Espace Presse | France

9 exemples innovants de télésanté en pratique

avr. 01, 2021 - Reading time 10-12 minutes

Poussés par la pandémie de COVID-19, les professionnels de santé se sont tournés vers la télésanté pour continuer à exercer malgré les recommandations de distanciation. À quoi ressemblera cette nouvelle ère de soins virtuels au-delà de la pandémie ? Voici dix exemples qui transforment la prise en charge des patients et qui donnent un aperçu de l'avenir - montrant comment cela peut apporter du confort aux patients mais aussi aux professionnels de santé et surtout étendre l’accès aux soins à certaines populations.

Telehealth examples

1. Dépistage et prise en charge des patients à distance avant qu'ils ne se rendent dans un établissement de soins

Parmi les nombreux exemples de télésanté qui ont été adoptés par nécessité pendant la pandémie, l'un d'entre eux pourrait perdurer : le dépistage et la prise en charge en ligne des patients, avant même qu'ils ne mettent les pieds dans un établissement de soins.

 

Depuis l'apparition de l'épidémie COVID-19, les hôpitaux et les organismes de soins à domicile utilisent des questionnaires en ligne pour trier et surveiller les patients suspectés d'être infectés par le coronavirus, les centres d'appels contactant les patients à haut risque pour obtenir des informations supplémentaires avant de les orienter vers le prestataire de soins approprié. Ces mesures ont permis d'éviter que le personnel et les patients ne soient exposés à des risques inutiles, tout en utilisant des ressources restreintes là où elles étaient le plus nécessaires.

 

Même si les risques diminueront à mesure que la pandémie s'atténuera, il existe d'autres raisons pour lesquelles les outils de dépistage et de prise en charge en ligne continueront d'être adoptés à grande échelle, notamment un confort accru, un patient plus impliqué et la possibilité de réduire la durée du séjour à l'hôpital.

 

Ces nouveaux modèles de prise en charge peuvent avoir des champs d’application très larges allant du télésuivi de patient en cardiologie, oncologie ou bien encore le coaching bien être en ligne pour aider les patients à retrouver une meilleure forme physique avant une intervention chirurgicale. La télésurveillance proposée également après la sortie de l'hôpital (voir l'exemple n° 7 ci-dessous pour offrir au patient la possibilité de rentrer chez eux plus tôt pour se rétablir dans le confort de leur foyer.

Patient screening

2. L’accueil des patients dans un établissement de soins grâce à des portes d'entrée numériques

À une époque où il est possible de réserver un vol ou une chambre d'hôtel en ligne en quelques secondes, décrocher le téléphone pour prendre un rendez-vous dans un établissement de soins peut sembler une tâche laborieuse. Mais le secteur des soins est en train de rattraper son retard, avec l'arrivée d'outils de planification en ligne qui permettent aux patients de prendre facilement un rendez-vous correspondant à leur emploi du temps chargé - tout en optimisant la disponibilité du personnel et des locaux.

 

Une fois que les patients ont pris leur rendez-vous, un dialogue numérique continu avec eux peut les aider à progresser dans leur parcours. Cela peut également contribuer à réduire les risques que les patients ne se présentent pas à leur rendez-vous pour une raison ou une autre, ce qui est un problème courant dans le secteur des soins aujourd'hui. En radiologie, par exemple, le taux de non-présentation peut atteindre 7 % [1] Au-delà des perturbations du flux de travail et les pertes financières estimées à près d’1 million de dollars, que cela occasionne [2], c’est surtout le risque de retard dans le diagnostic et le traitement que ce système entend éviter.

 

Pendant la pandémie, de plus en plus de centres d’imagerie ont utilisé des SMS personnalisés pour rappeler aux patients leurs examens à venir, les rassurer en partageant des liens vers des protocoles de sécurité et d'autres contenus éducatifs. La virtualisation des processus d'enregistrement s’est développée, permettant aux patients de s'enregistrer par un message texte dès leur arrivée à l'hôpital. Le personnel reçoit une notification automatique via le système EHR et peut renvoyer un SMS lorsqu'il est prêt à voir le patient.

