoit d'allouer 1,5 milliards d'euros d'ici la fin de son mandat en 20224, 68 % des sondés déclarent que leur hôpital ou leur établissement de soins doit investir dans la mise en œuvre de technologies prédictives médicales pour être prêt pour l'avenir (moyenne des 14 pays : 26%)1.

 

Les cadres dirigeants reconnaissent également la nécessité de donner la priorité aux partenariats et collaborations stratégiques pour favoriser la transformation numérique. Priorité pour eux, ces partenariats sont un atout pour une mise en œuvre efficace des technologies numériques en santé et devront être privilégiés selon 77 % des dirigeants1. Dans ce cadre, les entreprises en tête de liste sont les entreprises d’informatique de santé, de technologie de santé B2B et grand public et les prestataires d'assurance maladie.

 

Cependant, malgré une volonté affichée d’accélérer le numérique en santé, lorsqu'ils se projettent dans l'avenir, ces cadres dirigeants sont confrontés à divers obstacles internes persistants.

future health index
Pour parer cela, ils sont alignés sur la nécessité de donner la priorité à la formation du personnel afin de surmonter efficacement ces obstacles.

Un système de santé que les cadres dirigeants des établissements de soins voient durable dans les années à venir

La pandémie de la COVID-19 a transformé le lieu et la manière dont les soins sont dispensés, les centres de proximité et les centres de soins primaires ambulatoires figurent parmi les lieux les plus fréquentés pour les soins de routine hors des murs de l'hôpital ou des établissements de soins primaires. Dès lors, les cadres dirigeants des établissements de soins français ont été amenés à repenser la manière dont les soins de santé sont dispensés. D’autant plus que l'une des difficultés soulignées par la pandémie est la capacité insuffisante en matière de soins5, ils sont 53 % à déclarer que l’avenir est l'extension des soins en dehors des murs de leur hôpital ou de leur établissement de santé, contre 18 % en Allemagne, 8 % aux Pays-Bas et 20 % aux Etats-Unis1. Ils s’accordent également sur le fait que cela devrait être une priorité absolue dans trois ans.

 

De plus, ces cadres dirigeants voient l’avenir de la santé durable. En effet, bien que cela ne soit pas une priorité actuelle, les cadres dirigeants des établissements de soins français sont en phase avec le gouvernement pour ce qui est de donner la priorité au développement durable à l'avenir, s’inscrivant ainsi dans l’approche tripartie du plan de relance « France relance » pour garantir des soins en accords avec les enjeux de développement durable.

future health index

A propos du rapport Future Health Index

Depuis 2016, Royal Philips a mené des recherches afin de déterminer si les pays étaient prêts à relever les défis mondiaux en matière de santé et à mettre en place des systèmes de santé efficaces et efficients. Première enquête mondiale de ce genre, le rapport Future Health Index (FHI) 2021 examine comment les cadres dirigeants des établissements de santé6 répondent aux demandes d'aujourd'hui et à quoi pourrait ressembler la réalité de la santé post-pandémique. Plus précisément, le rapport explore les défis auxquels ils ont été confrontés, leurs investissements dans les technologies numériques de santé et l'accent mis sur les partenariats, le développement durable et les nouveaux modèles de prestation de soins, à l'intérieur et à l'extérieur de l'hôpital.

 

La recherche pour réaliser ce rapport FHI 2021 a été menée dans 14 pays (Australie, Brésil, Chine7, France, Allemagne, Inde, Italie, Pays-Bas, Pologne, Russie, Arabie saoudite, Singapour, Afrique du Sud et États-Unis). Afin de fournir une compréhension globale des systèmes de santé actuels dans le monde, l'étude 2021 combine une enquête quantitative et des entretiens qualitatifs menés de décembre 2020 à mars 2021.

 

Pour plus de détails sur la méthodologie sur Future Health Index et accéder au rapport complet de 2021, rendez-vous sur le lien suivant : https://www.philips.fr/a-w/about/news/future-health-index/reports/2021/healthcare-leaders-look-beyond-the-crisis

[1] Rapport Future Health Index 2021

[2] https://www.iiss.org/publications/strategic-comments/2020/frances-response-to-covid-19

[3] Covid: Valérie Pécresse mobilizes funds to
finance 500 intensive care beds in Île-de-France - https://www.lefigaro.fr/politique/covid-valerie-pecresse-mobilise-des-fonds-pour-financer-500-lits-de-reanimation-en-ile-de-france-20210310

[4] AI POLICY – France - https://futureoflife.org/ai-policy-france/

[5] How Coronavirus Outmaneuvered France’s Health-Care System - https://www.wsj.com/articles/how-coronavirus-outmaneuvered-frances-health-care-system-11587906000

[6] Un cadre dirigeant des établissements de soins est défini comme un cadre supérieur travaillant dans un hôpital, un cabinet médical, un centre d'imagerie/un laboratoire de bureau ou un centre de soins d'urgence, qui prend des décisions finales ou a une influence sur la prise de décisions.

[7] Les données de l'enquête sont représentatives de la Chine continentale uniquement et ne comprennent pas Taïwan ni Hong Kong.

À propos de Royal Philips

Royal Philips (NYSE : PHG, AEX : PHIA) est une entreprise leader en technologie de la santé axée sur l’amélioration de la santé des personnes et permettant de meilleurs résultats tout au long du parcours de soins, allant d’une vie en bonne santé et la prévention jusqu’au traitement et aux soins à domicile, en passant par le diagnostic. Philips tire profit de la technologie avancée et des connaissances approfondies, tant cliniques que des particuliers, afin de fournir des solutions intégrées. L'entreprise, dont le siège est aux Pays-Bas, est un leader dans l'imagerie diagnostique, la thérapie guidée par l'image, le suivi de patient et l'informatique de la santé, ainsi que dans la santé du consommateur et les soins à domicile. Le portefeuille de Philips en matière de technologie de la santé a généré 18,1 milliards d'euros en 2018 et emploie environ 77 000 personnes dans les ventes et services, et ce dans plus de 100 pays. Les informations sur Philips sont disponibles sur : www.philips.fr/presse

Cliquez ici pour en lire plusAfficher moins

Topics

Contacts

Alice Robineau

Decenciere Elise

Responsable Relations Publics Health Systems

Tel: 06 49 20 18 50

Media assets

Future Health Index 2021 infographic
Télécharger Copier le lien de téléchargement

Press releases

Get our press releases by e-mail

Share on social media

Notre site s'affiche mieux sur la dernière version d'Microsoft Edge, Google Chrome ou Firefox.