Améliorer l'efficacité des villes connectées

Plus de la moitié de la population mondiale vit dans les villes et les zones urbaines, et l'on prévoit que ce chiffre atteindra les 70 % en 2050. L'ampleur de la croissance urbaine présente des difficultés sociales, économiques et environnementales considérables pour ceux qui vivent et travaillent en ville.

Philips pense que vivre et travailler en ville ne devrait pas représenter un fardeau, mais une opportunité de s'épanouir.
Philips peut fournir aux villes des modèles économiques novateurs, percutants, pertinents sur le plan personnel et conçus sur mesure, avec des solutions et des services dans des domaines tels que l'éclairage, la santé et l'art de vivre.

Tout indique que les gouvernements et les citoyens vont désormais un peu plus loin et deviennent des défenseurs et des agents participatifs du changement. »

 

Source : Rapport Philips Connected Cities position paper, 2014

Cependant, des engagements fermes doivent être pris pour travailler avec les intervenants appropriés, publics comme privés, afin de fournir des solutions efficaces, économes en énergie et surtout connectées, qui peuvent contribuer à faire baisser les coûts et à maximiser les bénéfices sociétaux.
En fournissant des services d'éclairage connectés et des solutions d'éclairage intelligent, Philips pense que les villes peuvent devenir plus intelligentes, plus intégrées et surtout offrir une meilleure qualité de vie à tous les citoyens.
Les villes s'agrandissent rapidement et repoussent leurs frontières. Il y a actuellement 24 « mégapoles », qui sont des villes comptant une population de plus de 10 millions de personnes.
 

75 %

de la production économique mondiale provient des villes. Les villes sont aussi responsables à 67 % de la consommation d'énergie mondiale totale et à plus de 70 % des émissions de gaz à effet de serre.

 

Source : Philips Connected Cities position paper 2014

On estime que près de 180 000 personnes s'installent en ville chaque jour, ce qui signifie que d'ici 2025, on dénombrera 35 mégapoles, avec 60 % de la croissance mondiale concentrée dans seulement 600 villes, principalement dans des pays émergents.
Les villes émergentes tout comme les villes anciennes connaissent une croissance rapide, mais elles sont confrontées à différents problèmes. Dans l'espoir de gérer la croissance et d'augmenter la compétitivité, les villes émergentes font face à des enjeux comme la création d'emploi, une meilleure gestion des ressources et une amélioration des conditions de vie. En comparaison, les villes anciennes cherchent à rester compétitives, à améliorer l'environnement économique et la qualité de vie des résidents, tout en faisant face à des problématiques qui vont d'une infrastructure de transport encombrée à une population vieillissante.
Malgré les nombreux défis auxquels les villes émergentes et anciennes sont confrontées, la sécurité, l'accès à la santé, l'éclairage de la ville et un sentiment d'appartenance sont des éléments que tous les urbanistes devraient s'efforcer d'améliorer, car ces caractéristiques contribuent fortement à la santé et au bien-être des citoyens.
Les innovateurs de Philips ont un projet de Villes connectées. Ils pensent qu'il est réalisable à condition de combiner la bonne technologie, le bon modèle économique, les bonnes alliances, les bons modèles de coopération entre les secteurs public et privé, le cadre réglementaire approprié et, surtout, une relation optimale avec l'utilisateur final, le citoyen.
Alors qu'il reste encore une distance considérable à parcourir afin d'atteindre un accord mondial d'une grande portée sur les éléments essentiels à l'habitabilité de nos villes (comme l'innovation en termes de design, le développement durable et l'efficacité des hautes technologies), une évolution a clairement lieu à de nombreux niveaux. Tout indique que les gouvernements et les citoyens vont désormais un peu plus loin et deviennent des défenseurs et des agents participatifs du changement. Il est largement démontré, lorsque l'on approfondit le débat, que rectifier un mauvais urbanisme peut prendre une génération ou plus. Mais il n'est pas pour autant nécessaire d'être « futuriste » lorsque l'on envisage l'avenir.
Le programme Villes plus intelligentes n'est pas non plus un espace « privé ». Il est, et devrait rester, une zone partagée, sur le plan civique et commercial. Il s'agit cependant d'un espace incroyablement bruyant. Parallèlement au lancement de ses solutions diverses, Philips continuera à mesurer le mode, la fréquence et le degré optimum de sa participation dans l'intérêt ultime du citoyen. Cette stratégie technologique pionnière peut offrir des solutions riches de sens pour révolutionner le monde.

La population urbaine représente 54 % de la population mondiale, soit une augmentation de 34 % par rapport à 1960.

Vrai. La population urbaine mondiale devrait augmenter d'environ 1,84 % par an entre 2015 et 2020 et de 1,63 % par an entre 2020 et 2025. Citation : Organisation mondiale de la santé : données du Global Health Observatory

Voir toutes nos solutions d'éclairage