Manger sainement pendant l'allaitement

Notre professionnel de la santé vous explique pourquoi il est important de poursuivre l'alimentation saine et variée de votre grossesse pendant la période d'allaitement.
La production du lait destiné à un nouveau-né affamé est un travail qui demande beaucoup d'énergie : près de 500 calories par jour. Essayez de manger un peu plus que d'ordinaire afin de rester en forme. Si vous mangez en quantité insuffisante, la qualité de votre lait n'en pâtira pas, mais l'utilisation de vos réserves vous épuisera et ralentira la récupération de votre corps après l'accouchement.

Manger davantage selon son dynamisme

En plus de vos repas, prévoyez une ou deux collations énergétiques au cours de la journée. Par exemple, un sandwich au jambon ou au poulet, un croque-monsieur, des fruits secs et des noix (les cacahuètes sont parfois à éviter en raison des allergies fréquentes qu'elles provoquent), un yaourt, un bol de céréales avec du lait demi-écrémé ou une soupe.

Un complément en fer peut s'avérer nécessaire si vous en manquez. Il contribuera à réduire votre fatigue. Parmi les aliments riches en fer figurent la viande rouge, les céréales enrichies, le jaune d'œuf et les légumes verts à feuilles. La vitamine C aide le corps à absorber le fer provenant des œufs, des légumes et des céréales. Cette vitamine est présente dans les pommes de terre, les agrumes, les tomates et les poivrons.

Aliments à consommer avec modération

Certains aliments sont soupçonnés de créer des problèmes chez les bébés lorsqu'ils passent dans le lait maternel, comme des gaz, des coliques et même des diarrhées. Les coupables sont souvent les tomates, le citron/jus de citron (consommé en importante quantité), l'ail, les oignons, le chou, les choux de Bruxelles, les fraises, les champignons, les boissons gazeuses, les produits épicés, le chocolat et tous les légumes secs (lentilles, haricots blancs, pois chiches, etc.). Ne les supprimez pas pour autant, mais consommez-les avec modération. Ne les retirez de votre alimentation que si vous avez la certitude qu'ils sont à l'origine des problèmes de votre bébé.

La sensibilité aux produits laitiers peut parfois entraîner des symptômes de coliques. Si vous envisagez d'arrêter les produits laitiers pendant quelques semaines, demandez conseil à votre médecin afin de conserver une alimentation équilibrée contenant tous les nutriments nécessaires.

Évitez de consommer trop de café, de thé et autres boissons à base de caféine. Elles peuvent rendre votre bébé nerveux et agité.

Il est à noter que l'information qui vous est adressée dans ces (articles) est donnée à titre indicatif et ne doit en aucun cas se substituer aux conseils d'un professionnel de la santé. Si vous, votre famille ou votre enfant souffrez de symptômes sévères ou persistants, ou que vous nécessitez des conseils médicaux spécifiques, adressez vous à un professionnel de la santé. Philips AVENT ne peut être tenu responsable des conséquences liées à l'utilisation de l'information fournie sur ce site Internet.

Recevez des conseils

AVENT sur Facebook

Conseils de mamans Rejoignez-nous

Philips AVENT & BPA

Nous répondons à vos questions

L'histoire de Philips Avent

En savoir plus sur notre usine primée du Royaume-Uni

Partager

Utilisez ces outils pour partager cette page

Besoin d'assistance ?

Consultez les informations destinées à vous aider en ligne ou contactez-nous.

Consultez l'assistance