Chirurgie

Rationalisation des procédures au sein de la salle hybride

L’utilisation de salles d’opération hybrides devenant de plus en plus populaire, les patients soumis à des procédures peu invasives peuvent récupérer plus rapidement. Grâce aux dernières avancées en matière de guidage temps réel par l’imagerie, les chirurgiens peuvent désormais obtenir les résultats souhaités rapidement et avec moins de traumatisme.

 

“Dans le cadre des opérations précédentes, on pouvait envisager un rétablissement sous deux, trois ou quatre mois après la réparation d’un anévrisme aortique,” explique le Dr Richard Harris, chef du service de chirurgie vasculaire à l’hôpital adventiste de Sydney, en Australie. “Maintenant, le patient peut rentrer chez lui sous deux jours et se sent relativement bien après deux ou trois semaines.”

 

En choisissant le système d’imagerie interventionnelle Philips Azurion pour leur nouvelle salle hybride, les médecins de l’hôpital adventiste de Sydney ont découvert des opportunités uniques de rationalisation des procédures. Ils bénéficient désormais d’un processus de travail optimisé.

 

Cette plate-forme d’imagerie interventionnelle nouvelle génération favorise une augmentation du nombre d’actes thérapeutiques, pour davantage de patients, effectués de manière cohérente et efficace avec moins d’erreurs de préparation. Son expérience utilisateur innovante permet de gérer efficacement une grande quantité de cas. Chaque aspect de la solution Azurion est adapté afin que les cliniciens puissent offrir une prise en charge des patients exceptionnelle, rapide et fiable, quel que soit l’acte thérapeutique.

J’ai participé à la conception de salles hybrides ces dernières années et j’ai été très heureux de tirer parti de toutes ces expériences pour créer celle-ci”

Dr Richard Harris

Chef du service de chirurgie vasculaire à l’hôpital adventiste de Sydney, Australie

Quelles sont les caractéristiques essentielles d’Azurion que le Dr Harris et ses collègues trouvent si attractives ? Beaucoup sont nouvelles, beaucoup ont fait l’objet d’améliorations et toutes fonctionnent parfaitement ensemble.

Les points forts du système sont les suivants:

  • Configuration et fonctionnement simplifiés : les ProcedureCards (cartes de procédures) permettent de rationaliser et de normaliser la configuration du système et de réduire les erreurs de préparation. Des protocoles et/ou des listes de contrôle spécifiques à l’établissement peuvent être ajoutés à des ProcedureCards et affichés sur les moniteurs de façon à obtenir un processus de travail cohérent.
  • Gain de temps : la fonction de traitement parallèle permet de gagner du temps en permettant aux membres de l’équipe interventionnelle d’effectuer plusieurs tâches simultanément. Par exemple, pendant la fluoroscopie/l’exposition aux rayons, un manipulateur dans la salle de commande peut consulter instantanément les images précédentes du même patient, préparer l’examen suivant ou terminer la création de rapports sur un autre patient.
  • Images de haute qualité : ClarityIQ fournit une imagerie de haute qualité pour une gamme complète de procédures cliniques. Plus de 500 paramètres système ont été adaptés pour permettre une visualisation de qualité à faible dose. Le Dr Harris considère qu’il s’agit d’un point fort du système : “L’imagerie est probablement ce que je préfère, car on voit les vaisseaux très clairement.”
  • Guidage temps réel par l’imagerie : les innovations pour aider les cliniciens à déterminer le traitement approprié incluent StentBoost Live, Dynamic Coronary Roadmap et SmartMask. Gavin Watts déclare : “Avec la fonction Smart Mask, nous pouvons utiliser une image précédente pour guider le médecin vers la zone suivante sans avoir à effectuer de nouvelles acquisitions. Cela raccourcit la durée de l’intervention.”
  • Facilité d’accès au patient : avec FlexMove, l’arceau intégré au plafond peut être déplacé rapidement tout autour de la table ou être complètement mis à l’écart si nécessaire. L’équipe interventionnelle dispose ainsi d’un espace plus important pour travailler autour du patient et la zone de la tête est dégagée pour simplifier le travail de l’anesthésiste et/ou de l’échocardiographiste.
Dans le cadre des opérations précédentes, on pouvait envisager un rétablissement sous deux, trois ou quatre mois après la réparation d’un anévrisme aortique” 

Dr Richard Harris

Chef du service de chirurgie vasculaire à l’hôpital adventiste de Sydney, Australie

Azurion 7 C20 OR FlexMove

Chez Philips, notre objectif est de développer un système interventionnel qui aide les médecins de manière fluide et intuitive en offrant un support d’imagerie complémentaire à leurs compétences, sans ajouter de complexité ou de contraintes. Azurion atteint cet objectif.

 

L’hôpital adventiste de Sydney s’est imposé en tant que leader des interventions chirurgicales peu invasives en devenant le premier dans sa région à acquérir le système Azurion. Son personnel a été très enthousiaste en découvrant les capacités de ce dernier.

Pour toute demande d’assistance technique, merci de contacter le N° 0810 835 624.