HealthSuite : la base de la numérisation dans le domaine des soins

Une jeune femme enceinte de 24 semaines est prise de violents maux de ventre. Une application installée sur son smartphone l'informe que son rythme cardiaque est légèrement plus élevé et que sa tension artérielle est plus élevée qu'en temps normal. Grâce à une autre application, elle réalise une échographie de son abdomen. Ces données sont transmises automatiquement à son médecin traitant, qui interprète immédiatement son échographie. La promesse d'un futur lointain ? Non, c'est possible désormais.
Il existe déjà des applications d'échographie mobiles, des capteurs à domicile et des activimètres. Les applications et technologies portables, appelées dispositifs mobiles, jouent un rôle majeur dans les soins de santé de demain. Mais il en faut plus pour mettre ensuite ces données en relation et les analyser.

C'est la raison pour laquelle Philips a mis au point la plateforme Health Suite Digital Platform (HSDP). Cette plateforme ouverte rassemble et met en relation des données cliniques et d'autres informations provenant de différents appareils, différentes applications et d'autres sources. Les médecins, les prestataires de soins, les patients et les intervenants de proximité ont accès à des données relatives à la santé, aux pathologies spécifiques du patient à titre individuel et de populations entières.
Health Suite est un exemple de numérisation des soins de santé. Ce passage au numérique est nécessaire à la fois pour optimiser les soins de santé et pour en maîtriser les coûts. Des patients toujours plus nombreux souffrent de maladies chroniques telles que les maladies cardiovasculaires, le cancer, le diabète et les affections respiratoires. Le vieillissement de la population et la surpopulation représentent en outre des facteurs importants. Ces éléments entraînent une augmentation du coût des soins de santé et, si cette tendance se poursuit, l'Europe pourrait faire face en 2020 à une pénurie d'un million de professionnels de la santé.

"Si la tendance se confirme, il manquera en Europe en 2020 un million de professionnels de la santé"

De la maladie à la santé
Il y a un siècle, nous avons déplacé les soins du domicile du patient vers les hôpitaux, où se trouvaient rassemblées les ressources techniques. Le passage au numérique entraîne le phénomène inverse : nous pouvons de plus en plus faire sortir les soins de santé de l'enceinte des hôpitaux pour les réaliser au domicile et dans la vie quotidienne des patients. Il est ainsi possible de surveiller un patient à domicile grâce à des appareils mobiles, des applications et l'échange de données.

L'accent est également mis davantage sur la prévention. Jadis, il fallait attendre qu'apparaisse la "maladie" pour pouvoir soigner le patient à l'hôpital. Cette approche réactive et fragmentée des soins disparaît avec le passage au numérique. Étant donné que le patient peut désormais mesurer ses paramètres à domicile, le prestataire de soins peut déceler plus précocement l'apparition d'une dégradation de son état, ce qui permet de prévenir les hospitalisations. Les applications peuvent aussi fournir des conseils pour que le patient reste en forme. La montre Philips Health Watch en est un exemple éloquent. Elle utilise un détecteur optique de pouls spécifique et un accéléromètre destinés au suivi du style de vie. La montre Health Watch recueille des informations sur l'utilisateur et s'adapte à ce dont il a besoin pour trouver de la motivation.

L'ensemble suivant du spectre sanitaire constitue le fondement de notre stratégie:
 

Un impact sur les patients, les médecins, les hôpitaux et la société
Dans ce continuum de la santé, une approche personnalisée a toute sa place. Les patients et les individus à risque jouent au sein de ce continuum un rôle toujours plus actif dans leur bien-être personnel, la prévention et la santé. Ils assurent davantage un rôle de régie et peuvent rester en relation avec leur famille, leurs amis ou d'autres patients.

