Etes vous sûr(e) de bien dormir?

Dormir est un acte vital pour l’Homme, aussi vital que boire, manger et respirer. Et il ne faut pas juste dormir, il faut aussi bien dormir. Le sommeil est un facteur essentiel de bonne santé. Il permet de reprendre des forces, il est indispensable au développement du cerveau, il assure certaines fonctions de régulation de l’organisme. Les conséquences d’un mauvais sommeil ne sont pas à prendre à la légère: hypertension, diabète, maladies cardio-vasculaires. Mais comment savoir si notre sommeil est bon? Des chercheurs se sont penchés sur la question, et voici leurs réponses.

 


Dormir, c’est capital

Notre cerveau est programmé pour dormir. Mais que peut-il bien se passer pendant ce temps? Le corps est au repos, mais il n’est pas éteint: des circuits de neurones se construisent et renforcent ce que nous avons appris dans la journée ; de nombreuses hormones sont produites comme les hormones de croissance, entres autres et le système immunitaire est renforcé. Il est logique que les répercussions d’un sommeil de mauvaise qualité soient multiples. On les observe au niveau de la vigilance, de l’apprentissage, du poids. C’est pourquoi de nombreux médecins spécialistes sont confrontés à cette problématique dans leur cabinet. Les troubles du sommeil peuvent être abordés chez le pneumologue, chez l’ORL, chez le neurologue, chez le pédiatre, ou encore chez le psychiatre.

 

Une étude mondiale

Le sommeil contribue donc grandement à notre santé. Mais sommes-nous tous égaux face au sommeil. Y a t’il une différence entre les hommes et les femmes. Dort-on de la même manière en Europe, aux Etats-Unis ou en Asie? Les conseils pratiques sont-ils applicables à tous? Une étude initiée par Philips auprès d’une agence indépendante, a récemment décrit les habitudes de sommeil de près de 8000 participants dans dix pays du monde. L’impact du sommeil sur leur vie a été observé : quelles situations maintiennent l’éveil ou l’endormissement? Y a t’il des rituels propres à chaque pays? Comment améliore t’on le sommeil? Autant de questions posées à ces milliers d’individus !

 


Les résultats

Ce qui est commun à l’ensemble des participants c’est la valeur du sommeil: pour 96% d’entre eux, le sommeil c’est important. Malheureusement, à peine une personne sur 5 a un sommeil de qualité. En dehors de problèmes physiologiques, l’étude s’est intéressé au caractère psychologique des participants en posant la question suivante: qu’est ce qui peut vous empêcher de dormir? Une personne sur 3 perd le sommeil à cause de problèmes financiers. Une personne sur 4 pense la nuit à son travail. Une personne sur 5 admet mal dormir à cause d’appareillages technologiques comme le téléphone, l’ordinateur ou la télévision. Paradoxalement les problèmes de santé troublent très peu le sommeil! Ainsi à travers le monde, le sommeil est un élément essentiel de la vie des gens et ils en ont conscience.

Y a t’il alors des différences entre les pays? Quelles sont les petites habitudes autour du sommeil sur les différents continents? Soyons chauvins et commençons par la France: les français auraient les lits les plus larges! Les coréens sont en revanche plus prompts à dormir au sol mais aussi les plus stressés. Les lève-tôt sont les australiens et les japonais sont des couche-tard! En Chine la sieste est très pratiquée. Les anglais sont ceux qui se plaignent le plus de leurs conjoints… Quand les américains trouvent des solutions dans la médication. Bien sûr cette étude décrit des tendances mais peut permettre d’établir une politique de santé adéquate.

 


Conseils et solutions

Presque 60% des personnes interrogées admettent que leur sommeil pourrait être de meilleur qualité mais ne savent pas comment s’y prendre. Il est certain qu’il n’y a pas qu’une solution. La réponse doit être globale mais ces quelques conseils sont applicables par tous:

 

› Pour gagner une heure de sommeil, couchez vous une heure plus tôt.

› Au lieu de regarder la télévision ou tout autre écran, prenez un bon livre.

› Faites de la méditation.

› Organisez un environnement agréable pour votre chambre.

› Commencez votre journée par une activité physique.

› Dinez léger et équilibré si les troubles persistent, consultez votre médecin.

 


Syndrome d’Apnées du Sommeil (SAS)

L’apnée du sommeil se caractérise par des arrêts respiratoires répétés pendant le sommeil car les voies respiratoires s’affaissent. Cela perturbe le sommeil et l’état santé du patient. L’étude s’est aussi penchée sur les troubles du sommeil, notamment le SAS, et dénombre au sein des personnes interrogées, 6% de malades. Cela confirme les chiffres déjà connus: il y a 100 millions de personnes touchées dans le monde. Mais c’est l’arbre qui cache la forêt puisque 80% de malades ne sont pas diagnostiqués! Le traitement le plus utilisé pour traiter l’apnée du sommeil est la Pression Positive Continue (PPC). La PPC assure un débit d’air continu afin de garder les voies respiratoires ouvertes. Le circuit sert à acheminer l’air entre l’appareil de traitement et le masque positionné sur le visage.

 

Soyez plus attentifs à la qualité de votre sommeil. Si vos doutes persistent, seul votre médecin peut répondre à vos questions, surtout si vous observez une forte somnolence et des performances moindres durant la journée. Et parfois changer seulement quelques habitudes, en commençant par le sport ou la méditation par exemple, peut grandement améliorer vos nuits. Car le sommeil, c’est la santé!

 

Aussi, pour en savoir plus sur l’apnée du sommeil ou simplement rester informé sur le sommeil en général pour profiter de vos journées, rendez-vous sur www.apneesommeil.fr! Vous pouvez notamment faire un test en ligne validé cliniquement apneesommeiltest.fr et visualiser l’apnée du sommeil en vidéo.