Dos
×

Martial Vivot : Coiffeur Des Célébrités

Le Salon Pour Hommes de Martial Vivot est le haut-lieu de la coiffure pour hommes à New-York. Depuis son ouverture en juillet 2008, des personnalités telles que Hugh Jackman, Jake Gyllenhaal ou Mark Ronson fréquentent l'établissement.

Originaire de France, Martial Vivot a quitté les bancs de l'école à l'âge de 15 ans pour entamer cinq années d'apprentissage de la coiffure. Des rêves plein la tête, il ne regarda plus jamais en arrière. Depuis, sa carrière l'a mené à l'autre bout du monde et il est aujourd'hui le coiffeur pour hommes le plus sollicité au monde. Interview.

Q : Le Salon Pour Hommes propose une gamme complète de soins masculins : coupes, teintures, rasage, épilation des sourcils et manucure. Selon vous, d'où vient cette nouvelle tendance des soins masculins ?
R : Je crois que c'est en vogue depuis quelques années maintenant, mais dans les années 60 et 70, les hommes se préoccupaient beaucoup de leur pilosité faciale. Les barbiers offrent certains services, mais les clients y vont surtout pour se faire raser. Lorsque les salons sont devenus mixtes, le secteur des soins masculins a perdu son identité et la plupart des hommes ne se sentaient pas à l'aise dans ces lieux unisexes.

En réalité, nous n'avons rien inventé, nous avons tout simplement remis des habitudes passées au goût du jour. Ce n'est pas qu'une question de style, mais aussi de prestations. Dans notre salon, par exemple, nous avons créé des espaces semi-privés. Le client ne voit que la personne qui s'occupe de lui, son coiffeur, son pédicure, etc. Personne d'autre ne s'immisce dans ces instants intimes et ne peut voir le client lorsqu'il reçoit les soins. Les hommes n'aiment généralement pas être vus dans ces moments-là.

Q : Beaucoup d'hommes attachent une très grande importance à leur apparence. Quelle est la chose la plus folle qu'un client vous ait proposée pour avoir recours à vos services?
R : Il y a deux semaines, un de mes clients avait 15 minutes de retard pour son rendez-vous. Par conséquent, je n'avais plus suffisamment de temps pour ses soins. Il m'a alors proposé de me payer le double du prix, à quoi j'ai répondu que pour le triple, je voulais bien faire un effort (rires). Plus sérieusement, certains clients sont prêts à payer une fortune pour me faire déplacer jusqu'à eux à la dernière minute. Le mot « Non », ils ne connaissent pas ! L'un de mes habitués me fait venir tous les mois. Il me paye deux jours de travail, le voyage aller-retour et, parfois, lorsque j'arrive chez lui, il n'a que 15 minutes à m'accorder.

Q : Quelles sont les dernières tendances new-yorkaises en ce qui concerne les coupes de cheveux et le rasage du visage ?
R : Il y a différents looks et tendances. Les New-Yorkais sont très doués pour trouver et peaufiner leur propre style. La coupe Pompadour des années 50, vous savez, avec du volume sur le dessus, les cheveux coiffés vers l'arrière et coupés courts sur les côtés, revient en force. C'est un look très classique, mais auquel on peut donner une touche très avant-gardiste. Enfin, les hommes se laissent à nouveau pousser les poils du visage, j'adore, on retrouve de la longueur.

Je crois qu'on est enfin débarrassés des coupes à la brosse et autres crêtes. Le style Mohawks est passé de mode, même si, bien-sûr, certaines personnes le portent encore à merveille. En ce qui concerne le visage, on trouve de tout. Moins vous rasez, mieux c'est. La barbe bien fournie est d'ailleurs très à la mode. Les cheveux, quant à eux, doivent être très soignés et coiffés vers l'arrière.

Q : Quels sont les 5 looks les plus en vogue ?
R : Les hommes prennent à nouveau grand soin de leurs cheveux ; une habitude qui s'était perdue. Ils sont soucieux de leur look et renouent avec le style BCBG. Ils ont envie d'une coupe parfaite et d'un cheveu soyeux qui sente bon. Les produits de coiffage revêtent donc une grande importance aux yeux de ces hommes qui s'y connaissent beaucoup plus qu'avant !

Avant, les hommes n'utilisaient qu'un seul shampooing et qu'un seul gel, qu'ils achetaient d'ailleurs en supermarché. Aujourd'hui, ils sont avides de conseils. Sur le séchage ou les fers à lisser et à boucler, par exemple. Ils aiment pouvoir donner différents styles à leur coupe. Nous avons tous une vie professionnelle et nous aimons tous pouvoir « nous lâcher » lorsqu'on sort le soir. Nous aimons tous maîtriser notre image et trouver le look qui correspond à chacun de ces moments.

Q : Quel style de barbe ou de moustache prenez-vous le plus de plaisir à créer ?
R : Le film The Artist a ravivé toute une période dans l'esprit des gens et leur a fait redécouvrir les modes de l'époque. La moustache The Artist est sans hésiter l'une de mes préférées : à la fois très classe et très cool. Aussi rapide à faire pousser qu'à raser quand vous en avez marre.

Q : Pour finir, vous êtes plutôt du genre « rasé de près » ou « grosse barbe bien fournie » ?

R : Bizarrement, je ne me rase pas vraiment. J'ai opté pour la barbe d'un jour. Cela m'amincit et me convient très bien !