Sommeil et Hypertension

Des études ont comparé les risques de développer une hypertension si l’on dort soit 5 heures, soit 8 heures par nuit. Résultat : des nuits courtes multiplient par trois les risques de voir sa tension augmenter. Moins on dort plus on produit différentes hormones de stress. Les petits dormeurs peuvent cumuler jusqu’à un mois de dette de sommeil par an! Imposez vous alors des heures de coucher raisonnables, à heures fixes si possible. En augmentant seulement d’une heure son sommeil, la tension peut diminuer significativement.

 

Un sommeil de qualité est bien évidemment un critère essentiel : les difficultés d’endormissement et les réveils nocturnes sont des facteurs déclenchant de l’hypertension. Un mauvais sommeil empêche la pression artérielle de descendre à son niveau habituel. L’organisme ne se met pas totalement au repos.

Si vous cumulez faible quantité et mauvaise qualité du sommeil, les risques d’être hypertendu sont multipliés par cinq!

 

Notre pression artérielle

 

La tension caractérise la pression que le sang exerce sur les parois des artères. On l’appelle aussi pression artérielle. Elle représente la puissance avec laquelle le sang circule entre le cœur et l’organisme via les artères. Lors de la mesure, le médecin annonce deux chiffres. La première valeur correspond à la pression maximale mesurée et la seconde à la pression minimum. Le matin reste le meilleur moment pour mesurer la tension.

Tout au long de la journée la pression artérielle varie entre 10 et 15 de tension selon les différentes situations de la vie courante.

C’est après 22h que la pression artérielle diminue ainsi que la fréquence cardiaque. De cette manière l’organisme prépare le sommeil à venir. Pendant la nuit, la pression reste basse et le rythme cardiaque est plus lent.

Des situations de stress, d’émotions fortes ou un effort trop grand peuvent entrainer une augmentation de la tension.

 

L’hypertension est une maladie du système cardiovasculaire qui entraine une forte augmentation de la pression du sang dans les artères. Les causes sont multiples : l’âge, l’inactivité, l’obésité, la prise de certains médicaments.

Pourtant dans la très grande majorité des cas, aucune cause physiologique n’est détectée.

Actuellement, plusieurs pistes sont explorées pour essayer de mieux comprendre les mécanismes qui lient l’hypertension artérielle et le syndrome d’apnée du sommeil.

 

Conseils pratiques

 

Si vous souffrez d’hypertension, vous souffrez peut-être de troubles du sommeil. Le médecin peut faire le lien entre les deux troubles. Son diagnostic se basera sur la manière dont vous dormez, si vous ronflez, si vous êtes fatigué au réveil et somnolent la journée. S’ils sont associés à une hypertension, ces signes révèlent souvent un syndrome d’apnée du sommeil.

Si c’est le cas, le traitement mis en place aura aussi un effet sur l’hypertension en la faisant diminuer. 

 

Voici quelques conseils si vous êtes hypertendus:

 

  • Marchez au moins trente minutes par jour 
  • Evitez les excès alimentaires
  • Arrêter de fumer
  • Prenez bien votre traitement
  • Ne restez pas isolé

 

Ces conseils ont l’air simples mais se révèlent capitaux. La vigilance est vraiment de rigueur car l’association hypertension/apnée du sommeil est un cocktail explosif. Les risques de maladies cardiovasculaires sont accrus pour les personnes hypertendues. Heureusement des solutions existent et votre médecin est là pour répondre à vos questions. 

 

Par Karima Mourjane