 

Ce type de "salle d'attente virtuelle" pourrait très bien devenir la nouvelle norme, permettant aux patients de se promener tranquillement ou d'attendre dans le confort de leur voiture jusqu'au début de leur rendez-vous.

 

Patient scheduling

3. Favoriser l’assistance à l'acquisition d'images médicales à distance

Outre les outils de télésanté qui relient les patients aux professionnels de santé, l'utilisation de la télésanté entre professionnels a également explosé au cours de l'année écoulée, en leur offrant des moyens nouveaux et innovants de collaborer, même lorsqu'ils sont éloignés les uns des autres.

 

L'une de ces innovations dans le domaine de l'imagerie médicale, appelée centre de commande des opérations radiologiques, permet aux manipulateurs « experts » en imagerie de former, guider et aider à distance leurs collègues moins expérimentés ou spécialisés dans des sites périphériques. La puissance de ce concept réside dans le fait qu'il permet une collaboration et une assistance en temps réel, alors que le patient est sur la table de l’IRM. Cela permet de garantir une qualité d'image constante d'un site à l'autre, réduisant ainsi le besoin de répéter inutilement des examens qui représentent une charge pour les patients et le personnel.

 

Comme avantage supplémentaire, ce modèle virtuel en étoile peut également élargir l'accès à l'imagerie avancée, comme les IRM ou les Scanners, à un plus grand nombre de sites, plus proches du lieu de résidence des patients, à des heures plus flexibles. Non seulement les patients bénéficient d'une plus grande souplesse, mais ils ont également plus de chances d'obtenir un diagnostic et un traitement en temps voulu, où qu'ils vivent.

ROCC

4. Apporter l'expertise échographique au chevet du patient grâce à la collaboration à distance en direct

La télé-échographie est un autre des nombreux exemples émergents de la télésanté pouvant permettre l'accès à une expertise à distance via un réseau de santé, en particulier dans les régions défavorisées où le personnel spécialisé peut faire défaut.

 

Bien que la technologie de l'échographie soit de plus en plus facile à utiliser, elle nécessite encore un niveau élevé de compétences manuelles, notamment pour les cas cliniques les plus complexes. Grâce à une plateforme de collaboration en direct intégrée à un système d'échographie, un médecin échographiste expérimenté peut aider un collègue sur un site distant à réaliser l'examen. Un médecin spécialisé peut utiliser la même plateforme de télé-échographie pour rassurer instantanément le patient et lui expliquer les résultats de l'examen à distance, évitant ainsi aux patients le stress de devoir attendre leurs résultats pendant une ou deux semaines.

Tele Ultrasound

5. Permettre aux médecins interventionnels de se former sans avoir à quitter leur lieu de travail.

Les médecins interventionnels, qui pratiquent des interventions mini-invasives guidées par l'image, ont également commencé à explorer l'utilisation de plateformes de collaboration virtuelle pour continuer à dispenser une formation entre pairs, même lorsqu'ils ne peuvent pas se trouver dans la même pièce en raison des restrictions de déplacement liées au COVID.

 

La connaissance approfondie de procédures interventionnelles nouvelles et hautement spécialisées peut être limitée à un petit groupe de médecins. Normalement, ces experts seraient physiquement présents dans une salle d'intervention pour offrir à un utilisateur moins expérimenté une formation pratique.

 

Grâce à la collaboration virtuelle, ils peuvent regarder par-dessus l'épaule de leur collègue via des webcams montées au plafond de la salle d'intervention. De même, les experts techniques - qui connaissent tous les tenants et les aboutissants d'un dispositif de traitement ou d'un système interventionnel spécifique - peuvent être appelés pour une assistance à distance avant, pendant et après les procédures.

