Espace Presse | France

nov. 27, 2020

Etude Future Health Index Philips 2020 : les jeunes professionnels de santé français plus prêts que jamais à intégrer le numérique de santé dans leur pratique !

  • 70 % des jeunes professionnels de santé français estiment que les technologies numériques de santé sont un outil important pour obtenir les meilleurs résultats pour les patients.1
  • 88 % des jeunes professionnels de santé français vérifient la disponibilité de technologies et d’équipements médicaux de pointe lors du choix d’un hôpital ou d’un cabinet dans lequel travailler.
  • 92 % des jeunes médecins français ont déclaré qu'ils n'avaient pas été en mesure d'exploiter au mieux les données sanitaires pendant la pandémie.3
  • 68 % ont affirmé que les technologies de télésanté auraient amélioré leur expérience de travail pendant la pandémie COVID.3
Suresnes, France – Royal Philips (NYSE: PHG, AEX: PHIA), leader des technologies de santé, annonce aujourd’hui les résultats de son étude Future Health Index qui révèle le dévouement et l'engagement des jeunes professionnels de santé français à améliorer les soins dans le cadre du COVID-19, et met en lumière les expériences et les défis qui appellent à un plus grand changement du système de santé.

Première enquête mondiale de ce genre auprès de la nouvelle génération de professionnels de santé âgés de moins de 40 ans, le rapport de Future Health Index 2020 « L’ère des perspectives : donner à la nouvelle génération les moyens de transformer les soins de santé » montre la réalité des systèmes de santé à la veille de la crise COVID-19, en couvrant près de 3 000 personnes interrogées dans 15 pays, dont 200 en France. En outre, elle met en lumière les jeunes professionnels locaux, qui auront la responsabilité de définir les besoins futurs de la France en matière de santé.

 

Complété par un sondage de suivi mené plusieurs mois après la pandémie, le rapport Future Health Index « Covid-19 et les jeunes professionnels de santé », ces perspectives ont été renforcées par leur expérience de la lutte contre la Covid-19 au cours des derniers mois. « Les jeunes générations de médecins et soignants sont à la pointe d’un nouvel élan qui tend vers une meilleure expérience patient, leur propre satisfaction au travail et une amélioration des processus grâce aux nouvelles technologies », comme le souligne David Corcos, président de Philips France.

Les jeunes générations de médecins et soignants sont à la pointe d’un nouvel élan qui tend vers une meilleure expérience patient, leur propre satisfaction au travail et une amélioration des processus grâce aux nouvelles technologies 

David Corcos

Président Philips France

Un environnement de travail favorable, facteur clé de réussite, dans un quotidien stressant

 

En France, les jeunes professionnels de santé voient en moyenne 119 patients par semaine et, selon une enquête auprès de médecins en France, 46 % déclarent travailler au moins 51 heures par semaine[1]. Un quotidien qui fait ressentir régulièrement du stress à 57 % des jeunes professionnels de santé, en lien avec leurs responsabilités et aux longues heures effectuées. Ils accordent ainsi, lorsqu’ils choisissent un hôpital ou un cabinet où pratiquer, une grande importance à leur environnement de travail1. En ce sens l’accès à des équipements de pointe, mais également la mise en place d’une culture de collaboration et d’équilibre entre vie professionnelle et vie privée constituent des facteurs clés.

 

Ces caractéristiques ressortent d’autant plus dans le contexte de crise sanitaire de la Covid-19. En effet, si 57 % des jeunes professionnels de santé français ont déclaré que la Covid-19 n'a eu aucun effet sur leur désir de rester ou de quitter la médecine, c’est selon 48 % d’entre eux probablement car ils ont fait l’expérience d’une plus grande collaboration avec leurs cross-expertises. C’est peut-être aussi, selon 40 %, parce qu’ils ont pu constater l’accélération de la disponibilité des technologies numériques de santé.3

 

Le numérique de santé, un outil indéniable pour l’amélioration de la qualité des soins et de l’expérience des patients, malgré des freins persistants

 

83 % des jeunes professionnels de santé s’accordent à dire que les hôpitaux et les cabinets dans lesquels ils travaillent en France sont prêts à adopter de nouvelles technologies numériques, et 70 % estiment que les technologies numériques de santé constituent un outil important pour obtenir les meilleurs résultats pour les patients. Pourtant, quelques obstacles subsistent encore dont le manque d’interopérabilité (23 %), les processus bureaucratiques (26 %) ou les contraintes budgétaires (46 %)1.

 

Parmi ces freins, l’interopérabilité est un défi qui pèse lourd dans le domaine de la santé[3] et pourrait, selon les jeunes professionnels de santé français, être atténué grâce à des innovations en matière de portabilité des données de santé. En effet, aujourd’hui, 36 % estiment qu’une meilleure portabilité des données de santé entre les hôpitaux ou les cabinets améliorerait fortement leur satisfaction au travail. Néanmoins, ils sont 54 % à affirmer qu’ils ne disposent pas encore de suffisamment de données numériques sur les patients pour influer sur leurs résultats, et 40 % considèrent que ces données sont inexploitables1.

