Prise en charge et gestion de l’asthme

Rédigé par Dr Veale, pneumologue

SRC

Article

L’asthme est une maladie répandue et fréquente qui, contrairement à ce qui est dit, peut se manifester à tout moment de la vie et se présenter de plusieurs manières. Comme l’asthme se présente par crise de durée plus ou moins longue, il est possible de passer à côté du diagnostic en confondant la crise avec une bronchite simple ou compliquée, une infection virale ou une bronchopneumopathie chronique obstructive (BPCO).  Les épisodes de pollution peuvent jouer un rôle dans le déclenchement des crises – chose qui devient de plus en plus commun à notre époque.
Le but principal du traitement est de permettre au patient de mener une vie normale. Cela passe par une connaissance de sa maladie, l’acquisition d’une compétence à gérer en autonomie les événements qui peuvent survenir, le soignant prenant progressivement la place d’un conseiller assistant placé en « sentinelle bienveillante ». C’est le rôle du plan d’action personnalisé.

eNews Médecin

Icône du bulletin SRC
Vous souhaitez reçevoir notre eNewsletter dans votre boite mail?

La gestion de l’asthme nécessite la participation du patient et sa maîtrise des outils de suivi (grilles de suivi, mesure du débit de pointe). Les paramètres définissant un contrôle acceptable de l’asthme sont :

  • La survenue de moins de 4 symptômes diurnes par semaine
  • Moins d’une nuit par semaine avec des symptômes nocturnes. 

Beaucoup d’asthmatiques disent qu’il est normal de se réveiller la nuit pour se servir de son bronchodilatateur alors que cela révèle un mauvais contrôle de l’asthme.

 

Un traitement efficace doit être simple, bien compris, et peu contraignant au quotidien.

Le traitement de fond comporte dans la plupart des cas un bronchodilatateur et un anti-inflammatoire. La voie d’administration est la voie inhalée, qui permet d’attendre directement l’organe cible c’est-à-dire les bronches, mais qui nécessite l’acquisition d’une technique rigoureuse pour être efficace. Le patient doit pouvoir disposer d’un traitement de secours, qu’il doit savoir utiliser à bon escient.

La chambre d’inhalation peut être une aide à l’utilisation des inhalateurs, surtout pour les enfants et les personnes âgées, mais nécessite des explications claires et explicites.

Le patient recherche de la simplicité d’utilisation et des consignes claires et fiables avec bonne démonstration d’utilisation. Une publication récente recense 54 fautes d’utilisation possible sur tous les dispositifs 1.

Pour toute demande d’assistance technique, merci de contacter le N° 0810 835 624.