Espace Presse | France

Three reasons why sustainable hospitals deliver better care
août 10, 2021

Trois raisons pour lesquelles les hôpitaux adoptant des pratiques "durables" délivrent de meilleurs soins

Jan Kimpen
Chief Medical officer
Robert Metzke
Global Head Sustainability

Temps de lecture estimé: 5-7 minutes

Lorsque j'étais directeur général d'un grand hôpital aux Pays-Bas, il y a un peu plus de cinq ans, je me sentais à la fois responsable de la qualité des soins prodigués à nos patients et de la mise en œuvre de pratiques durables. Mais je n'avais jamais fait le lien entre les deux.

 

Nous étions à l'avant-garde du développement durable aux Pays-Bas ; nous avions l'un des serveurs les plus verts d'Europe et des panneaux solaires sur nos toits. Tout cela dans le but de réduire les déchets, économiser de l'argent et être une entreprise responsable afin de convaincre les gens de travailler pour nous. Comme beaucoup de dirigeants de services de santé, je suppose, je n'ai jamais considéré le développement durable comme un élément susceptible d'améliorer la vie des patients qui venaient dans notre hôpital, ni celle des médecins qui les soignaient.

 

Depuis que j'ai rejoint Philips, je considère désormais que ces éléments sont intrinsèquement liés. Dans notre entreprise, nous envisageons le développement durable à travers le prisme de trois des objectifs de développement durable (ODD) des Nations unies : la consommation et la production responsables (ODD 12), l'action en faveur du climat (ODD 13) et la santé et le bien-être (ODD 3 des Nations unies), qui visent à fournir des soins de haute qualité à un plus grand nombre de personnes. Chez Philips, nous considérons que ces trois sujets sont interdépendants. 

 

Et pourtant, j'entends encore des responsables médicaux qui ont du mal à voir la corrélation. Ils veulent savoir pourquoi un patient choisirait un hôpital ayant des certifications de développement durable plutôt qu'un autre, et pourquoi un médecin choisirait d'y travailler. C'est pourquoi je me suis récemment entretenu avec mon collègue Robert Metzke, responsable mondial du développement durable chez Philips, afin de déterminer pourquoi les hôpitaux qui appliquent les principes du développement durable fournissent de meilleurs soins. Voici trois raisons :

[Quand vous voyez] la quantité de déchets produits par un hôpital chaque jour, vous avez presque envie de pleurer.”

Directeur général d’un hôpital en Allemagne [1]

1. Prendre soin de la planète = prendre soin de vos patients

 

Commençons par la perspective globale. Beaucoup d'entre nous sont de plus en plus conscients du lien entre les déchets que nous avons sous les yeux et l'effet qu'ils ont sur notre planète. Dans son dernier rapport sur les risques mondiaux, le Forum économique mondial souligne que les cinq principaux risques pour l'humanité selon leur probabilité sont tous liés à l'environnement. 

 

Avant même la pandémie, les soins médicaux généraient une quantité choquante de déchets : 13 kg par lit et par jour, selon une étude [2], soit à peu près le poids d'un pneu de voiture. Et depuis l'épidémie COVID-19, les médecins, les patients et les gens ordinaires ont tous remarqué l'augmentation monumentale des équipements de protection individuelle à usage unique [3]. Dans les villes du monde entier, les masques usagés jonchent les rues.

 

Rarement les déchets n'ont eu un lien aussi tangible avec notre santé, ce qui, selon Robert et moi, a pu inciter les responsables de santé à réfléchir à la manière de faire face à une crise mondiale aussi urgente. En effet, ce thème a été abordé lorsque nous avons interrogé des cadres dirigeants d’établissements de soins pour le rapport Future Health Index 2021 [4]. Dans l'enquête, les pratiques durables faisaient référence à "l'approvisionnement, le recyclage, etc. respectueux de l'environnement", ce qui correspond aux ODD 12 et 13.