 

Bien qu'il soit encore tôt et que des tests supplémentaires doivent être effectués, les premières expériences avec ce type de collaboration basée sur le cloud sont très encourageantes mais nous ne sommes qu’a une phase très précoce des essais nécessitant entre autres de cadrer la question du partage de données et de confidentialité. Au Canada, une étude pilote a montré comment un médecin expert a supervisé avec succès la première utilisation aux États-Unis d'un nouveau type d'implant pour traiter les anévrismes dans le cerveau, par le biais d'un flux audiovisuel bidirectionnel, et avec des images partagées de manière dépersonnalisée et conforme à la loi HIPAA [3]. À l'avenir, on peut imaginer une utilisation plus large de ces outils pour la diffusion rapide des connaissances - avec des médecins interventionnels experts dictant, annotant et partageant en toute sécurité leurs propres vidéos éducatives.

Image Guided Therapy

6. Assister les équipes de soins intensifs à distance.

Les télé-ICU sont un autre excellent exemple de la façon dont la télémédecine peut étendre la ligne de vue des médecins à n'importe quel hôpital du pays, voire du monde. Dirigées par une équipe de soins intensifs dans une centrale de surveillance qui agit un peu comme un centre de contrôle du trafic aérien, les télé-ICU permettent de surveiller les patients à distance et de les orienter vers l'établissement de soins le plus approprié. Les médecins et les infirmières du centre sont assistés par des caméras haute définition, la télémétrie et la visualisation avancée des données pour aider leurs collègues au chevet des patients, où qu'ils se trouvent. L'analyse prédictive alerte les équipes de soins des signes précoces de détérioration des patients, leur permettant d'intervenir rapidement en cas de besoin. Au cours de la pandémie, les télé-ICU ont joué un rôle essentiel dans la prestation de soins intensifs, les unités de soins étant submergées de patients. Avant la pandémie, les télé-unités de soins intensifs avaient déjà démontré leur utilité pour remédier à la pénurie de personnel de soins intensifs. Par exemple, grâce à une collaboration transcontinentale en matière de télé-ICU, des équipes de soins intensifs en Australie peuvent garder un œil attentif sur les patients d'un hôpital américain afin de réduire la charge du travail de nuit traditionnel. La COVID-19 étant prêt à marquer durablement la prise en charge des soins, les prochaines années verront probablement une nouvelle expansion des programmes de télé-ICU dans le monde.
eICU

7. Garder un œil attentif sur les patients grâce à des biocapteurs sans fil.

Quelle sera l'évolution de la surveillance à distance des patients ? On peut s'attendre à ce que les biocapteurs sans fil jouent un rôle important dans cette évolution. Portés discrètement sur la poitrine, ces capteurs peuvent mesurer et transmettre des signes vitaux tels que les données respiratoires et la fréquence cardiaque, ainsi que d'autres données relatives au patient, comme sa position et son niveau d'activité.

 

À la suite de l'épidémie de COVID-19 et de la pénurie d'EPI qui l'a accompagnée, les hôpitaux ont largement bénéficié de l'utilisation de biocapteurs sans fil pour surveiller étroitement les patients dans les services dédiés au COVID-19 sans exposer le personnel à des risques inutiles. Cependant, leur application potentielle s'étend bien au-delà, depuis les zones à faible activité de l'hôpital jusqu'au domicile des personnes.

 

Aux Pays-Bas, par exemple, nous avons récemment lancé un nouveau capteur sans fil qui peut aider les médecins à surveiller de près les patients pour faciliter la transition entre l'hôpital et le domicile. Le capteur transmet des données de santé pertinentes toutes les 5 minutes pendant 14 jours.

 

À long terme, les biocapteurs portables pourraient également permettre la surveillance à distance de maladies chroniques comme la BPCO, à mesure que les soins médicaux se déplacent vers le domicile. Les avantages potentiels sont évidents : confort accru pour le patient, réduction du coût des soins et possibilité d'agir plus tôt en cas de détérioration de l'état du patient afin d'éviter les réadmissions évitables à l'hôpital.

Wearable biosensors

8. Apporter du confort aux futures mamans avec le monitorage à distance.

Les femmes enceintes, en particulier celles qui présentent un risque de complications, font partie des populations qui doivent bénéficier des nouvelles technologies de surveillance.