Le fonctionnement des hôpitaux connaît aussi des modifications fondamentales. Le passage au numérique rend possible une gestion centralisée des données, améliore l'efficacité et génère des résultats cliniques optimaux en matière de diagnostic et de traitement. La précision accrue des diagnostics et le suivi plus rapide des soins ne bénéficient pas uniquement au patient, mais elles atténuent également la pression qui s'exerce sur les hôpitaux.

Le passage au numérique s'accompagne également d'une conséquence majeure pour la société. L'enregistrement de données très diverses sur les patients par les applications permet de constituer une collection immense de données.
Grâce à ces données, les scientifiques peuvent estimer les risques sanitaires pour des groupes spécifiques de patients et mettre au point des traitements étayés susceptibles de sauver des vies. Une meilleure prévention entraînera une réduction du nombre de visites chez les médecins et à hôpital, ce qui permettra à ces derniers de consacrer davantage de temps aux patients présentant un besoin réel de soins spécifiques. Les patients peuvent rester plus longtemps dans leur environnement familier, tout en gardant un contact avec les prestataires de soins. Cette évolution permet d'améliorer l'efficacité de l'intervention des médecins et des hôpitaux et de réduire le coût total des soins de santé. Des recherches pratiques menées par les organismes d'assurance maladie Zilveren Kruis Achmea, CZ et VGZ, six hôpitaux néerlandais et Philips ont montré que les solutions numériques de mesure à domicile pouvaient améliorer de manière significative les soins des patients cardiaques et réduire le coût des soins de 25 %.

"Grâce aux grandes quantités de données, les scientifiques peuvent estimer les risques sanitaires pour des groupes spécifiques de patients et mettre au point des traitements susceptibles de sauver des vies."

La base de la numérisation
Philips entend aider les patients souffrant d'un problème médical ou exposés à un risque accru au cours de chaque étape du continuum de la santé : d'un style de vie sain et de la prévention au suivi des soins, de préférence à domicile, en passant par un diagnostic optimal et la prescription d'un traitement adapté et personnalisé.

Dans ce contexte, la plateforme Philips HealthSuite Digital Platform constitue une solution qui permet d'établir un lien entre les différents maillons de la chaîne et d'instaurer une meilleure collaboration. Il s'agit d'une plateforme ouverte que chaque fournisseur de solutions TIC ou chaque développeur de logiciels doit pouvoir utiliser. Toutes les technologies, actuelles et nouvelles, telles que les outils de suivi d'activité, les technologies portables et les capteurs portables, doivent pouvoir être connectées. Cette possibilité permet de passer d'un ensemble de collections de données cloisonnées à un écosystème de données centrées sur le patient. Le médecin dispose de cette manière d'un aperçu complet de toutes les données collectées au sujet du patient. Ce dernier dispose lui aussi de ces informations puisqu'il peut accéder à toutes les données utiles concernant son traitement ou sa pathologie et peut gérer plus activement sa maladie et sa santé.
Deux premières applications
Les premières applications qui donnent accès à la plateforme HealthSuite Digital Platform sont eCareCoordinator et eCareCompanion, deux applications destinées aux patients et aux professionnels de la médecine approuvées par la FDA. Les applications eCare offrent aux hôpitaux, aux patients et à leur famille ou aux intervenants de proximité, en fonction de leurs autorisations, des informations en temps réel sur tous les aspects d'un traitement, par exemple les données relatives aux dispositifs médicaux, aux médicaments, aux antécédents médicaux, aux avertissements ou aux messages.

eCareCoordinator

L'application eCareCoordinator permet aux prestataires de soins de consulter les récapitulatifs quotidiens d'un patient et de rédiger ou de modifier les programmes de traitement. Le prestataire de soins peut aussi consulter des informations complémentaires relatives par exemple à des paramètres mesurés (tension artérielle, fonctions vitales et poids) et gérer la communication relative au patient avec l'équipe de soins.

eCareCompanion

eCareCompanion est une application patient disponible sur tablette qui permet aux patients de gérer leur affection médicale. Ils peuvent ainsi répondre à des questionnaires au sujet de leur santé, prendre contact avec des prestataires de soins et synchroniser des données d'appareils d'automesure avec le portail. Les utilisateurs peuvent aussi paramétrer des alertes, par exemple pour leurs médicaments, via l'application eCareCompanion.