 

Nous avons été surpris et heureux de constater que les attentes en matière de soins de santé écologiquement durables ont été multipliées par 15 entre aujourd'hui et ces trois prochaines années. Ces cadres dirigeants nous ont dit que la mise en œuvre de pratiques durables dans leur hôpital ou leur établissement de soins passera en trois ans du bas de leur liste de priorités (4 %) au haut de la liste (58 %), la France (86 %) et les Pays-Bas (81 %) étant en tête.

 

Dans leur stratégie future, les hôpitaux cherchent à mettre en œuvre des pratiques durables en choisissant leurs partenaires. En particulier, ils considèrent que les trois actions de développement durable suivantes sont des facteurs de différenciation évidents : la conception durable des produits (58 %), les modèles commerciaux d'économie circulaire (43 %) et les actions durables en matière de santé et de sécurité (40 %) au niveau de l'entreprise.

Prendre soin des personnes et prendre soin de la planète sont les deux faces d'une même pièce. Le développement durable doit devenir un élément à part entière de la manière de travailler des professionnels de santé.” 

Robert Metzke

Responsable monde développement durable, Philips

 sustainable hospitals deliver better care

2. La transformation digitale permet d’offrir des modèles de soins durables.

 

Les initiatives en faveur du développement durable vont souvent de pair avec les progrès technologiques, le passage à des produits réutilisables au lieu de produits à usage unique offrant des avantages environnementaux et des économies. Sous l'impulsion de la pandémie, dirigeants d’établissements de soins ont également intensifié l'adoption des technologies numériques [5]. En effet, la numérisation devient un catalyseur majeur pour une utilisation plus efficace des ressources et une évolution plus rapide vers des modèles de soins durables, notamment un accès plus large aux soins (ODD 3).

 

Les capacités de télémédecine contribuent à améliorer l'image écologique des hôpitaux en réduisant les déplacements des patients, tout en étendant la couverture des services de soins à ceux qui ont du mal à y accéder [6]. Le rapport Future Health Index 2021 a révélé que la mise en œuvre de pratiques durables était beaucoup plus prononcée chez les responsables des soins de santé qui travaillent dans des hôpitaux ou des établissements de soins dotés d'une technologie intelligente (technologiquement avancée) (71 % contre 58 % pour le numérique et l'analogique) et chez ceux des marchés développés (65 % contre 52 % pour les marchés émergents).

Investir dans les technologies c’est investir dans le développement durable. Je ne les considère pas comme distincts.”

Chef de service pneumologie, Pays Bas [1]

3. De meilleurs parcours de soins diminuent l’empreinte écologique.

 

Jusque-là, nous avons étudié comment réduire l'empreinte carbone des soins requiert des actions directes pour réduire les déchets, augmenter l'efficacité énergétique, adopter des pratiques circulaires, etc. ainsi que pour étendre l'accès. Mais elle nécessite également une réforme radicale des parcours de soins.

 

Beaucoup d'entre vous savent déjà que les soins médicaux sont l'une des industries les plus polluantes au monde ; les émissions combinées des hôpitaux, des services de santé et de la chaîne d'approvisionnement médicale à travers les pays de l'OCDE plus la Chine et l'Inde représentent environ 4 % des émissions mondiales de CO₂, soit plus que l'aviation ou l'industrie du transport maritime [7]. Nous savons également que la pandémie a créé un immense retard dans le traitement des patients [8].

 

Cela nous a incités à lancer un projet chez Philips pour étudier la corrélation entre la réduction de la durée de séjour d'un patient et la réduction de l'empreinte carbone de chaque patient. Au fil du temps, nous espérons recueillir davantage de données sur la manière dont l'amélioration des soins contribue à réduire l'impact environnemental d'un hôpital. Nous analysons l'impact tout au long du parcours de soins, de l'amélioration des soins aux patients hospitalisés, conduisant à une sortie plus rapide, jusqu'à la prévention des réadmissions grâce aux soins virtuels à domicile. Notre objectif est de comprendre exactement où se situe l'impact environnemental pour le professionnel, puis de connecter les capacités pour aider les professionnels à y remédier le plus tôt possible.