 

La pandémie de Covid 19 a suscité l’inquiétude chez certaines femmes enceintes à l’idée de se rendre dans leur centre hospitalier de suivi.

 

Grâce à une tablette sans fil et à des électrodes jetables placées sur l'abdomen de la femme, les soignants peuvent surveiller à distance les signes vitaux de la mère et du fœtus. Les futures mamans n'ont pas besoin de mettre et d'enlever les patchs –elles peuvent même les porter sous la douche ou pendant leur sommeil.

 

Tout cela permet de réduire les interactions physiques inutiles et s’est avéré essentiel en période de pandémie Plus généralement, nous nous attendons à ce que l'adoption de la surveillance obstétrique à distance se poursuive, offrant aux femmes à haut risque une plus grande tranquillité d'esprit tout en leur permettant de rester en contact étroit avec leurs soignants.

Fetal monitoring

9. Permettre la santé dentaire grâce à la visite virtuelle

Dans la longue liste des exemples de télémédecine qui ont été accélérés par la COVID-19, la télémédecine dentaire ne mérite pas d'être oubliée, car elle offre exactement le type de commodité et d'accès à la demande que le patient attend aujourd'hui.

 

La télémédecine dentaire permet aux patients de consulter un dentiste agréé via une application mobile, sans avoir à quitter leur domicile ou à prendre rendez-vous. En partageant des photos haute résolution de leurs dents et en signalant des préoccupations spécifiques, ils peuvent obtenir une évaluation personnalisée et des conseils pratiques pour améliorer en permanence leur santé bucco-dentaire.

 

Pour les professionnels des soins dentaires, dont beaucoup ont opté pour des consultations virtuelles à la suite de la pandémie, la médecine dentaire à distance offre un moyen de rester en contact avec les patients entre les visites, ce qui leur permet de surveiller l'évolution de problèmes de santé bucco-dentaire tels que les maladies des gencives ou d'assurer le suivi du traitement à distance. Les assureurs s'en rendent compte, et certains proposent désormais le remboursement intégral des consultations virtuelles, sans frais supplémentaires pour leurs membres.

Teledentistry
[1] Rosenbaum J.I., Mieloszyk R.J., Hall C.S., Hippe D.S., Gunn M.L., Bhargava, P. (2018). Understanding Why Patients No-Show: Observations of 2.9 Million Outpatient Imaging Visits Over 16 Years. J Am Coll Radiol, 15(7):944-950.https://doi.org/10.1016/j.jacr.2018.03.053
[2] Rebecca J., Mieloszyk, J.I., Rosenbaum, C.S., Hall, U., Puneet B. (2018). The Financial Burden of Missed Appointments: Uncaptured Revenue Due to Outpatient No-Shows in Radiology. Current Problems in Diagnostic Radiology, 47(5): 285-286.https://doi.org/10.1067/j.cpradiol.2018.06.001
[3] Orru' E, Marosfoi M, Patel NV, et al. (2020). International teleproctoring in neurointerventional surgery and its potential impact on clinical trials in the era of COVID-19: legal and technical considerations. Journal of NeuroInterventional Surgery.https://doi:10.1136/neurintsurg-2020-017053
[4] Nanjundaswamy MH, Shiva L, Desai G, et al. (2020). COVID-19-related anxiety and concerns expressed by pregnant and postpartum women-a survey among obstetricians. Arch Womens Ment Health. 23(6):787-790. https://doi:10.1007/s00737-020-01060-w
[5] Bakhtiar M, Elbuluk N, Lipoff JB. The digital divide: How COVID-19's telemedicine expansion could exacerbate disparities. J Am Acad Dermatol. 2020;83(5):e345-e346. https://doi:10.1016/j.jaad.2020.07.043
[6] City of New York. De Blasio Administration Releases Internet Master Plan For City's Broadband Future. 2020.https://www1.nyc.gov/office-of-the-mayor/news/010-20/de-blasio-administration-releases-internet-master-plan-city-s-broadband-future