"Le constat est devenu incontournable, la santé mobile, ou santé en ligne, constitue le plus grand virage vers lequel se dirigent les soins de santé."

Surveillance des patients BPCO

L'application mobile eCareCompanion est par exemple utilisée chez les patients BPCO. Des prestataires de soins du Radboudumc étaient à la recherche d'une solution pour mieux gérer les soins de ce groupe de patients toujours plus nombreux. En collaboration avec Philips, ils ont mis au point un capteur portable que le patient porte à domicile et qui mesure les paramètres vitaux. Le patient répond par ailleurs à quelques questions qui lui sont posées via l'application mobile eCareCompanion. L'application transmet toutes les données à l'équipe médicale.

Des soins de santé mobiles au cœur des préoccupations

Le constat est devenu incontournable, la santé mobile, ou santé en ligne, constitue le plus grand virage vers lequel se dirigent les soins de santé. Pour réussir cette transition, plusieurs conditions doivent être remplies. L'une d'elles réside dans la garantie d'un échange sécurisé des données. La solution Philips HealthSuite Digital Platform répond à cette exigence. Parmi ces conditions figure aussi la garantie que les patients disposent de possibilités et de compétences suffisantes pour utiliser la technologie. Enfin, les applications de santé qui se connectent à la plateforme doivent avoir un intérêt clinique prouvé et leur qualité doit être contrôlée. Si ces conditions sont remplies, la santé en ligne engendrera non seulement une sécurité accrue et une plus grande autonomie du patient, mais elle offrira aussi une solution à la pénurie future de personnel et à l'augmentation du coût des soins.


Des appareils connectés mesurent à domicile les paramètres vitaux du patient. Les données sont ensuite envoyées vers la plateforme et peuvent être consultées via une application mobile. Il existe deux applications mobiles basées sur le cloud : eCareCompanion et eCareCoordinator.


Les prestataires de soins ont accès en temps réel aux données médicales du patient et peuvent adapter les soins et partager des observations avec des spécialistes.

Tant le patient que le prestataire de soins peuvent choisir de partager des informations avec des membres de la famille ou des réseaux sociaux. Cela permet d'améliorer le suivi de la santé à l'intérieur et à l'extérieur de l'hôpital.

Dessiner ensemble le nouveau paysage des soins
Pour HealthSuite, Philips a souhaité collaborer avec Amazon Web Services. Cette collaboration permet à Healthsuite d'étendre les services et d'obtenir un accès en temps réel à des données de dispositifs et des données patient. Par ailleurs, Philips a conclu un partenariat stratégique avec l'entreprise SalesForce.com, grand nom des solutions "enterprise cloud computing". Grâce à ce partenariat, HealthSuite permet de recueillir, d'intégrer et d'analyser des données cliniques et d'autres données provenant de différentes sources, telles que des dossiers médicaux, des données d'imagerie et de surveillance, ainsi que des appareils et technologies personnels. HealthSuite et SalesForce.com sont conçus de manière à permettre à des tiers d'y connecter leurs applications.

 

En savoir plus sur la plate-forme numérique HealthSuite
 

HealthSuite

En outre, Philips a entamé en février de cette année une collaboration avec Validic. Cette start-up américaine à la croissance rapide a mis au point une plateforme technologique de connexion et d'accès à des données de santé numériques. Ces données proviennent de dispositifs hospitaliers et de systèmes de contrôle à distance, de capteurs, d'appareils de fitness, de technologies portables et d'applications liées au bien-être. La plateforme de Validic a une portée d'environ 223 millions de personnes dans 47 pays. Cette collaboration offre des possibilités d'extension et de perfectionnement des solutions de santé numériques Philips.