Si je devais à nouveau diriger un hôpital, je chercherais des moyens de connecter nos pratiques durables aux façons de dispenser des soins durables."

Jan Kimpen

Directeur médical, Philips

Agir maintenant apportera de plus grands bénéfices

 

Comme Robert l'a déjà dit, si l'année écoulée nous a appris quelque chose, c'est à quel point les défis sociaux, économiques et environnementaux auxquels nous sommes confrontés sont interconnectés. Nous croyons tous deux fermement que les défis auxquels est confronté le secteur de la santé sont également interconnectés, et que contribuer activement au développement durable n'est pas seulement bon pour les affaires, c'est la seule façon de faire des affaires. À ce titre, nous appelons les dirigeants du secteur de la santé à adopter le développement durable à plusieurs niveaux - dans les opérations, l'approvisionnement, les achats, la maintenance et les nouveaux modèles de soins.

 

Nous demandons également plus de réactivité. Le rapport Future Health Index 2021 montre que les dirigeants des établissements de soins souhaitent donner la priorité au développement durable dans leurs établissements de santé d'ici trois ans. Mais je les invite à commencer plus tôt que cela. Si je devais reprendre la direction d'un hôpital, je chercherais des moyens de relier nos pratiques durables aux méthodes durables de prestation de soins actuelles. Parce que je vois bien qu'elles sont toutes deux indispensables pour obtenir de meilleurs résultats, réduire les coûts et améliorer l'expérience des patients et du personnel. 

 

Alors unissons-nous, agissons maintenant et mettons-nous sur la voie du développement durable pour l'avenir.

Share on social media

Topics

Auteur

author

Jan Kimpen

Directeur Médical Monde, Royal Philips.

Avant de rejoindre Philips en 2016, Jan Kimpen, professeur en pédiatrie, était président-directeur général du centre médical universitaire d'Utrecht. Il dirige l'équipe clinique mondiale de Philips, en se concentrant sur la défense des intérêts, les partenariats avec les clients, la recherche clinique et le conseil médical, et est responsable de la publication annuelle du Philips Future Health Index.

 

Il est conseiller stratégique en matière de stratégie commerciale et clinique, de remboursement du marché, de feuilles de route et de partenariats en R&D et des fusions et acquisitions, et fournit un leadership éclairé sur des sujets cliniques et médicaux pertinents. Jan participe au Global Future Council on Healthcare du WEF, à l'alliance de l'American Heart Association et au conseil d'administration de Sanara Ventures en Israël. Jan est président du COCIR, le syndicat européen de l'imagerie, de l'informatique de santé et de la radiothérapie.

Lire PlusLire Moins
Suivez moi sur 
author

Robert Metzke

Responsable mondial du développement durable chez Philips

 

M. Metzke dirige les activités de Philips dans le domaine du développement durable où il conduit la stratégie de l'entreprise vers des modèles commerciaux innovants et durables et l'intégration de méthodes de travail durables et circulaires au sein de Philips.

 

En particulier, Robert et son équipe dirigent toutes les activités relatives à la responsabilité environnementale de Philips, en mettant l'accent sur l'action climatique, l'économie circulaire et l'élargissement de l'accès aux soins de santé dans les communautés mal desservies, dans le cadre de l'objectif global de Philips d'améliorer la santé et le bien-être des personnes. Avant de rejoindre Philips, M. Metzke a travaillé chez McKinsey & Company en tant que consultant, où il a acquis 5 ans d'expérience en stratégie et en innovation dans les secteurs de la haute technologie, de la santé et du public. M. Metzke a une expérience dans le journalisme, l'édition scientifique (Science/ AAAS) et la recherche universitaire (physique). Il est marié, a trois enfants et vit aux Pays-Bas.

Lire PlusLire Moins
Suivez moi sur 

Notre site s'affiche mieux sur la dernière version d'Microsoft Edge, Google Chrome ou Firefox.