 

Malgré ces contraintes, les jeunes professionnels de santé français restent persuadés que les technologies numériques de santé constitueront la solution la plus efficace pour améliorer la prise en charge des patients et leur expérience professionnelle. Ils ont d’ailleurs exprimé, en pleine pandémie de la Covid-19, la volonté de voir se développer la télémédecine (68 %)3 , ce qui aurait amélioré leur expérience professionnelle.

Le numérique de santé, un soutien aux professionnels de santé proposé par Philips

 

L’interopérabilité entre les différentes typologies de professionnels et l’accès aux innovations numériques sont deux des grands défis de notre système de santé afin d’offrir la possibilité à chacun de disposer des meilleurs équipements médicaux, des meilleurs soins, et ce, quand bien même le patient ne se trouve pas sur un territoire particulièrement bien équipé.

Chez Philips, nous sommes convaincus qu’il est nécessaire de développer des solutions numériques pour accompagner ce changement et répondre au mieux aux besoins quotidiens des professionnels de santé. C’est pourquoi nous consacrons d’ores et déjà 60% de notre investissement en R&D à l’informatique de santé et l’intelligence artificielle et proposons des solutions facilitant les échanges entre professionnels et permettant une qualité homogène d’accès aux soins pour tous les patients.

1Index de la santé du futur 2020

2https://www.medscape.com/slideshow/2019-global-burnout-comparison-6011180#3

3Future Health Index Insights: COVID-19 and younger healthcare professionals, September 2020

4https://www.himss.org/what-interoperability

5Chaque source de données tierce a une approche différente de la collecte de données pour la Chine. Certains incluent Taïwan ou Hong Kong, d’autres les traitent séparément. Aux fins de cette recherche, lorsque des données de tiers ont été utilisées, nous avons laissé les données intactes. Par conséquent, les données reflètent l’approche de chaque source pour les mesures réalisées en Chine. Les données de l’enquête sont représentatives de la Chine continentale seulement et ne comprennent pas Taïwan ou Hong Kong.

À propos de Royal Philips

Royal Philips (NYSE : PHG, AEX : PHIA) est une entreprise leader en technologie de la santé axée sur l’amélioration de la santé des personnes et permettant de meilleurs résultats tout au long du parcours de soins, allant d’une vie en bonne santé et la prévention jusqu’au traitement et aux soins à domicile, en passant par le diagnostic. Philips tire profit de la technologie avancée et des connaissances approfondies, tant cliniques que des particuliers, afin de fournir des solutions intégrées. L'entreprise, dont le siège est aux Pays-Bas, est un leader dans l'imagerie diagnostique, la thérapie guidée par l'image, le suivi de patient et l'informatique de la santé, ainsi que dans la santé du consommateur et les soins à domicile. Le portefeuille de Philips en matière de technologie de la santé a généré 18,1 milliards d'euros en 2018 et emploie environ 77 000 personnes dans les ventes et services, et ce dans plus de 100 pays. Les informations sur Philips sont disponibles sur : www.philips.fr/presse

Cliquez ici pour en lire plusAfficher moins

A propos du rapport Future Health Index

Depuis 2016, Royal Philips a mené des recherches afin de déterminer si les pays étaient prêts à relever les défis mondiaux en matière de santé et à mettre en place des systèmes de santé efficaces et efficients. Première enquête mondiale de ce genre, le rapport Future Health Index (FHI) 2020 offre un aperçu très enrichissant de la prochaine génération de professionnels de santé, qui constituera la majorité des professionnels de santé au cours des 20 prochaines années. Cette recherche explore les attentes de ces jeunes professionnels de santé en matière de technologie, de formation et de satisfaction professionnelle et confronte ces attentes à la réalité de leur quotidien en tant que professionnels de santé.

La recherche pour réaliser ce rapport FHI 2020 a été menée dans 15 pays (Afrique du Sud, Allemagne, Australie, Brésil, Chine[1], États-Unis d’Amérique, France, Inde, Japon, Pays-Bas, Pologne, Roumanie, Russie, Arabie saoudite, Singapour). Afin de fournir une compréhension globale des systèmes de santé actuels à l’international, l’étude de 2020 combine des enquêtes quantitatives et des groupes de discussion en ligne qualitatifs menés de janvier à février 2020.

Pour plus de détails sur la méthodologie sur Future Health Index et accéder au rapport complet de 2020, rendez-vous sur le lien suivant : https://www.philips.fr/a-w/about/news/future-health-index/reports/2020/the-age-of-opportunity.html

Cliquez ici pour en lire plusAfficher moins

Topics

Contacts

Alice Robineau

Decenciere Elise

Responsable Relations Publics Health Systems

Tel: 06 49 20 18 50

Media assets

Share on social media