Combattre les fausses croyances sur l’apnée du sommeil

SRC

Article

Le syndrome d’apnées obstructives du sommeil peut faire peur. 

Pourtant nombreuses sont les personnes aujourd’hui à avoir intégré le traitement par PPC dans leur quotidien et à avoir retrouvé leur qualité de vie.

Les fausses croyances associées à l’apnée du sommeil et son traitement sont nombreuses :
Icône de marque d’interrogation
  • Quels sont les risques associés au syndrome d’apnées obstructives du sommeil?
  • Quels sont les profils à risque de souffrir d'apnée du sommeil?
  • Quels sont les bénéfices du traitement de l'apnée du sommeil?
  • En savoir plus sur les évolutions des dispositifs de traitement de l'apnée du sommeil
  • Dédramatiser sur le quotidien avec le traitement de l'apnée du sommeil

eNews Médecin

Icône du bulletin SRC
Vous souhaitez reçevoir notre eNewsletter dans votre boite mail?

Croyance

Fait

Le ronflement n’est qu’une nuisance sonore n’ayant aucune conséquence d’ordre médical.
Le ronflement est un des symptômes du Syndrome d’apnées obstructives du sommeil. S’il survient de manière régulière, il devrait motiver une consultation chez un spécialiste. Un syndrome d’apnées obstructives du sommeil non traité peut avoir de graves conséquences sur la santé à court et long terme.
Une perte de poids peut suffire à soigner mon syndrome d’apnées obstructives du sommeil.
Cela peut y contribuer mais comme l’obésité n’est pas l’unique cause de l’apnée du sommeil, il se peut que le traitement par PPC reste nécessaire quel que soit votre poids 1
L’apnée du sommeil est un trouble médical sans risques.
L’apnée du sommeil est souvent associée à une incidence accrue d'accident vasculaire cérébral, d'insuffisance cardiaque, de fibrillation auriculaire de maladie coronarienne ainsi que de diabète 1. La somnolence liée à l’apnée du sommeil augmente les risques d’accidents de la route et de travail. 2,3
Seuls les hommes en surpoids d’âge mûr souffrent d’apnée du sommeil.
L’apnée du sommeil touche les hommes, les femmes et les enfants de tout poids et tout âge.
Boire de l’alcool avant d’aller au lit améliore le sommeil.
L’alcool vous permettra de vous endormir plus vite mais il réduira le temps de sommeil paradoxal essentiel à votre repos 4. La consommation d’alcool peut même aggraver les symptômes d’apnée du sommeil. Elle favorise un relâchement des muscles de la gorge et de la langue, qui peut entrainer une fermeture totale ou partielle des voies aériennes supérieures 5.
Un masque naso-buccal pour le traitement par PPC est toujours mieux qu’un masque nasal.

La respiration physiologique naturelle étant nasale, la recommandation de première intention est d’utiliser un masque nasal 6. Une respiration buccale devrait faire l’objet d’une exploration.

 

Vous souhaitez en savoir plus ? Consultez la vidéo du Dr Abedipour, ORL à Villeurbanne.

Voir la vidéo

 

Un masque naso-buccal est plus encombrant, plus difficile à accepter, et peut générer plus d’évènements obstructifs. Les fuites sont plus fréquentes avec un masque naso-buccal. Ce modèle nécessite également une pression de traitement supérieure, qui peut rendre plus difficile l’acceptation du traitement 7.

Pour toute demande d’assistance technique, merci de contacter le N° 0810 835 624.